Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Le refus de l'oubli et la disparition symbolique de Michael Jackson

Offrande des fans de Michael Jackson.

Offrande des fans de Michael Jackson.

Il existerait dans le psychisme des individus l'explication de «ce besoin de fabriquer des idoles» et de la projecton de ce «besoin d'idoliser sur des objets si médiocres et parfois carrément BAD».

BLANCHARD explique que «le premier moteur de la fonction idolique est la pulsion d'idéalisation» qui conduit à la «sublimation», puis, «l'éléction d'un objet idolique au niveau d'une divinité est produite par une pulsion particulière du psychisme humain qu'il nomme la pulsion à adorer».

Bien évidemment, le contexte sociohistorique n'est pas sans jouer un rôle sur ces mécanismes psychiques. Les «périodes de désarroi spirituel, comme la nôtre, sont productrices d'innombrables idoles compensatrices». Le situations de «carence affective», les états partagés de «demande d'amour non satisfaites» ou encore «l'inquiétude originelle» universelle, favorisent l'appel à la transcendance et la tendance à créer des idoles. Les idoles, estime BLANCHARD, sont des béquilles, des planches de salut. Dans une perspective très critique, il les analyse également comme les symptômes d'une régression mentale, qui donnerait lieu à des comportements névrotiques et dont il faudrait se débarrasser.

Le fan serait donc une sorte d'adolescent aliéné, dépourvu de personnalité, manipulé par l'industrie du Show-business. Il aurait abdiqué toute prétention à exister en tant que «Personne» pour se satisfaire de n'être que pâle imitation. Dévoré par la passion, il serait le symptôme d'une pathologie propre aux sociétés médiatiques. Exproprié de lui-même, il intéresserait presque plus la psychologie que la sociologie.

Tolérable à 13 ans, l'état de fan devient clairement marqué du sceau de la pathologie au-delà.  Les fans de Michael Jackson, n'invitent-ils pas  en ce sens ?

- Peut-on demander au fan d'être logique et raisonnable ? alors qu'il ne fonctionne que sur un système de pensée né de la passion et parfois fondé sur l'irraisonnable et le fantasme.

Il est difficle de définir avec présision ce qu'est un fan :  Un faible ? Un adorateur en manque d'amour ? Une personne désabusée par sa réalité quotidienne ? Un rêveur ? Un naïf ? Quoi qu'il en soit leur passion  dévorante  les a détournés d'eux-mêmes.

De nombreux sites, forums, etc.. continuent le travail de l'équipe de relations publiques de Michael Jackson, surtout depuis qu'il est mort. La construction de la postérité, la mise en patrimoine et la perpétuation d'un mythe sont le résultat d'une autre forme de lutte contre une autre forme de mort. Il ne s'agit plus de déni de mort véritable, mais de refus de l'oubli et de disparition symbolique.

Les beLIEvers ou disbelievers, qui enquêtent et procèdent à des investigations pour prouver le canular de la mort, cèdent la place aux témoins du passé et détenteurs des droits de l'exploitation de l'image et du nom de la vedette, aux producteurs du mythe et gardiens du temple et de la mémoire, aux biographes et responsables de la mise en patrimoine de la vedette et de son oeuvre.

Les acteurs de la mémoire et du culte  se livrent à un travail colossal, une entreprise de grande envergure : La construction de la postérité, la production du mythe, la lutte contre l'oubli. Et ils  oeuvrent de façon efficace au maintien «en vie» de la vedette disparue.

Qui sont-ils ? Les premiers acteurs de la mémoire et du culte sont les héritiers de la star disparue, les légataires testamentaires, détenteurs des droits d'exploitation de l'image et du nom de la star. Ils ont en charge la promotion de la carrière posthume de la vedette disparue, son entrée dans le patrimoine et sa conquête de la postérité. Il leur revient de construire «le mythe». (construire, protéger, valoriser l'image de la vedette) et développer le culte. Pour ce faire, il ont crée un musée (Gary) , organisé des manifestations, des événements commémoratifs et cérémonies célébratives, des spectacles ( Le documentaire This Is It Michael Jackson ONE, THE IMMORTAL World Tour)  et collaborent à la diffusion et la promotion de l'oeuvre et de la personne (via la réédition des disques, l'édition de contenus inédits, la production de bibliographies, de documentaires etc.) Ils contrôlent l'utilisation de l'image et du nom de la vedette, promeuvent une «vérité officielle» et luttent (en recourant à la censure) contre ceux qui écornent cette image idéalisée. Leur intérêt est symbolique et surtout économique.

Les fans et les fan-clubs sont également des acteurs à la fois efficaces, et investis. En vénérant la vedette disparue, en participant aux commémorations, en «consommant» son oeuvre, ils participent activement à la construction de sa postérité. Ils rendent visible son succès et incarnent son éternité. Souvent prosélystes «convaincus et ardents défenseurs» de la mémoire de la vedette et de son image, ils préservent, propagent et font vivre le mythe et son culte. Et continuent  ainsi  de faire de Michael Jackson quelqu'un qu'il n'était pas !

Il existe aussi d'importants sites Web pour tordre le cou aux accusations portées contre Michael Jackson et insister sur le fait qu'il était «Innocent» en lui trouvant des excuses pour chaque chose. Que ce soit pour la drogue, l'alcool,  les livres érotiques sur les enfants, les soirées pyjamas, les paiements à ses «amis spéciaux», les cadeaux, ses dettes etc...Tout a une explication  flagorneuse.

La logique est pourtant évidente, si Michael Jackson n'avait rien fait de mal, il n'y aurait aucunement besoin de ces sites de défense qui «expliquent, normalisent, justifient». Quoi qu'il en soit,  Ils échouent car il n'est pas normal pour un homme adulte d'avoir une succession de jeunes garçons dans son lit, il n'est pas normal de leur donner de l'alcool, de leur montrer de la pornographie, des livres érotiques etc... ni dans un endroit comme Neverland ni dans les hôtels où partout ailleurs. Même quand on s'appelle Michael Jackson.

Il n'est pas normal de se déplacer avec des petits garçons pendant les tournées, il n'est pas normal pour un homme adulte d'avoir eu, pendant des années pour compagnons de sommeil des petits garçons.

Bref, ces sites  de fans aveuglés défendent l'indéfendable.

Michael Jackson a certainement diverti le monde, mais son comportement était BAD. Il serait temps que ses fans soient honnêtes envers eux-mêmes et les autres.

Mais ils ont  bien trop  de choses a dire :

- Nous connaissons Michael, nous avons tout vu, tout entendu, nous avons pris sur nous pendant des années, tout comme lui, puis nous l'avons vu sombrer, impuissants, maintenant il est temps que ce lynchage médiatique et le boycott s'arrêtent, il est temps que les gens prennent conscience qu'il s'agit d'un être humain crucifié sans aucune raison, il est temps que les gens écoutent ce qu'on a dire ...."
- Certains fans sont traumatisés par ce qu'ils lisent et voient dans la presse ces derniers temps, comme si le 25 juin 2009 n'avait pas suffit. Comme si la mort prématurée de l'artiste n'avait pas eu la moindre incidence sur leur conscience.
- Nous ne sommes pas fous, nous avons la tête sur les épaules, nous savons très bien que Michael Jackson était un être à part, que sa différence et son talent dérangeaient, personne ne mérite un tel traitement, c'est inhumain. Michael a disparu et sa douleur, c'est nous seuls qui la portons désormais ...

Que retenir ?

la mauvaise foi, ça existe ( même si théoriquement c’est impossible !) , on a vu dans l’histoire de la science des préjugés résister à des preuves ( Galilée, Copernic, Darwin), alors comment expliquer cette croyance paradoxale, illogique et contraire à la nature de l’homme ?

Cela s’explique par la nature de l’homme justement. Il n’est pas simplement un être de raison,  c’est aussi un être de désir. Donc si en tant qu’ être rationnel il cherche la vérité, en tant qu’être de désir il cherche le bien-être, le bonheur. Or la vérité peut faire mal et renvoyer à une réalité douloureuse. Et en ce sens il a besoin d’illusion. Comme le dit Freud,   « une illusion n’est pas la même chose qu’une erreur … Ce qui caractérise l’illusion , c’est d'«être dérivée des désirs humains». Et  il illustre cela par l’illusion religieuse correspondant à un besoin archaïque enfantin de se sentir aimé et protégé contre le monde extérieur (injuste) et contre soi (pulsions du ça) qui résiste à l’absence de preuve de l’existence de Dieu ou même à la démonstration par la science de la fausseté de certaines explications divines ( création du monde, la réalité physiologique de la mort…). Donc le fond de la croyance est  d’ordre psychologique ( détresse, peurs..)

En résumé :  «Michael Jackson  est l’opium des fans». Aussi « vouloir  détromper les gens c’est attenter à leur bonheur » comme le soulignait Rivarol, d’où la résistance de la croyance face aux  preuves.

Howard Weitzman, avocat des «intérêts» de Michael Jackson,  veut aussi  convaincre tout le monde,  que Wade Robson porte plainte tardivement parce qu'il veut de l'argent.   Howard Weitzman sait depuis toujours que Michael Jackson était un pédophile, et chacun peut comprendre qu'il n'est pas au service de la vérité, mais  le gardien et le garant des secrets dans le but préserver les «Intérêts» du temple. 

Grâce à  John Branca,  John McClain, et aux fans pigeons :  la fortune du chanteur est devenue un business florissant.

Cependant les tentatives visant à couvrir les  actions de Michael Jackson  par l'aveuglement,  ne fonctionneront pas éternellement et son héritage musical va mourir parce que les gens rationnels  sont de plus en plus stupéfaits par autant de mascarades.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article

Lyly 19/10/2016 23:41

Avec tout le respect que je vous doit ...vous salissé sa memoire en racontant des foutese monumental ... il a etait innocenté des 14 chefs daccusations que lon porter contre lui ... vous savez pourquoi ? Pout fautes de preuves , car certains on avouer avoir menti pour avoir son argent, et les juges ont trouver que chacune des histoire raconter navait ni queue ni tête mais bon ... le délibérer a durée 6 jours ! Et il etait au tribunal 5 jours sur 7 et cela durant 5 long mois ... mais ca encore ...vous vous en foutez alors oui on et fans ! Non on et pas fou et il ne l'était pas non plus ! Non il n'était pas pedophile !!!!!! Il etait juste humain ! Jsuis sur que vous quand vous croiser un sdf vous lui donner meme pas une pièce ! Bref parfois il vos mieux se taire ...

Clara 20/10/2016 20:36

Avec tout le respect que je vous dois également, j'ai le regret de vous dire, que vous vivez par procuration. En vous identifiant étroitement à MJ, vous projetez sur lui vos aspirations, qui hélas n'étaient pas les siennes. S’il est légitime d’apprécier une personnalité pour ce qu’elle a à nous offrir dans le cadre de son activité, il est par contre erroné d’en faire un dieu sacrifié. Les fans veulent toujours croire aveuglément ; tandis que les autres, dont je fais partie, préfèrent voir objectivement. Vous plaignez Michael Jackson... sans vous préoccuper des petits garçons qu'il a maltraités.. Je suis fière de ne plus croire au grand mensonge appelé Michael Jackson, mieux vaut être giflée par la dure vérité que d'être dupe pour toujours. Soyez honnête envers vous-même ..Bonne chance Lyly :)