Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

A-HA un groupe de légende dont l'histoire continue.....

Comment oublier le mythique trio scandinave A-HA ? En 1985, la formation venue du froid réchauffe les coeurs et les dancefloors avec le méga-hit, clic →   Take on me, qui les installe durablement sur la scène internationale, et dont le clip novateur, où s'invitent des images de dessin animé, a fait sensation.

Le clip légendaire de Take on me,  réalisé par Steve Barron, a remporté six trophées Lors des MTV Video Music Awards en 1986 et mis a-ha sur la voie rapide de la gloire aux USA.

La vidéo de Take On Me de a-ha est un clip révolutionnaire sur le plan technologique et toujours aussi intrigant, des années après sa création en 1985. 

Mise à jour : En février 2020, Take On Me a franchi le record d' Un Milliard de vues sur YouTube, c'est l'un des rares clips qui datent des années 80 à avoir engrangé autant de vues.

Mêler dessin et réel, une idée innovante

Plusieurs séquences de cette aventure de papier jouent sur le contraste entre l'aspect crayonné des personnages et leur apparence réelle. Au moment du premier refrain, le chanteur à l'aspect cartoonesque fait face à la jeune fille, filmée en prise de vue réelle. Puis la caméra tourne autour de la fenêtre. Cette fois, c'est la jeune fille qui a l'air d'être dessinée et le leader de a-ha qui apparaît en vrai. Les deux amants de papiers, Bunty Bailey et Morten Harket étaient à l'époque en couple dans la vraie vie. À la fin du clip, Morten se débarrasse de son statut de personnage de BD et devient une vraie personne.

«Take on Me» a été numéro un aux Etats-Unis et à l’étranger, et le single suivant «The Sun Always Shines on T.V.» était promis au succès aux Etats-Unis… jusqu’à ce qu’il n’atteigne que la 20ème place au Hot 100. C’est aussi la dernière fois qu’un single de A-ha s’est placé dans le Top 20 aux USA, malgré un nombre importants de singles placés dans le Top 10 partout en Europe pendant les décennies suivantes. Rétrospectivement, Furuholmen explique cela par la réticence d’A-ha à jouer le jeu de la «pop star attitude» en Amérique. «Nous étions trois Norvégiens têtus qui disaient : Non, nous ne voulons pas enregistrer un autre «Take on Me», nous faisons nos propres trucs », dit Furuholmen. « Nous ne nous attendions pas à devenir les idoles d’adolescentes, alors pour nous, c’était comme, «Passons à autre chose». Mais pour la maison de disques, cette formule a été un succès, et tout ce que nous avons fait pour rompre avec cela a été considéré comme une hérésie ».

En clair, ils voulaient tenter de suivre leur chemin, pour échapper à la pression et rester loin  du mode de vie du showbiz Américain.  C'est tout à leur honneur!

En 1991, a-ha a battu le record du monde du plus grand nombre de spectateurs payants à un concert lorsque 198 000 personnes se sont entassées pour leur concert au Stade Maracena de Rio. (Ça vous pose le phénomène !)  Des concerts comme ceux des Guns N' Roses, George Michael et Prince ayant lieu dans le même festival de musique ont vendu seulement 60 000 entrées chacun.

- S'ensuivent 8 albums très bien accueillis, dont, Analogue, en 2005.

Non seulement «Analogue» est acclamé par le public mais également par la critique, ce qui permet au groupe de se retirer de la scène en pleine gloire. Les billets de leur concert d'adieu à l'Oslo Spektrum se sont écoulés en 2 heures.

Morten Harket et a-ha ont vendu plus de 80 millions d'albums et 20 millions de singles au cours de leur carrière. Leur tournée de 2010 «Ending on a High Note» s'est déroulée sur plusieurs continents et a rapporté plus de 90 millions de dollars américain.

Magne Furuholmen né le 1er novembre 1962 à Oslo est le claviériste du groupe  a-ha.  Il a également publié des musiques de films (bien accueillies, puisqu'il a reçu le prix Edvard Grieg), et des albums solo, notamment "Past perfect Future Tense", et "A Dot of black in the blue of your bliss". Il est également un peintre et artiste graphique reconnu, qui a exposé dans le monde entier. Une de ses oeuvres est d'ailleurs exposée à la Bibliothèque Nationale de Paris. Il envisage sérieusement de sortir un livre de poèmes qu'il a écrit.

Pal Waaktaar-Savoy né le 6 septembre 1961 à Oslo est  musicien et auteur compositeur. Il est principalement connu pour être le guitariste et principal auteur-compositeur du groupe a-ah, qu'il a fondé avec son ami d'enfance Magne Furuholmen, et dont il a écrit les plus grands succès. Auteur compositeur et interprète par excellence avec plus de deux cent titres à son actif dont une BO de James Bond ( The Living Daylights, bande originale du 17ème James Bond Tuer n’est pas jouer) et plus de 50 millions d'albums vendus, il n'a jamais cessé d'écrire et de rechercher de nouveaux projets pour exprimer les multiples facettes de ses influences musicales. «J'aime la simplicité dans le travail et les relations et j'aime la liberté. La musique, c'est déjà difficile en soi et je n'ai pas envie de plus de complications».  Il se souvient particulièrement de l'enregistrement de «Mémorial Beach» de a-ha «On a pu enregistrer cet album comme une performance quasi live, à Paysley Park Studio. Prince avait une sorte de hangar où on pouvait aussi shooter des vidéos avec une scène immense. On a apporté tous les instruments là-bas et on a éteint les lumières. On était dans le noir total et on avait l'impression de jouer dans le néant. C'était une atmosphère très particulière».

 

 

Morten Harket - le chanteur -  est né à Kongsber le 14 septembre 1959  en Norvège, et a grandi à Asker.  Il a rejoint a-ha en 1982. Compositeur, guitariste et pianiste, Morten est connu et reconnu pour sa gamme vocale étonnante et son falsetto de choeur. Il est le recordman de la note la plus longue (20.2 secondes sur une même note dans le morceau Summer Moved On).   Il  a sorti cinq albums studio solo et a remporté plusieurs prix de musique norvégienne en tant qu'artiste solo. 

Morten était l'essaim de millions de filles dans les années 80...Ce qu'il ne voulait pas. Il ne voulait pas être une icône masculine pour les filles. il raconte avoir toujours essayé d'échapper à la meute, en allant aussi vite que possible. Je devais juste être plus rapide que les fans.  Il s'est dit définitivement insouciant quand il a compris les mécanismes du «show business», il a appris à ne pas trop mettre l'accent sur des choses qui ne lui disaient rien : «Je voulais savoir qui j'étais et ce qui m'intéressait vraiment». 

Il a cultivé des orchidées lorsqu'il était tout jeune et s'en est occupé comme d'un enfant.  A la question qu'est-ce qui vous fascinait à propos de ces fleurs? il répond :
La complexité dans la nature, il y a une incroyable variété d'orchidées avec une richesse de couleurs. Presque aucune fleur n'est autant unique dans sa structure. J'étais un enfant extrêmement curieux et intéressé par tout ce qui se passait dans la nature. Le football ne m'intéressait pas. C'est pourquoi j'ai souvent été chambré. Aujourd'hui encore je suis souvent dans mon jardin, j'aime être dans la nature.

Il est très engagé dans la protection de la nature notamment dans la recherche de sources énergétiques alternatives et la protection de la foret amazonienne.

Morten qui a connu 30 ans de gloire et de fortune, a expliqué que dans son enfance il n'était pas aussi populaire, qu'il avait été victime de violences à l'école. A l'occasion d'une nouvelle campagne contre le harcèlement et les violences à l'école, lancée par le gouvernement norvégien,  Harket a rappelé l'importance de lutter contre ce fléau.

 

Morten et Erna Solberg

«J'ai été battu, et je m'en souviens encore, au cours de certaines périodes, j'étais battu quotidiennement, je connais bien le problème de la violence à l'école, elles m'avaient fait perdre ma confiance en moi» a confié Morten lors d'une réunion avec de hauts responsables politiques nationaux, organisée par le Premier ministre Erna Solberg, le 30 janvier 2005. Le but de cette réunion était d'essayer de s'attaquer au problème des violences à l'école que subissent les enfants depuis des générations.

.--ღஐƸ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒஐღ----ღஐƸ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒஐღ--.

                                               
De Spider Empire à a-Ha

Pal Waaktaar et Magne Furuholmen sont des amis d'enfance, et partagent tous les deux la même passion pour la musique. Si le premier est doué pour l'écriture, le second se débrouille bien avec le synthétiseur.

A l'âge de 16 ans, ils fondent leur premier groupe nommé «Spider empire». Peu de temps après, le groupe s'étoffe avec deux nouveaux membres et changent de nom avec « Bridges ». Sous cette nouvelle appellation ils sortent un album intitulé « Fakkeltog », en 1980. A peine un an après la sortie de ce premier album, les deux amis, Pal Waaktaar et Magne Furuholmen décident de mettre fin au groupe et s'envolent pour Londres.

Entre temps, Morten Harket chante auprès du groupe « Soldier blue », groupe aux influences soul. De leur côté, Pal Waaktaar et Magne Furuholmen se lassent du manque d'argent et se résignent à rentrer à Oslo. C'est ainsi qu'en 1981, les trois artistes décident de se réunir pour former un groupe. Le nom a-Ha ne viendra pas instantanément, il leur faudra un an de collaboration avant de trouver le nom idéal.

En 1982, les trois amis passent leur temps à travailler leurs compositions. Au début de l'année 1983, ils arrivent en Angleterre avec leur premier enregistrement dans les bagages. Dans la foulée, ils rencontrent leurs managers John Ratcliff et Terry Slater qui vont les aider à lancer leur premier album.

Deux ans après leur arrivée en Angleterre, l'album «Hunting high and low» sort enfin dans les bacs -  Le disque est classé numéro deux au Royaume-Uni et numéro un en Norvège. Cet album comporte également le titre «Take on me» qui participera d'une manière significative à la popularité du groupe. Fort de ce succès, le groupe ne perd pas de temps et sort, un an après la sortie du premier, leur second album « Scoundrel days ». L'épatante  (clic →)  Did Anyone Approach You en fait partie.

Du succès aux oubliettes

Le groupe retourne en studio peu de temps après et sort l'album de la maturité, « East of the sun, west of the moon », en 1990. Celui-ci contient des titres sensationnels comme « Waiting for her », « I call your name », « Early morning » ou encore « Crying in the rain ». Trois ans plus tard, a-Ha sort son cinquième opus « Memorial beach » qui marque le début de la fin du groupe.

En effet, si ce dernier a évolué musicalement, les fans ne semblent pas se retrouver dans les morceaux du groupe. Avec 772 000 disques écoulés, a-ha tente quand même une tournée mondiale mais le coeur n'y est plus. Après avoir enregistré un disque à l'occasion des jeux olympiques d'hiver de Lillehammer en 1994, le groupe décide de se séparer. Par la suite, les membres de a-ha vont sortir chacun de leur coté leurs albums solo.

Les retrouvailles avec les Prix Nobel


En 1998, a-ha reviennent sur le devant de la scène pour interpréter des morceaux à l'occasion de la remise des Prix Nobel. Les trois artistes retrouvent leur belle entente et évoquent la possibilité de se reformer.

Deux ans après cette mémorable soirée, ils sortent leur sixième album, «Minor eath, major sky» qui renferme le titre qu'ils ont interprété lors de la soirée de remise des prix Nobel,  «Summer moved on». L'album remporte un franc succès et se classe numéro un des ventes dans trois pays à savoir la Norvège, le Danemark et l'Allemagne.

Deux ans plus tard, ils sortent le sublime  «Lifelines». Leur tournée du même nom que l'album leur permettra par la suite de sortir un album live «How can I sleep with your voice in my head».

Avec un réel plaisir à jouer ensemble, les trois amis décident de revenir sur scène en 2008 pour jouer leurs morceaux respectifs. Rebelote, en 2009, a-ha sort son neuvième album intitulé  «Foot of the mountain». Ils repartent alors sur les routes pour promouvoir cet album et retrouver leurs fans.

Afin de laisser leurs fans sur des notes sans bémols, Morten Harket, Magne Furuholmen et Paul Waaktaar-Savoy sortent un dernier single que le public adore : clic → Butterfly, butterfly (The Last Hurrah)

► La voix de Morten Harket  est intacte et donne des frissons.  Cet homme chante toujours comme un dieu ....

D'après plusieurs sites, notamment consacrés au groupe, le nom de «a-ha» vient d'une chanson de Jim Morrison (des Doors, groupe qu'ils admiraient particulièrement avec Joy Division). Ce mot se prononçant dans toutes les langues et signifiant la joie ou la surprise, ils décident de l'adopter.

2015 est le grand retour de A-ha sur scène ! Rio au Brésil a accueilli le groupe  pour fêter les 30 ans du Festival Rock In Rio et leurs 30 années de carrière internationale. C'était complet, (110 000 personnes)  les billets s'étaient  vendus en une journée. Ce fut un succès total ! Le trio longuement ovationné était ému aux larmes.  

Bien sûr, on pourra facilement trouver quelques groupes qui après 30 ans de carrière parviennent encore à remplir des stades haut la main, mais ils ne sont pas si nombreux. Et souvent, ces groupes surfent sur le souvenir, la nostalgie facile.

Bien sûr, comme tout ces groupes, a-ha surfent aussi sur la nostalgie, et c’est bien normal puisque c’est un des sentiments les plus beaux générés par la musique en général, et par la pop en particulier. Un concert des Norvégiens sans leurs tubes 80’s aurait de toute façon,  un arrière-goût bizarre. Mais a-ha, c’est aussi une team, une vraie.  Ils restent en excellent terme à chaque fois qu’ils font une pause. Ils sont  De sages nordiques unis  qui maitrisent l’art du songwriting.

Le cas du trio mérite qu’on s’y attarde. Le groupe a tout de même trois décennies de musique derrière lui, une discographie assez riche (dix albums, quelques lives et je ne compte pas les singles) et un savoir-faire certain en matière de composition. Les réduire à un boy’s band seulement capable d’écrire des bluettes électro-pop avec des refrains faciles serait certes simple mais pour cela il faudrait faire fi d'Analogue  où le groupe délaissait justement cet aspect électro-pop pour une musique plus profonde mature et organique,  ainsi que de Scoundrel Days, album d’électro-pop qui n'a rien  d'un disque insouciant et primesautier.

Bref, le cas a-ha  est assez simple : Ils sont trois musiciens maîtrisant parfaitement leur couplet/refrain. Capables, même dans les moments les plus pénibles, de pondre des mélodies qui parviendront à vous scotcher, à peaufiner l’écriture de leurs morceaux en soignant les détails, faisant en sorte qu’à chaque écoute l’auditeur découvre un nouvel arrangement, une nouvelle ligne de guitare qui lui avait échappé la fois précédente.

Curieusement, dès qu’on évoque leur musique et non l’aspect trop commercial du début,  force est de reconnaître qu’il y a chez a-ha  une honnêteté assez désarmante. Le trio, après trois décennies d’activité,  semble s’efforcer à chaque disque d’offrir le meilleur de lui-même en tentant de satisfaire par la même occasion ses auditeurs «sans se foutre d’eux».  En tout cas, on pourra dire ce qu’on veut de a-ha, mais contrairement à certains groupes sur le retour (les Stones, PIL, etc…), eux ont au moins la décence de sortir des disques dignes de leur talent. D'ailleurs,  aujourd'hui, tout le monde sait que ce groupe a fait de très très bonnes chansons.

Et si Take On Me reste leur unique grand succès planétaire, la popularité de a-ha ne s'est jamais démentie, ce qui leur a assuré une longue carrière et un large succès international.

Et l'histoire continue pour le  plus grand plaisir de leurs admirateurs ! Après 2 tournées européennes exceptionnelles en 2018, le groupe a-ha a  annoncé les dates de nouveaux concerts qui s'étaleront sur l'année 2019.  Le succès de leurs  derniers récitals à guichets fermés  les ont conforté à remonter sur scène. 

Un film sur le trio,   intitulé tout simplement «a-ha The Movie» sortirait en 2019. Deux versions du film seraient proposées. La première prévue pour une diffusion TV de 52 minutes, la seconde au cinéma de 90 minutes.

A-Ha est un «Groupe de légende» brillant,  constitué de trois fortes personnalités,  talentueuses, créatrices et visiblement ces quinquagénaires sont physiquement toujours très en forme. -   Bravo les  Vikings  !

Quel Talent !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :