Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Le Fan comme croyant !

Le Fan comme croyant !

Le métier même de biographe incline assez peu à l'objectivité, dans le sens ou il concerne des personnages publics (ou leurs ayant-droits) qui souhaitent être encensés, mais qui n'ont aucune envie réelle que l'on remette en cause les fondations même de leur talent. Par conséquent, le biographe doit souvent encenser le personnage dont il parle et occulter tous les aspects négatifs ou dissuasifs de son histoire. Ainsi, les motifs et dimensions de la vie de la vedette sont racontés et présentés comme vrais. Les qualités, attributs, exploits, qu'on lui prête sont censés relever de la réalité et non du conte, de la fable ou de la légende. Si les biographes ou témoins du passé affirment qu'ils relatent des faits démontrables et vérifiables, ils présentent en fait des lectures particulières, des versions subjectives, des interprétations, mais aussi des épisodes, des actes, des événements qui peuvent être remis en cause, discutés, soumis au doute, contestés ou réfutés. Certains le sont plus ou moins, par tel ou tel lecteur ou auditeur. D'autres sont communément admis et validés, perçus comme indéniables et largement démontrés.

Les croyances sont légion dans l'univers des fans et ceux-ci peuvent se révéler des croyants fervents. Miracles et prodiges émaillent les récits des fans qui, persuadés d'entretenir une relation particulière avec la vedette, sentent sa présence. La relation spécifique à la vedette, le sentiment qu'elle est réciproque, peuvent conduire certains fans à considérer celle-ci comme une sorte de confident, de proche, d'ami, mais aussi de protecteur. Cet amour et cette aide bienveillante ne prennent pas fin avec la mort de la vedette, tout comme celle-ci reste bien présente malgré sa disparition.

Ces fans tirent consolation, réconfort, courage, dans leur conviction d'une relation privilégiée avec la vedette vivante puis défunte, et dans l'assurance qu'un regard protecteur est porté sur eux depuis le ciel par leur idole qui continue de veiller sur eux.

Plusieurs éléments viennent alimenter l'idée de cette protection post mortem et la transformation de la vedette disparue en une sorte d'esprit protecteur ou d'ange gardien : La conviction que la star est dotée d'un grand pouvoir, qu'elle est généreuse et dévouée, qu'elle est proche de ses fans ; la réalité de sa présence dans le quotidien du fan et l'annulation des effets de sa disparition ; l'amour inconditionnel du fan pour la vedette et le sentiment de la connaître intimement et d'avoir construit, tout au long de ces années de passion, une relation privilégiée et complice ; le réconfort et l'aide trouvés dans la passion pour la vedette, l'écoute de ses disques, le suivi de sa carrière..

L'ensemble de ces croyances et plus globalement de récit de la vie de la vedette, la somme des commentaires sur ses hauts faits comme sur son oeuvre constituent la culture des fans.

Ils sont l'objet de lectures subjectives, d'appropriations, de réinterprétations, à la fois individuelles et collectives : Les fans discutent entre eux de la vedette, de sa vie et de ses accomplissements, de son oeuvre. Ils analysent les commentaires, commentent les analyses, négocient, élaborent, modifient le sens des faits et des récits sur les faits.

Il n'est pas rare que ces fans trouvent dans l'existence de la vedette des principes de vie, des modèles de comportement, des règles à suivre. Ils peuvent réinterpréter l'existence de l'idole et y déceler une éthique, une «philosophie de vie », pour reprendre leurs termes.

Ils vont alors faire de la vedette un guide spirituel et de son existence une compilation de commandements à suivre, d'interdits à respecter, de devoirs à remplir, de règles à appliquer.

Marcher dans les pas de la star, poursuivre son oeuvre à son modeste niveau, tenter de lui ressembler et de suivre son exemple est un objectif très partagé dans le monde des fans.

L'un des principaux devoirs de ces fans est de protéger la mémoire de la vedette (contre les assauts du temps, contre l'oubli) et de promouvoir son image. En chaque fan sommeille un gardien du temple, qui veille à ce qu'aucun mal ne soit dit de son idole, et qui la défend contre la diffamation, les critiques, les mensonges. Combattants farouches de l'«hérésie», ils servent une «vérité historique» menacée par le mensonge et la diffamation : «J'essaie, dans la mesure de mes faibles moyens de le défendre [Michael Jackson] , de faire valoir ses bons côtés [.....]. Parce que par la presse, par les médias, le commun des mortels ....Les gens le prennent pour un drogué, un pédophile, enfin bon, on entend de tout, des vertes et des pas mûres....J'essaie de rétablir la vérité [....] de faire comprendre, de faire passer le message ».

A la défense de la vedette s'ajoute la promotion de son image, la publicité autour de son oeuvre. Il s'agit pour les fans de faire vivre la vedette, et satisfaire aux exigences du devoir d'apologie. Ariane témoigne : «Alors, je guérirai. Je me donnerai le temps pour qu'il vive [Michael J.]  à travers moi, au moins, et pour qu'il soit fier de moi, comme moi, j'ai pu être fière de lui».

De nombreux fans se sentent ainsi investis d'une mission au service de laquelle ils consacrent moults effort. Ils deviennent militants et prosélytes. La lutte contre l'oubli et l'indifférence devient vite prosélytisme. Beaucoup de fans s'attachent à convaincre, à recruter, à transmettre. Exprimer sa passion, la rendre visible dans l'espace public, vouloir la partager, ou encore affirmer la grandeur de la vedette et prende sa défense, assurer celle du club et des fans en général, sont autant de réflexes que des devoirs. Il existe évidemment, selon les personnalités, une multitude de postures et d'agissements depuis l'indifférence et la discrétion jusqu'à l'engagement total et la virulence ostentatoire.

Durant le vivant de la vedette, les fans bien souvent recherchent, acquièrent et collectionnent quantité d'objets, depuis les disques, affiches, photographies, articles, jusqu'aux objets les plus divers, glanés dans des circonstances multiples : autographes, attributs vestimentaires portés par la vedette, objets lui ayant appartenu ou somplement entrés en contact avec elle. C'est bien sûr la nature du lien avec la star qui explique cet engouement.

Lorsque disparaît la vedette, ces biens symboliques se multiplient et le marché connaît une forte croissance ( le nombre de biens et de transactions augmente, comme augmente la valeur marchande et symbolique de ces biens.) Ces reliques permettent de «prendre possession de leur idole» et «de communier avec lui».

Protégés par un ensemble d'interdits, mis en vente ou exposés dans les musées, ces biens, qui illustrent de façon exemplaire le phénomène de contagion du sacré, donnent lieu à tout un ensemble de pratiques de la part des fans.

L'une des pratiques observables chez nombre de fans est celle qui consiste à rechercher et acquérir ces objets et à les exposer chez soi, dans un endroit dévolu à cet effet. Beaucoup de fans se livrent ainsi à la constitution d'autels dédiés à la vedette. Ces autels sont des lieux de commémoration et de célébration, de recueillement et de communion.

Certains fans se livrent à des sortes de prières qu'ils adressent à la star disparue. Ces prières, ces messages adressés à la vedette, ces pensées ou appels qui lui sont destinés ont bien sûr des cadres et contextes privilégiés. Le sanctuaire de fortune établi dans le domicile du fans et l'autel érigé à la gloire de la vedette favorisent ce type de pratiques. Les différents lieux de pélerinage, la tombe de la vedette, les lieux où elle a vécu offrent aussi des cadres privilégiés aux multiples formes de communion, recueillement et prières. Les cérémonies commémoratives sont également des moments où les fans expriment leur ferveur et peuvent, pour certains d'entre eux, s'adonner à ces sortes de prières.

Les fans sont bien souvent appelés à voyager pour retrouver les traces de la vedette disparue. Parfois, la visite des lieux où est née et a vécu la vedette se fait même de son vivant. En effectuant ces pèlerinages, les fans témoignent de leur amour pour la vedette disparue et communient avec elle. Ils prouvent leur ferveur, affirment et renforcent leur statut de fan.

Ces rites et cérémonies, qu'ils soient officieux ou institutionnalisés, spontanés et ponctuels ou organisés et pérennes, remplissent un certain nombre de fonctions et ont une efficacité certaine. Ils rassemblent la communauté des fans et renforcent ainsi la conscience de l'existence de cette communauté et le sentiment d'appartenance à celle-ci.

Bien souvent, le pèlerinage tient lieu de rite de passage du statut d'amateur, d'admirateur fervent à celui de fans. Il apparaît comme la preuve de l'investissement, de l'implication du fan.  Plus il implique de sacrifices (notamment financiers), un voyage long et fatiguant, et plus il grandit le fan !  De retour chez lui, ce dernier jouit, dans le monde des fans, de la considération réservée aux pèlerins. C'est en suscitant l'admiration et l'envie qu'il pourra montrer ses souvenirs, reliques, photographies, témoignant de sa présence. Racontant son voyage, la rencontre des autres fans - pèlerins de divers endroits du monde -, la visite de la tombe ou de la maison, il bénéficiera d'une oreille attentive et enthousiaste. Celle que l'on réserve à celui qui est allé, qui a vu et qui sait.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article