Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

MICHAEL JACKSON : il n’y a pas de passion si bien dissimulée qui ne se trahisse par quelques signes.

Michael Jackson et  Jonathan Spence  !

Michael Jackson et Jonathan Spence !

En ce qui concerne Michael Jackson, Il faudra encore probablement du temps pour que toute la lumière soit faite, au sujet de ces affaires de pédophilie, polluées en leur temps par un cirque médiatique invraissemblable, par des accointances, compromis et compromissions plus que douteuses. La couleur de l'argent, la quête du pouvoir, ou de la célébrité ont faussé la donne dès le départ. Quoi qu'il en soit, ces zones d'ombre n'ont rien de secondaire. Il arrive souvent qu'une star disparue, fasse l'objet de révélations peu reluisantes, les langues se déliant plus facilement. Ce genre de révélations qu'exècrent les fans considérant qu'on salit la mémoire de leur idole, même si c'est le cas, c'est la règle, dans la mesure où ces héros appartiennent qu'ils le veuillent ou non jusque dans leur intimité au «public». De Sinatra à Presley, en passant par Paul Newman, Marlon Brando, Lennon etc...Tous ont fait l'objet de révélations plus ou moins sordides et ragoûtantes à base de - pour faire simple - sexe, drogue, alcool, homosexualité, violences, accointances, consommations de substances illicites, égocentrisme et j'en passe ! Cependant, dans le cas de MJ, les choses sont vraiment différentes ; les accusations qui pèsent contre lui sont d'une gravité suffisante, qui n'a rien à voir avec le fait de savoir si la coke était meilleure que la dope, pour qu'on soit en droit d'enquêter et de chercher la vérité, qu'elle que soit celle-ci.

Geraldine Hughes a écrit un livre réfutant les allégations de 1993, à l'époque où elles  étaient les seules allégations contre Michael Jackson.  Eh bien, je voudrais qu'elle  écrive un livre aujourd'hui  pour réfuter toutes les accusations que l'on connait à présent.   Je parie que ce ne serait pas une tâche facile du tout. La famille Chandler a négocié un règlement monétaire avec les avocats de Jackson, et  en fin de compte,  aujourd'hui encore  Jordie se cache  et vit sous un faux nom. Jackson aurait pu être reconnaissant qu'ils aient choisi de prendre l'argent et ne pas témoigner au procès pénal qui était encore en suspens. Au lieu de cela, à la télévision,  il  les a traités d'horribles menteurs.  Ensuite il a écrit une chanson sur la façon dont certaines personnes sont prêtes à tout pour obtenir de l'argent.  (Money) 

You sue her for the money
Vous le poursuivez en justice pour l'argent !
Michael Jackson est le principal coupable et  le seul responsable de tout cela.

Pour Tom Mesereau  l'affaire Jackson a  sans doute été la plus grande réussite de sa carrière,  il s'est vanté de nombreuses fois d'avoir gagné ce «cas désespéré»  - Il gâcherait toute sa crédibilité en admettant qu'il a eu tort,  et qu'il a contribué à laisser en liberté un agresseur  d'enfants en série. Safechuck, Robson et tous ces nouveaux trucs écrasants à propos de  20 victimes supposées....   Comment les fans font-ils face à cela ?  Difficile pour eux de trouver un équilibre parce qu'ils  continuent de penser que «MJ était un ange innocent  trop bon pour ce monde». Donc ils ont besoin de croire en Mesereau plus que jamais, ses mots sévères leur donnent un faux sentiment de confort. Mais il ne sait que leur répéter, encore et encore,  que ce sont  des tentatives d'extorsion.

Tom Mesereau  est l'avocat qui a lutté pour que ne soit pas dévoilé au jury, la description des organes génitaux de Jackson avec les photos de la preuve, et tout ce que vous pouvez lire ICI ; Mais les autorités ont confirmé que la description était analogue. Mesereau est également celui qui a créé le grand mensonge au sujet de la compagnie d'assurance qui avait payé pour Jackson, plus tard il a dû admettre qu'il n'y avait NO INSURANCE COMPANY, Jackson avait payé volontairement lui même, pour que les CHANDLER se taisent.

Mesereau est aussi celui qui voulait nous faire croire que MJ ne se droguait pas, il ne l'avait jamais vu sous l'effet de substances illicites disait-il, alors que pendant le procès AEG il a été démontré le contraire. etc, etc... Tous ces mensonges prouvent que Mesereau sait depuis toujours qu'il a défendu et défend  un pédophile !

Comme l'a dit publiquement Brafman (un des avocats qui fut un temps dans l'armada des avocats Jackson dans l'affaire Arvizo) , «coupable ou innocent ce n'est pas du tout le problème, l'important c'est de satisfaire au mieux le client, pour ça tous les moyens sont bons.»

Pendant le procès 2005 - Robson et Barnes ont menti sous serment, c'était LA condition pour que Jackson gagne le procés !   Mesereau et Jackson ont  sans aucun doute fait pression pour leur imposer, de façon plus ou moins agressive,  de témoigner sous le regard de leurs parents qui étaient également dans la salle d'audience.

Mesereau n'a pas choisi Culkin , Bhatti  ou Cascio, qui étaient de grands défenseurs de Jackson,  il les a exclus comme témoins. Mais pourquoi donc ? étaient-ils trop vulnérables ? ...

Les Arvizo,  n'ont jamais demandé d'argent pour une nouvelle poursuite civile et à ce jour ils n'ont jamais profité de leur expérience avec MJ pour écrire un livre ou donner des interviews, rien. Cela démystifie la théorie que chacun des accusateurs voulait de l'argent. Il y a juste beaucoup trop de fumée autour de MJ et les chances que les  accusateurs de Jackson racontent des mensonges sont imaginaires.

La photo d'un nu de Jonathan Spence est listée dans un document judiciaire déposé auprès de la Cour Supérieure en Californie comme élément de preuve saisi lors du raid de 1993. Il est certain que c'est beaucoup plus qu'une rumeur tabloïd. voir ici

Voici une description de l'un des livres trouvés en 1993 : «Boys Will Be Boys». Ce livre a été découvert, dans une armoire fermée à clé,  dans la chambre de Michael Jackson, c'est une compilation de photos de garçons, qui s'amusent, mais 90% sont nus. Contrairement à la pensée populaire, de nombreux pédophiles sont plus attirés par ce genre de revues que par la pornographie junénile. Même s'il est légal d'en posséder, ce livre a été édité par Georges St.Martin et Ronald C.Nelson. Georges St.Martin est le pseudonyme de Martin Swithinbank, contributeur majeur à la NAMBLA.(of the North American Man-boy love association)  Il a été expatrié en Angleterre après avoir purgé une peine  pour avoir sodomisé des jeunes garçons qui avaient entre 7 et 14 ans,  à Long Island. lire ici Il a été libéré le 19 décembre 1992, après avoir passé plus de 10 ans en prison. Ronals C.Nelson est le pseudonyme de Ronald Drew, un professeur de New-York qui a été arrêté et inculpé pour avoir vendu des photographies obscènes montrant des enfants dans  diverses  poses déviantes et sexuelles et  pendant des rapports sexuels. Lire ici Ces éléments de preuve, ainsi que le dessin précis fait par Jordan Chandler  des organes génitaux de Jackson, scèllent pour moi définitivement la culpabilité de MJ. Vous ne pouvez pas détenir des livres avec des enfants nus, édités par des délinquants sexuels condamnés, et être innocent et inoffensif. Jonathan Spence était l'un des nombreux «amis spéciaux» de Jackson à partir des années 80, pourquoi Jackson détenait-il une photo de lui alors qu'il était nu ?

Mary Coller, assistante personnelle de Jackson et employée de MJJ Productions à l'époque, a raconté que Jonathan Spence dormait au moins deux soirs par semaine dans le lit de Jackson. Dans les documents judiciaires présentés au procès de 2005, Jason Francia, a réitéré la forte relation de Jackson avec Jonathan et a déclaré qu'ils dormaient ensemble, et qu'elle a du mentir aux parents de Jackson, en leur assurant qu'il n'y avait aucun garçon dans la chambre de MJ. Elle a également raconté qu'en faisant le ménage dans la chambre de Jackson, elle retrouvait des sous-vêtements de Jonathan.  (MJ dans un geste intime pose sa main gauche sur la cuisse de Jonathan,  le langage du corps ne trompe pas ! )

S'il y avait le moindre doute sur la proximité entre MJ et Jonathan, leur comportement sur le tournage de capitaine EO réprime tout incertitude. Pour certains, sur le plateau, MJ semblait inconscient de tout comportement avec son compagnon de 10 ans. Il l'étreignait, le câlinait, et généralement affichait une affection considérable envers lui. Ils ont été vus en train de s'étreindre un certain nombre de fois. Les gens pensaient que c'était innocent bien que bizarre.

Au début de l'année 1987, Michael songeait peut-être que Jonathan vieillissait, alors il l'a remplacé  par Jimmy Safechuck .

Jonathan a gardé le silence au sujet de leur relation, mais curieusement tout ce que Jonathan voulait il l'obtenait. Orietta Murdock, assistante personnelle de Jackson à ce moment là,  a révélé, que Jonathan téléphonait souvent, pour demander des billets de concert. Michael, nous avait donné des instructions pour lui donner tout ce qu'il voulait. Je me souviens quand il lui a offert une Mustang décapotable ; un jeune garçon de 16 ans n'est pas en mesure de s'acheter une décapotable ! MJ m'a appelée pour traiter l'achat de la voiture.

Jonathan a déclaré en 1995, qu'il n'avait pas parlé à MJ au cours des dernières années, mais que pendant l'enquête (1993), Michael lui téléphonait pour savoir si tout allait bien, et s'il était gêné par certaines personnes. Au cours de la conversation, Jonathan a demandé à MJ s'il avait été intime avec d'autres garçons tels que Sean Lennon et Emmanuel Lewis ? Michael lui a répondu que tout était sous contrôle et qu'il ne devait pas s'inguiéter à ce sujet. En novembre 1993, la police a fouillé l'ancienne chambre de Michael à Hayvenhurst, qui était restée intacte  depuis son départ à Neverland, et au milieu de la jonque statique, la police a trouvé une photo compromettante d'un jeune garçon. La police ayant déjà questionné le jeune adulte, et sachant à quoi il ressemblait, en a déduit que la photo représentait un nu de Jonathan Spence.

Michael Jackson aimait aussi les gens peu recommandables, il suffit de lire ce qui est écrit dans les  documents de la cour ne serait-ce qu'à propos de Dieter Wisner : 

Co-conspirateur le Bordel de Weisner :
- «Nous ne ferons pas référence au bordel de M. Weisner à moins que la preuve soit concernée par l'objet. Weisner est un co-conspirateur et apparaît dans le documentaire. Sa réputation peut devenir un problème au procès». (lire ici)

Le 2 décembre 2003 Roger Friedman avait écrit un article nous informant que Dieter Weisner était gestionnaire d'un club de sexe et de bordels  en Allemange. qu'il avait fraudé et s'était retrouvé devant un tribunal pour la vente de biens volés. Wiesner est celui qui avait aidé MJ à embaucher l'avocat Mark Geragos : Jackson a remplacé Geragos, en disant qu'il voulait un avocat qui consacre tout son temps à l'affaire. 

Je pense que nous pouvons tous convenir que Jackson était un pédophile irrémédiable. Mais Il semble que pour être en mesure d'exposer ces choses horribles, il faut que les criminels soient morts. L'affaire Jimmy Savile *  en Grande-Bretagne étant un autre exemple. De leur vivant, ces types sont assez puissants pour intimider toute exposition potentielle par l'intermédiaire de leur renommée, de leur entourage et des avocats qui sont prêt à tout pour gagner à la cour. Cela couplé avec le choix intelligent des victimes, généralement privées de leurs droits d'êtres reconnues,  signifie que  toute action en justice est futile.  Les fans serviles de Jackson «inconsciemment» conspirent avec la succession pour s'assurer que tout cela restera enterré. Et le domaine Jackson,   freine des quatres fers, pour que leur poule aux oeufs d'or ne soit pas définitivement boycottée.

*Au cours de son enquête, Janet Smith a dénombré 72 victimes de Saville dans le cadre de son travail à la BBC, dont huit ont été violées, une a subi une tentative de viol et 47 ont été victimes d'attouchements sexuels. « Sur les 72 victimes, 57 sont des femmes et 15 sont des hommes» précise le rapport, indiquant que 34 d'entre elles avaient moins de 16 ans au moment des faits. Les plus jeune victime n'était âgée que de 8 ans. «Savile agissait dès que l'occasion se présentait et j'ai entendu parler d'incidents qui ont eu lieu dans pratiquement chacun des locaux de la BBC où il a travaillé», raconte Janet Smith.

L'ex-vedette des années 1970-80 au style excentrique, qui présentait une émission pour enfants et était engagé dans de nombreuses oeuvres caritatives, n'a pas sévi que dans des locaux de la BBC, mais aussi dans des écoles, dans des hôpitaux, dont des établissements psychiatriques, et dans un centre de fin de vie. Selon un rapport d'enquête publié il y a trois ans par la police, Jimmy Savile avait profité de son statut de célébrité pour commettre 214 «actes criminels», dont 34 viols, entre 1955 et 2009. Sa popularité et son engagement caritatif lui avaient valu d'être anobli par la reine et ce n'est qu'un an après sa mort qu'une enquête journalistique a dévoilé les agressions qu'il a commises.

En cause : une culture de la peur et de la déférence envers les célébrités, une réticence du personnel à se plaindre ou à parler de leurs préoccupations par crainte de perdre leur travail ou encore le fait que les responsables les plus hauts placés n'encourageaient pas le dialogue.Janet Smith prend ainsi l'exemple du révérend Colin Semper, responsable des contenus religieux de la BBC pendant de longues années, qui a eu des soupçons sur la conduite de Savile envers les jeunes filles sans aller jusqu'à les exprimer. «Il y avait une culture hiérarchique au sein de la BBC qui favorisait l'idée que ce n'était pas à lui de soulever le problème de la conduite de Savile, mais que c'était de la responsabilité de quelqu'un de plus haut placé. Après tout, tout le monde semblait connaître les rumeurs», rapporte une magistrate.

La promiscuité de Jackson avec Jonathan Spence n'est pas bienveillante, et l'expression corporelle de MJ est très révélatrice de son monde intérieur !   mais tout l'entourage l'accepte !!!! Il était Michael Jackson après tout ! ce comportement intolérable et dangereux,  rend tous ces gens coopérateurs, et notamment Bill Bray (voir mon article )  le principal complice de MJ pendant de nombreuses années. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article

Claire 19/11/2016 14:32

Michael Jackson's Boys
https://www.youtube.com/watch?v=1AxjAFn3D6s

Clara 19/11/2016 17:10

Les fans détestent cela ... Il suffit de lire les commentaires sous la vidéo ..lol ..

Claire 07/10/2016 10:03

Et d'après vous qu'est-ce qui a déclenché chez lui ce comportement ? Pourquoi ce petit garçon, cette petite gueule d'ange à la voix aussi angélique que tout le monde a aimé est-il tombé dans ce travers ? Une enfance donnée en pâture à un milieu de la nuit peu approprié pour un enfant de son âge, un rapport au sexe baisié par tout ce qu'il a vu enfant de ses frères de son père et leurs rapports aux femmes ?. Des abus sur lui-même comme on peut aussi le lire ?

Clara 07/10/2016 14:12

Vous posez les bonnes questions Claire ☺ hélas je n'ai pas de réponse. ..pour l'instant , mais je vais faire des recherches sur les sites spécialisés dans la pédophilie ...

claire 06/10/2016 22:17

j'ai justement lu cet article : http://www.mjfacts.com/was-child-pornography-found-in-michael-jacksons-home/#[22]

et d'autres qui ont inspiré vos articles je pense ;)

Tout cela complètement déroutant..

Clara 07/10/2016 14:33

Claire je vous félicite pour votre esprit ouvert ...c'est rare chez les fans