Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

MICHAEL JACKSON et AARON CARTER -

“What more can I give”

“What more can I give”

Aaron Carter, né le 7 décembre 1987 à Tampa Bay en Floride, est un chanteur, compositeur et acteur devenu populaire vers la fin des années 1990, et  encore plus populaire dans les années 2000. Il est le petit frère de Nick Carter, membre du groupe pop Backstreet Boys.

Michael s'est lié d'amitié avec Aaron Carter en 2001, quand il avait 14 ans. Jackson l'avait rencontré dans un studio, alors qu'ils enregistraient tous deux des chansons. Puis Aaron a participé à la chanson de charité What more can I give” . Ce n'était que le début de leur amitié qui dura environ trois ans.

Aaron en étroite relation avec Jackson se rendait souvent à Neverland. Et MJ l'a invité pour chanter et danser à son 30e anniversaire au Madison Square Garden en 2001.

Le 13 Septembre 2003 - Aaron Carter a passé une nuit sans surveillance avec son «idole» Michael Jackson,  et la mère de Carter était hantée par ce qui avait pu se produire, cette nuit là.

Aaron avait seulement 15 ans quand son grand frère - Nick Carter (chanteur des Backstreet Boys) - L'a laissé seul au 45ème anniversaire de Jackson à Neverland, (Plusieurs célébrités étaient présentes :  Mike Tyson, Rodney Jerkins, Chris Tucker, Nick et Aaron Carter. Michael apparaît seulement quelques  minutes, le soir,  pour les remercier d'être venus....le temps d'une bataille de gâteau à la crème Cette nuit à déclenché une pure panique pour la mère d'Aaron.  Quand Aaron est enfin rentré, environ 24 heures plus tard, il n'a jamais donné à sa mère une explication complète de ce qui s'était passé - «Je ne sais pas ce qui est arrivé ce soir là» -  a exposé Jane Carter.

La soeur d'Aaron,  Leslie, était un peu mieux renseignée sur sa nuit avec le Roi de la pop :  «Je me souviens qu'il m'a dit qu'ils avaient fumé de la marijuana ou quelque chose comme ça. C'est une histoire vraiment étrange, je ne sais pas si je dois le croire ou pas» à déclaré Leslie Carter.

Juste quelque mois après qu'Aaron ait passé la nuit à Neverland, Jackson, 46 ans était accusé d'avoir agressé un enfant cancéreux de 13 ans.

Suite à cela, Jane Carter a raconté, que les procureurs l'avaient appelée pour la questionner sur la nuit d'Aaron à Neverland. Mais elle leur a répondu : «Je  ne sais pas grand chose. Mais même s'il ne s'est rien passé, et probablement il ne s'est rien passé, Aaron n'a pas l'air bien. Il raconte maintenant qu'il est resté dans la chambre de Jackson, et que son lit était recouvert d'un couvre lit qui brillait comme du cristal , mais la plupart du temps il décrit des amusements innocents, comme des leçons de danse, et des randonnées à cheval autour du ranch».

La maman ajoute qu'elle a accepté de laisser Aaron assister à la fête anniversaire de Jackson, mais seulement après avoir donné des instructions strictes à son grand frère Nick, qui l'accompagnait, afin qu'il le ramène tôt à la maison. Mais quand elle n'a pas pu joindre son fils sur son téléphone cellulaire à 23 heures elle est devenue fébrile. «A 3 heures du matin, j'étais encore éveillée, et j'étais en soucis, me demandant mais où diable sont-ils ?»  Quand elle a finalement réussi à joindre Nick sur son téléphone, elle a compris qu'il avait laissé Aaron, seul dans la maison de Jackson. «J'étais furieuse, furieuse contre lui». affirmait-elle.

«Nick m'a avoué plus tard :  Aaron a refusé de partir avec moi, alors je l'ai laissé là-bas»

«Aaron nous a également relaté que Jackson lui avait donné une voiture - une Bentley- mais Aaron n'est jamais revenu avec une voiture, je doute de la crédibilité de mon fils à certains moments, parce qu'il a également colporté à la télévision nationale, que j'avais volé son argent, alors que ce n'est pas la vérité. Cependant il m'a montré un gros cadeau offert par le roi de la pop - une veste pailletée - celle que Jackson portait sur scène le 10 septembre 2001, au Madison Square Garden. Il était si fier de sa veste, qu'il la mettait tout le temps».

 

Après avoir été contactée par les procureurs, Jane Carter a téléphoné à Jackson et l'a averti : «Aaron dit à tout le monde que vous lui avez donné une Bentley, et les procureurs m'ont appelée, en me demandant ce qui se passait».

Jackson lui aurait répondu :

  • «Rien ne s'est passé, absolument rien, nous avons traîné et je ne lui ai pas donné de Bentley !»

Mais l'épisode m'a hantée dit-elle - Non pas parce que je crois que Jackson a fait quelque chose de mal, mais tout simplement parce qu'en tant que parent, j'étais responsable...J'ai fait confiance à Nick pour qu'il le ramène à la maison, comme il me l'avait promis.

En 2008, Aaron a été arrêté en possession de drogues, en 2011, il est entré en centre de réhabilitation… pour gérer ses problèmes émotionnels et spirituels.

Aaron Carter, a également confirmé ce que sa mère soupçonnait et craignait depuis longtemps, mais qu'il avait toujours nié.

- Je n'en ai jamais parlé, c'est la première fois. Michael me manque. J'ai passé des moments incroyables avec lui. j'ai fait des choses que personne d'autres n'a faites avec lui, mais j'étais également perturbé par ce qu'il m'a fait -
Lorsque le journaliste lui demande si Michael lui a donné de l'alcool, il répond :
- Oui, il me donnait du vin. Enfin, j'aurais pu refuser, mais j'avais 15 ans.
Pour la drogue, il indique :
- Il me donnait de la cocaïne. Je ne me sentais pas très à l'aise avec ça et avec d'autres choses également....Nous avons beaucoup parlé ensuite, des heures et des heures au téléphone. j'admirais beaucoup Michael, mais son comportement me dérangeait quand même.

Aaron Carter

Aaron chante à la fin de la vidéo :

Je me souviens quand nous nous sommes rencontrés ; Tous les secrets que nous gardions ; et je me souviens quand tu m'as dit ; que jamais tu ne pourrais me mentir ; toute la douleur que nous avons traversée ; tout ce que nous voulions était la vérité ; N'était-ce pas assez pour toi ? ; cela me déchire que ce soit la fin de cet amour ; la pire chose que j'ai eu à faire ; a été de trouver la force de me détacher de toi ; ça fait mal, vraiment mal ; l'amour que nous avions ; je ne le voulais pas ainsi ; puis tu m'as congédié ; je veux seulement le meilleur pour toi et moi ; je veux que tu saches que ça m'a fait mal de te laisser partir.

Cependant, quelques jours après ces révélations, l'agent d'Aaron Carter, Lou Pearlman  assure que ces propos sont totalement faux. «Rien n'a jamais été dit», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Pearlman est mort en prison, au mois d'août 2016,   à l'âge de 62 ans. En plus de ses irrégularités financières, des accusations   d'inconduites sexuelles avec divers membres de ses boys-bands, ont entouré Pearlman pendant des années, mais  ses actes n'ont pas été les plus médiatisés.

Les Backstreet Boys étaient le premier groupe de Pearlman.  La mère de Nick Carter, Jane Carter a parlé à Vanity Fair  en 2007 à propos de l' inconduite sexuelle présumée de Pearlman. «Certaines choses se sont produites, et elles ont presque détruit notre famille», a déclaré Jane Carter. «J'ai essayé d'avertir tout le monde. J'ai essayé d'avertir toutes les mères. . . . le scandale financier est la moindre de ses injustices ».

Certains adolescents en particulier, haussèrent les épaules et rigolèrent quand Pearlman leur  montrait des films pornographiques ou  sautait nu sur leurs lits le matin pour jouer. D'autres, sont de jeunes chanteurs vus sortant de sa chambre tard dans la nuit,  boutonnant  leurs pantalons, les regards penauds. Certains nient, en certifiant que   «rien d'inapproprié n'est  jamais arrivé». Mais les parents d'au moins un, un membre des Backstreet Boys, se sont plaints. Et pour un certain nombre de jeunes hommes qui cherchaient à rejoindre les plus grands groupes de garçons  au monde, les attentions de celui qui se faisait appeler Big Poppa (Pearlman)  étaient un secret de polichinelle, le prix à payer pour une certaine renommée.

Certains gars  plaisantaient à ce sujet :  «Avez-vous laissé Lou vous abuser encore»,  demandait Steeve Mooney, un chanteur en herbe qui a servi  d'assistant à Pearlman et avait vécu dans sa maison pendant deux ans. «Je peux absolument dire que le gars était un prédateur sexuel. Tout les talents savaient quel était le jeu de Lou. S'ils disent non, ils vous mentent».

«Aucun de ces enfants ne pourra jamais admettre que ce soit arrivé», a dit un avocat qui a poursuivi Pearlman. «Ils ont tous trop honte, et si la vérité sortait, cela ruinerait leur carrière».

L'article de Vanity Fair est ici

Pour sa part, Pearlman a nié toutes les allégations de harcèlement sexuel et d'inconduite. Quand il est mort,  Il purgeait  une peine de 25 ans de prison «pour détournement de fonds».

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article