Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

MICHAEL JACKSON et son employée loyale NORMA STAIKOS.

Michael Jackson / Norma Staikos

Michael Jackson / Norma Staikos

Michael Jackson a eu de nombreux employés au fil des ans. Nous n'avons pas entendu parler de la plupart d'entre eux, certains sont connus, mais il  avait un groupe  d'employés de base  fidèles qui ont tout fait pour que sa vie soit douce avec un minimum de perturbations. Ils ont dorloté Jackson au maximum.

L'un d'entre eux était Bill Bray, fidèle garde du corps de Jackson pendant plus de deux décennies. Ce dernier a assumé tout ce qu'il pouvait afin qu'il n'ait pas d'ennuis, et cela a été accompli avec succès. Jamais il n'a brisé la confiance que MJ lui accordait, et jamais il n'a parlé à la presse. Même quand il était mourant et déçu d'avoir été abandonné par Jackson, il est resté résolument fidèle à son ancien patron qui était son fils de substitution. - Consultez mon article sur Bill Bray ici

Une autre employée loyale était Norma Staikos. Elle est décrite comme ayant été - vice-présidente de MJJ Productions - assistante personnelle de Jackson - et chef d'état major. Norma Staikos a commencé à travailler pour Jackson en 1989 en tant que gestionnaire du ranch de Neverland,  elle supervisait les administrateurs Mark et Fave Quindoy. Les Quindoy avaient une relation difficile avec Jackson, mais ils ont refusé de parler à la presse à propos de ce qu'ils avaient vu entre Jackson et les garçons, peut-être qu'on leur avait remis des quantités substantielles d'agent.

Bien que nominalement seulement en charge du travail d'entretien et du fonctionnement quotidien du ranch, Norma est rapidement devenue un élément essentiel du personnel de Jackson. Cette femme d'âge moyen, était un peu une dynamo de poche, intervenant dans chaque partie de la vie professionnelle et personnelle de Jackson. Elle suivait ses entreprises, ses tournées et voyages, et plus important encore ses relations. Le plan de Norma était de se rendre indispensable à MJ, et elle était ambitieuse. Elle contrôlait tout,  était une femme dure et diabolique non seulement avec les autres employés, mais aussi avec les visiteurs de Neverland.

Lorsque Joy Robson  a visité le ranch avec Wade, Norma non seulement lui a interdit d'entrer dans la maison principale, mais a également chargé le personnel de Neverland de ne pas parler avec elle pour veiller à ce que Jackson garde une image lisse. Joy a accepté cela, la plupart du temps, sauf le jour d'une visite à Neverland en 1990. Où elle a été bouleversée quand on l'a empêchée de voir son fils dans la journée, et s'en plaignit auprès du gardien de sécurité Charli Michaels.

La tyrannie de Norma était cause de nombreuses frictions, avec ses contraintes, telles que ne «jamais dire non» à Michael, et «ne jamais parler directement à l'un de ses clients à moins qu'il ne pose une question».  Son ambition apparente de prendre en charge tous les aspects non seulement de Neverland, mais aussi de MJJ Productions était une source de commérages. Elle usurpait, non seulement la position de Bob Jones, vice-président des communications, mais aussi de Jackson lui-même.

Norma avait été responsable de l'embauche et du licenciement du personnel à Neverland, sous les instructions de Jackson, mais elle avait étendu son autorité en traitant directement avec la sécurité du ranch - le réglage des protocoles de sécurité pour les visiteurs et les invités - mais aussi le renvoi du personnel, souvent contre la volonté de Jackson.

Le niveau de confiance que Jackson portait à Norma a été révélé au cours du tristement célèbre  cas de droits d'auteur en 1995. Cristal Cartier avait allégué que Jackson lui avait volé sa chanson «Player» et l'avait transformée en «Dangerous» (L'affaire a finalement été rejetée). Fait révélateur, Jackson dans une déposition, a convenu que Norma Staikos, avait le contrôle sur ses chansons enregistrées, mais inédites. L'accommodation de Jackson avec   l'influence croissante de Norma semblait être fondée sur l'appréciation de ses aptitudes. Staikos, avait en effet la capacité d'anticiper ce qui rendrait Jackson heureux et ensuite de l'organiser pour que cela se produise.  Et la principale chose qui rendait Jackson heureux, c'était bien sûr, des visites de jeunes garçons. Norma organisait donc des allées et venues de jeunes garçons d'une manière efficace et discrète, assurant chaque détail, afin que tout de passe bien.

Norma Staikos, prenait aussi  ces mêmes dispositions partout où Jackson se rendait. Ce fut elle qui joignait les garçons en liaison avec les parents pour assurer que les plans de voyages se déroulent bien, que ce soit à Los Angeles, en Allemagne, en Australie ou dans d'autres pays. Et ce fut elle qui organisa des vols en première classe pour Wade Robson et Brett Barnes de Brisbane à Melbourne, les promenades en limousine pour Jordan Chandler et Jimmy Safechuck, ainsi que tous les arrangements quand les garçons rejoignaient Jackson lors de ses  tournées.

Juin Chandler  a témoigné du sens de l'organisation de Norma Staikos dans le procès de 2005 de Jackson.

Question : Permettez-moi de vous poser cette question : Avez-vous mentionné Norma Staikos avant cela.

Juin Chandler : Oui je l'ai fait.

Q : Où avez-vous rencontré Norma Staikos ?

JC : Je n'ai jamais rencontré Norma Staikos.

Q : Avez-vous déjà parlé avec elle ?

JC : Oui

Q : Dans quel contexte avez-vous parlé à Norma Staikos ?

JC : Par téléphone, concernant l'endroit où nous devrions  rencontrer MJ , ou lorsqu'il venait à New-York ou des choses comme ça.

Q : Est-ce qu'elle semble être la personne qui organisait vos voyages ?

JC : Oui, tout, tout.

Q : Est-ce qu'elle semble être la personne qui obtenait les billets d'avion, par exemple ?

JC : Absolument, oui.

Q : Serait-elle la personne qui organisait vos voyages avec Michael Jackson ?

JC : Oui

Wade Robson a également témoigné que Norma Staikos était la bonne personne à qui parler quand un garçon voulait se connecter avec Jackson. Ici, il décrit ce qui est arrivé après sa première rencontre avec Jackson :

Wade Robson : Pendant deux années, nous n'avons pas eu du tout de contact avec Jackson. Et je continuais ma carrière de danse en Australie. Et puis la compagnie de danse à laquelle j'appartenais a prévu un voyage en Amérique pour faire un spectacle à Disneyland. Nous y sommes tous allés. Comme je le disais, nous n'avions plus aucun contact avec MJ, et c'est ma mère qui a appelé la secrétaire de Michael à l'époque, il s'agissait de Norma Staikos.

Question de Mesereau : Après que votre mère ait pris contact avec Norma Staikos, qu'est-il arrivé ensuite ?

Wade Robson : Ma mère lui a dit que nous voulions rencontrer Michael. Puis elle a pu parler avec lui. MJ s'est rappelé de moi, j'avais cinq ans la première fois que je l'avais approché, et il a accepté de me rencontrer à nouveau.

Est-ce que Jackson se souvenait vraiment de Wade après deux ans ? voilà un détail intéressant en soi.

Bien sûr, l'organisation de Norma Staikos pour amener les garçons près de Jackson, pourrait être interprétée par ceux qui pensent que Jackson est innocent, comme rien de plus que de  l'amitié. Cependant, plusieurs personnes qui connaissaient la prédilection de Jackson pour les jeunes garçons ont parlé de Norma.

Lors de son témoignage au procès de 2005, l'ancien majordome de Neverland, Philippe Lemarque, a dit qu'il n'avait jamais signalé l'abus, dont il prétendait avoir été témoin avec Macauley Culkin , à Staikos parce que Norma «Savait à ce sujet». Il n'a rien précisé de plus. 

Q : Pendant que vous étiez à Neverland au cours de cette période de dix mois, avez-vous observé que Monsieur Jackson recevait des  enfants  ?

PL : Oui.

Q : Vous avez continué à travailler à Neverland après avoir vu ce que vous prétendiez avoir vu?

PL : Oui.

Q : Votre femme travaille à Neverland aussi ?

PL : Oui

Q : Vous n'avez parlé à personne là-bas de toute évidence, Exact ?

PL : Non, nous ne l'avons par fait.

Q : Vous n'êtes jamais allé en parler à Mme Staikos en lui disant : J'ai vu que quelque chose d'inconvenant se passait ?

PL : Nous n'avions pas à le faire. Elle le savait.

Dans une interview avec Diane Dimond en janvier 1994, l'ancienne secrétaire de l'exécutif de Jackson : Orietta Murdoch, a déclaré que tout le monde dans les bureaux connaissait les relations de Jackson avec de jeunes garçons, et que c'était de notoriété publique.

Depuis deux ans, Murdoch avait été employée dans les bureaux de Los Angeles de MJJ Production ou elle effectuait une variété de fonctions pour Michael Jackson : De la simple correspondance de bureau à l'approvisionnement des cuisines de Neverland et à son appartement secret de Century City. Lors de son entretien, elle m'a dit qu'elle avait souvent répondu aux appels des «amis spéciaux» de Jackson ou de leurs parents. Elle était sous les ordres directs de Norma Staikos et du chef de la sécurité de MJ, Bill Bray pour répondre aux désirs de ces amis - sans poser de question.

Murdoch était une mère célibataire, et elle a affirmé qu'elle avait quitté MJJ Productions en 1991, «en règle» pour accepter un poste mieux rémunéré qui lui permettait de davantage  subvenir aux besoins de son jeune fils. Après avoir travaillé deux ans, à MJJ Productions, elle avait demandé une augmentation à Normas Staikos qui avait refusé, donc elle a changé d'employeur. Murdoch a raconté qu'elle avait déjà été interrogée par le LAPD et que les enquêteurs pensaient qu'elle disposait d'informations importantes pour leur enquête. Murdoch a affirmé avoir entendu des discutions à propos de Michael Jackson,  concernant ses relations avec les jeunes garçons,  dès son premier jour à MJJ Productions. L'information était de notoriété publique dans les bureaux. Il était question, au sein du personnel de bureau,  de tous ces cadeaux extravagants que Jackson distribuait aux garçons, ceux-là même que Staikos appelait ses «petits copains». Ils parlaient aussi  de sa possessivité envers eux. A un moment donné, Staikos aurait même averti Murdoch de garder un oeil sur son propre fils et de ne jamais laisser l'enfant seul avec Jackson, «ce ne serait pas une bonne idée a-t-elle ajouté».  Mais Staikos ne lui a jamais expliqué pourquoi elle lui disait cela, et Murdoch avait trop peur de lui poser des questions. Murdoch a affirmé qu'elle avait pris l'avertissement de Staikos au sérieux et elle n'a jamais emmené son fils au bureau quand elle savait que Jackson allait être là.

Cette information a été reprise dans le livre «Michael Jackson» - non autorisé -  de Christophe Andersen.

Au moment ou Wade Robson séjournait avec Jackson, tous les soirs dans son appartement de Century City, alors que la mère de Wade, Joy et sa soeur Karlee, séjournaient au Holiday Inn en face, Norma Staikos appelait Wade Robson, le petit copain de Jackson.

Même si elle a certifié que ces commentaires et ces comportements, ne lui étaient pas attribuables.  Que Staikos ait été si accommodante pour Jackson est incroyable !   On a le droit d'être perplexe lorsqu'elle disait ne pas avoir eu connaissance de la pédophilie de Jackson.

Quand Jordan Chandler a accusé Jackson d'agression sexuelle. Lorsque les allégations ont éclaté en Août 1993, Norma Staikos a quitté les Etats-Unis pour sa Grèce Natale afin d'éviter un interrogatoire de la police, apparemment suite aux instructions des avocats de Jackson. Howard Weitzman a pris soin de dire à l'époque, «Je sais qu'elle va revenir, et je l'ai dit à la police». Il est flagrant qu'il ne voulait pas utiliser le mot «fuite».  D'ailleurs, elle est revenue après le règlement de plus de 20 millions de dollars à Chandler. Pour faire une déposition.

Curieusement, dans l'histoire racontée par Maureen Orth à Vanity Fair, (Lost Boys of Neverland), il est dit que, Myung-Ho Lee, une autre directrice commerciale de Jackson,  lui avait affirmé que Staikos semblait faire du chantage à Jackson :

Staikos a disparu la nuit avant qu'elle ne doive être interrogée par la police en 1993. Lee, raconte qu'un jour, une demande est venue de Grèce, ou vivait Staikos ; elle demandait 75 000 $. Norma obtient tout ce qu'elle veut.

Sans les documents judiciaires de l'affaire opposant la société de Jackson avec Lee, il est impossible de vérifier si des paiements ont été effectués à Norma Staikos, et cela même en supposant qu'ils étaient inscrits dans les documents comptables. Il est donc impossible de conclure que Lee peut avoir dit la vérité. Cependant, avec la preuve que Jackson n'était pas opposé à verser de grosses sommes d'argent afin d'éviter de rendre des comptes (les paiements aux Chandler, et Francia par exemple) , il est tout à fait possible que Staikos ait reçu de l'argent de Jackson. Une autre preuve que Norma Staikos a reçu des paiements est venue de Diane Dimond, qui a dit «Selon trois personnes qui ont une connaissance intime des finances de Jackson, Staikos a continué a recevoir des paiements importants de Michael Jackson pendant plus d'une décennie».

Bob Jones, dans son livre «Michael Jackson, l'homme derrière le masque» a également écrit :  tout ce que Norma demandait, elle le recevait.  Norma est restée en contact, souvent elle laissait des messages à MJJ Productions, «J'ai besoin de 70 000 $, ou j'ai besoin de 100 000 $» Quel que soit le montant demandé, il a toujours été envoyé sans question ni retard. Elle a probablement reçu des millions. Et les gens se demandent ce qui est arrivé à l'argent de Michael ?

En fait, l'ancienne directrice commerciale de Michael, Myung Ho Lee, a témoigné dans son procès contre Jackson en 2002, que chaque fois que Norma demandait de l'agent, il lui était adressé, elle a ajouté qu'elle envoyait à Norma l'argent sur demande. Elle a également spéculé, que c'était dans le but qu'elle se taise.

Des sources bien informées ont dit que Norma Staikos était extrêmement surveillée pendant ses deux heures de témoignages devant le grand jury. Elle n'a jamais pu dire quelque chose de négatif à propos de MJ.

Alors qu'il est évident que Norma Staikos avait au mieux une forte suspicion, et au pire une connaissance profonde, du comportement de Jackson avec les garçons, à ce jour, elle a choisi de garder le silence. Maintenant qu'elle a été nommée dans le procès de Wade Robson, il y a peut-être une petite chance, que les secrets privés de Jackson soient révélés. Sauf si l'Estate ou la famille Jackson continuent de lui verser de l'argent.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article