Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Michael Jackson l'homme dans le miroir.

Michael Jackson Man In The Mirror.

Michael Jackson Man In The Mirror.

Man In The Mirror, est une chanson très spéciale pour moi. Je l'ai écrite avec Glen Ballard en une après-midi. Je venais d'avoir une discussion avec Quincy Jones qui m'avait décrit le genre de chansons qu'il voulait pour Michael. En sortant de cet entretien, je suis allé voir Glen dans son studio et je lui ai rapporté les propos de Quincy. Nous nous sommes alors mis à écrire la chanson. C'est venu immédiatement, comme par magie. La musique, les paroles, la mélodie... Nous avions du mal à tout écrire tellement les idées nous venaient vite ! Cette après-midi là, nous avons ressenti quelque chose de très spécial.

Siedah Garett

Man In The Mirror » est un grand message. J'aime beaucoup cette chanson. Si John Lennon était vivant, il s'identifierait sûrement à cette chanson parce qu'elle raconte une chose essentielle : quand on veut changer le monde, il faut d'abord se changer soi-même et faire des efforts pour y arriver. C'est exactement ce que disait Kennedy : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous ; demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays ». Si vous voulez que le monde devienne meilleur, regardez-vous dans le miroir, et changez-VOUS. Commencez par changer cette personne-là, et ne regardez pas tout ce qui ne va pas à côté de vous. Commencez par VOUS.

Michael Jackson, Moonwalk, 1988.

Commentaires des fans :

- Man In The Mirror.... J'ai toujours eu du mal à croire que cette chanson n'était pas de MJ tellement elle lui colle à la peau, à la voix et au cœur.

Elle est vraiment comme un miroir dans lequel Michael nous renvoie en un éclair  son image et à travers elle, toute la souffrance mais aussi tout l'espoir et toute l'énergie dont on peut être capable pour changer.
Combien cette chanson nous est précieuse  !

- Il faut suivre l'exemple de Michael ! Make that change !

- Man In the mirror est «LA» chanson de MJ

etc...

Quand le fan n’a plus de recul face à son idole, que ce soit dans le cas d’une identification partielle ou totale, il y a problème. Du même coup, le lien entre le réel et le sujet passe par ce mécanisme de déformation, de reflet ; il n'existe pas de lien direct ou, encore, le réel est ailleurs que là où on croit pouvoir le dire. « Le réel n'attend pas, et nommément pas de la parole », écrit Lacan

Je confirme, Man In The Mirror, est une chanson magnifique et MJ L'a divinement interprétée. Mais cela s'arrête là. Dans Moonwalk, MJ dit que John Lennon se serait identifié à cette chanson, et que Kennedy demandait aux autres de se regarder dans le miroir pour changer le monde, Mais il ne dit pas que lui-même l'a fait ou veut le faire. Et effectivement,  Man In The Mirror  est loin de  coller à la peau et au coeur de MJ !   

Non seulement MJ n'a jamais changé de comportement, mais une autre partie effrayante, est que le large cercle de personnes qui savaient ce qu'il faisait, n'a jamais essayé de l'arrêter. Aucune personne n'a agit comme un être humain décent. Peut-être La Toya à un moment, mais elle l'a fait brièvement, et ensuite est revenue sur ses propos.

Beaucoup des histoires de MJ ont été balayées sous le tapis ou blanchies à la chaux en partie par  le staff de MJ  tout au long de sa vie. Il est incroyable que tous les gens qui  l'ont observé pendant des années n'aient pas signalé son comportement. Toute personne avec un brin de moralité  aurait du être dégoûtée et démissionner rapidement ; mais au contraire, la culture à Neverland était l'acceptation  systémique d’un mode de vie sévèrement tordu. Si les employés sont restés pour travailler à Neverland, sachant ce qu'ils savaient, cela montre qu'ils n'étaient pas réellement préoccupés par la sécurité des enfants, mais plutôt par leur propre avenir.  Ainsi ils se sont rendus complices de son activité. Je pense que le facteur «peur» explique  en partie cela. Lorsqu'il a été demandé aux employés, «pourquoi n'êtes-vous pas allés à la police» , ils ont répondu, «On n'y tenait pas particulièrement». Pea Lemarque et Chacon ont défendu leur inaction en suggérant qu'ils ne seraient pas crus. Il ne fait aucun doute que des menaces ont été proférées par l'équipe de sécurité de Jackson, ou pourquoi pas par Jackson lui-même ? «Si vous dites quelque chose ou faites quelque chose qui ne me plait pas, tout ce que j'ai à faire est d'en parler à Bill Bray ou Norma Staikos, et ils prendront soin de vous, mais ce ne sera pas venu de moi».

Quiconque étudie MJ objectivement arrive à la conclusion que son comportement était loin d'être innocent ou adorable, et ce fait est immuable. « Et je pense que quiconque ayant connaissance de tels faits à l'égard d'un enfant a la responsabilité morale d'alerter la police».

MJ était très ambitieux mais il est devenu mégalomaniaque. (Evidemment il est de bon ton de nier l'existence de cette tumeur de l'ego, qui le déformait et que tout le monde voyait).  Devant les caméras, les photographes, sur scène,  il se croyait invincible. Il avait de l'argent et l'influence pour faire tout ce qu'il voulait, tout le monde autour de lui le servait et l'admirait sans se poser de question. Il était le Roi de la Pop.

Si Man In The Mirror ne reflétait en aucune manière MJ, en revanche sa chanson DS lui ressemblait parfaitement. Cette chanson est un appel aux fans asservis,  qui lui ont obéi  en assassinant «verbalement» Tom Sneddon. La chanson commence avec un bébé qui pleure et se termine par Jackson répétant «Il doit être arrêté, il doit être arrêté, il doit être arrêté » puis en guise de fin on entend un coup de fusil !!!!. Cette chanson est effrayante par la haine profonde qu'elle véhicule et son pouvoir d'envoûtement (Un peu comme quand  les nazis utilisaient la musique comme arme d'asservissement.) 

Bien qu'un jury ait conclu que Michael Jackson était non coupable de tous les chefs d'accusation portés contre lui, à mon avis, son comportement et celui de Jerry Sandusky sont des cas classiques de la façon dont les prédateurs pédophiles agissent. Il y a beaucoup de parrallèles entre Jackson et Sandusky. Les deux hommes étaient célèbres - un admiré sur la scène internationale, et l'autre au sein de sa communauté et dans le monde du sport. Les deux hommes ont projeté une aura,  qui laissait vraiment croire qu'ils prennaient  soin des enfants. Jackson a équipé son ranch de Neverland avec un parc d'attraction à grande échelle, un zoo et un cinéma. Sandusky, avait équipé une cave dans le sous-sol de sa maison, avec des jeux multiples, des télévisions, et un lit à eau.

En 1977, Jerry Sandusky créé une fondation pour enfants, « The Second Mile », qu’il installe à coté du campus de Penn State pour pouvoir faire profiter de tous les équipements sportifs mis à sa disposition. Cette structure d’accueil et d’hébergement est considérée comme une association exemplaire par des personnalités aussi importantes que George Bush ou encore le gouverneur Rick Santorium.

Les mères en difficulté étaient reconnaissantes d'avoir «une figure paternelle» positive pour leurs garçons. Malgré leur proximité constante aux jeunes fils d'autres personnes, à la fois Jackson et Sandusky, le monde ne comprenait pas leurs actions et croyait qu'ils «aimaient vraiment» tous les enfants, et malicieusement Jakson et Sandusky  ont saupoudré quelques filles parmi la foule des garçons pour dissimuler leurs désirs secrets. Et quand leurs actions avec les enfants ont été exposées, les deux hommes ont dit publiquement la même chose :  «ils aimaient tant les enfants». Ils ont prétendu que les parents des victimes étaient des gens avides d'argent, des manipulateurs de connivence, qui outrageaient un grand homme pour une raison inexpliquée.

Le plus triste est que la population en général, ne réalise toujours pas comment repérer un pédophile à l'affût. Je me demande combien de temps encore il faudra pour convaincre les gens que les pédophiles sont vraiment les personnes que vous pensez être insoupçonnables de telles choses. Ils sont les plus charmants, ont de la prestance, sont apparemment bienfaisants envers les enfants, paient leurs impôts, croient en Dieu, ont souvent des emplois respectables, et se drapent dans des actes de charité. Ils disent qu'ils veulent juste vous aider à élever votre enfant en ayant une influence positive dans leur vie. Mais n'oubliez pas, les pédophiles sont à la chasse tout le temps, et c'est leur charme qui subjugue les parents, mais tout n'est que subterfuge pour attraper leurs proies. Quand ils se font prendre, il comptent sur les autorités pour vérifier leurs «vies sans reproche» qui montre leur coeur en or,  pour la comparer à la vie familiale des enfants en difficulté qui ont fait des allégations contre eux.  trop souvent, les enquêteurs ou les jurys ont cru la version de l'auteur des faits, et ils les ont laissé violer à nouveau. Ces prédateurs en série sont si rusés dans ce qu'ils font, que votre enfant est déjà une victime, au moment où vous réalisez ce qui se passe.

Les avocats de Sandusky, comme ceux de Michael Jackson ont aussi suggéré que les présumées victimes avaient inventé des histoires pour des raisons financières et que les enquêteurs avaient préparé ces histoires pour les témoins. ils ont également évoqué  une vaste conspiration contre leur client.

«Jerry Sandusky est un délinquant sexuel impliquant des enfants par une ruse délibérée, c'est une fraude de premier ordre.» Sandusky se présente comme un défenseur des enfants, philanthrope, et comme une icône de la communauté altruiste. En fait, il n'était pas de ceux-là. Ce pays l'a vu comme un «pilier de la communauté» et un «bon gars». Les prédateurs sexuels  sont très  audacieux pour créer une fondation pour les enfants en difficulté»  Vous pouvez lire ici l'entrevue d' Oprah Winfrey avec Matthew Sandusky qui raconte  sa vie en tant que fils adoptif de Jerry Sandusky.

Jerry Sandusky, 68 ans, poursuivi pour agressions sexuelles sur au moins dix garçons, dont son fils adoptif, entre 1994 et 2008, a été reconnu coupable le 22 juin 2012 par la justice.

Le rapport accuse des responsables de l'université d'avoir couvert ses crimes.

«Ils n'ont montré aucune empathie à l'égard des victimes de Sandusky, sans jamais s'enquérir de leur sécurité ni de leur bien-être», pointe le rapport, soulignant que l'université semblait plus préoccupée par «la mauvaise publicité» provoquée par l'affaire, plutôt que par l'aide aux jeunes victimes.

«Pendant 14 ans, les hommes les plus puissants de Penn State se sont gardé de prendre la moindre mesure de protection des enfants victimes de Sandusky», a martelé M. Freeh lors d'une conférence de presse.

Pour une raison étrange, les gens se demandent pourquoi Wade Robson poursuit MJJ Production et MJJ Ventures ? certainement parce les employés ( tous confondus)  de Jackson  ont couvert ses crimes. Wade Robson, par le biais de son avocat, veut ajouter plusieurs cas de négligence, en avançant que MJJ Ventures et MJJ Productions «ont contrevenu à leur devoir de prendre des mesures de protection des mineurs dont ils avaient la garde».

Personne ne pouvait ni prévoir ni prédire que ces jeunes et charmants Sandusky et Jackson, sans doute génitale-ment mal-doués étaient des  monstres. Une pierre d'achoppement pour tous ceux qui  les adoraient et les aiment encore ?

Il est plus facile de se voiler la face et de contourner le problème en trouvant une excuse que d’admettre certaines choses qui font excessivement mal...Pourtant, se renseigner, rechercher et comprendre sont les clés du savoir, usez et abusez de recherches, vous serez très surpris de voir et lire tout ce qui est caché au plus grand nombre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article