Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Comment je suis devenue Fan de MICHAEL JACKSON !

Michael Jackson une beauté qui s'imposait.

Michael Jackson une beauté qui s'imposait.

Human Nature a été écrit par les types de Toto qui l'ont apporté à Quincy. Nous sommes tombés d'accord tous les deux : c'était la plus jolie mélodie qu'on ait entendue depuis longtemps. C'est encore plus beau que Africa, c'est une musique céleste. On m'a souvent demandé ce que signifiaient les paroles : «Pourquoi est-ce qu'il me fait ça .....J'aime l'amour comme ça......» Les gens croient toujours que les paroles qu'on chante nous ressemblent, et qu'elles ont un sens particulier pour nous, mais souvent ce n'est pas vrai. Ce qui compte c'est d'émouvoir les gens, de les toucher. On peut le faire avec la mosaïque de la mélodie , des arrangements et des paroles , parfois le contenu des mots est purement intellectuel.

Michael Jackson dans Moonwalk

S'il y a bien une chanson de Michael Jackson qui m'a complètement envoutée, c'est Human Nature. Elle a un coté paradisiaque avec l'introduction de synthé et la voix si pure et angélique de Michael est le prolongement naturel de ce son qui vient d'une autre galaxie...Ce titre est vraiment magique, c'est un joyau. A son écoute impossible de garder  les pieds sur terre, je me suis mise à rêver ....à m'élever dans les airs, en même temps que la voix cristalline  de Michael. Ce bijou ferait fondre un bloc de glace ai-je pensé,  et ce n'est pas tout.  J'ai assisté à  la prestation en Live pendant le Bad Tour, et je me suis dit que le mot grâce semblait  avoir été inventé pour lui. Il se dégageait de toute sa personne, de tous ses mouvements si souples, si harmonieux, un charme très pur,  qui me captivait,  m'enchantait...Il avait la grâce éternelle des danseurs, l'allégresse d'un être jeune,  ivre de mouvements, la fraîcheur d'une pastille de menthe, malgré une tenue décorée de clous en argent qui se prolongeaient avec des sangles et des boucles vers le bas de sa jambe.   Il n'avait pas de poids, c'était un zéphyr, et son sourire d'ange malicieux, ce sourire irrésistible, me donnait des frissons, son regard «affuté» qui scrutait la réaction des  fans,  sur  chaque Why? Why ? me remplissait d'émotions.....Impossible de résister ...Juste le temps de cette chanson..un rendez-vous entre la musique et une étoile. Une chanson céleste.
Après le concert, j'ai pensé un moment que je venais de faire un rêve et que le concert auquel je venais d'assister ne pouvait être réel, mais lorsque j'ai vu autour de moi tous ces fans qui sortaient du stade, j'ai réalisé que mon rêve était réalité et qu'ainsi le monde merveilleux de Michael Jackson était bien authentique !

Sheryl Crow, Choriste de Michael Jackson pendant le Bad Tour, racontera que son plus merveilleux souvenir de la tournée, était de regarder, depuis le côté de la scène, tous les soirs,  Michael chanter «Human Nature». Il y avait quelque chose de  véritablement vulnérable dans sa voix sur cette chanson, et en regardant la fluidité avec laquelle il dansait, avec les mouvements qu'il inventait, cela m'a fait prendre conscience de sa grandeur, et j'ai eu la chance d'en être le témoin. Mais il était bizarre, il m'a à peine parlé en 18 mois, souvent il ne se rappelait pas de mon nom ou des noms de ceux qui l'accompagnaient, Ouais, il y avait beaucoup de bizarreries, c'était un cirque étrange, vous sentiez que ce gars n'avait vraiment pas du tout le sens de la réalité, il était accompagné de son chimpanzé, et l'enfant de la pub Pepsi ( James Safechuck )  était toujours avec lui. Il m'a tout de même dit que son but sur la planète était de sauver les enfants, mais de quoi, je ne sais pas.

Sheryl,  pour Telegraph, 26 novembre 1998

«Il n'a pas vraiment traîné avec le groupe, donc il n'y a jamais eu un sentiment de camaraderie», dit-elle. «Il est un peu reclus. Je ne l'ai pas vu depuis le dernier concert, et il ne m'a jamais appelée par mon nom. Je ne sais même pas s'il sait  qui je suis maintenant. Je suis sûr qu'il a été informé. Mais qu'il s'en soucie? J'en doute.»

Sheryl, Interview 1999

Pensez - vous que Michael Jackson ferait un bon petit ami?
(Longue pause) toute l' histoire racontant que je faisais son bébé, démontre que tout ce qui est écrit sur lui pourrait être vrai, ou faux. Il y avait une chose bizarre avec Michael. J'ai travaillé avec lui pendant 18 mois et je n'ai jamais vraiment appris à le connaître. Je suppose que ce genre de détail en dit beaucoup.

Sheryl, St. Louis Post-Dispatch, le 23 avril 1999

Q. Quand  avez-vous parlé pour la dernière fois à Michael Jackson ?

R. Le jour où la tournée a pris fin en 1989. Je ne l' ai pas revu depuis. Il n'a pas dit au revoir, et ce fut la dernière fois que je l'ai vu.
Je ne lui ai jamais vraiment  pardonné  d'avoir  annulé à St. Louis. Il a annulé à deux reprises. Quatre cents personnes étaient montées dans des bus pour  le spectacle.
(Note: il a été dit que Michael souffrait d' une laryngite après avoir attrapé un rhume !)

Sheryl, Stuff, Mars 2002

Q : Vous avez dit être mal à l' aise pendant la tournée avec Michael Jackson,  N'avez-vous jamais essayé d'être avec lui, pour comprendre ce qu'il pensait, et pourquoi c'était si bizarre ?
R : La partie vraiment étrange est que je ne l'ai pas même rencontré durant les trois premiers  mois de la tournée. Je chantais en duo avec lui tous les soirs sur scène et il ne savait même pas mon nom. Le groupe et l'équipage étaient complètement séparés de lui. On n'a jamais été  aussi près de lui que Bubbles le chimpanzé ou Elizabeth Taylor l'étaient.

Q : C'est à la fois effrayant aussi ?
R : Après un certain temps, j'étais un peu plus autour de Mike et de Bubbles. Mais pour être honnête , il m'effrayait.

Q : Michael?
R : No. Bubbles. Il était assez grand pour être très dangereux. Un chimpanzé comme ça est si fort, il pouvait probablement vous déchirer la tête. Mike utilisait pour le calmer un stylo à bille qu'il enfonçait dans sa poitrine, ça semblait fonctionner. Je ne pense pas que PETA aurait aimé voir cela. (PETA = Pour une Étique dans le Traitement des animaux)  

Sheryl, sur Larry King, le 23 Août 2006

KING : Racontez-nous le Bad Tour ...

CROW : Eh bien, j'étais choriste sur le Bad Tour de Michael Jackson....C'était ...

KING : C'était comment ?

CROW : J'avais de longs cheveux blonds, et j'ai chanté en duo avec lui et ....

KING : Comment était-ce ?

CROW : Il était super, je ne possédais même pas de passeport lorsque je suis arrivée .. Ce fut ma première audition, à LOS ANGELES, j'ai découvert quelques autres chanteurs, il y avait une audition privée j'y suis allée et personne ne m'a arrêtée. Je suppose qu'ils ont pensé que j'avais été recommandée par Bruce Swedien, ou Quincy Jones,  je me suis installée devant les caméras et j'ai déclaré : Salut, je suis Sheryl Crow et je serais ravie d'aller en tournée avec vous. Plus tard ils m'ont rappelée pour m'informer que j'allais chanter avec trois autres personnes. Quelques jours plus tard, j'ai reçu un passeport pour aller au Japon et un mois plus tard, j'étais sur scène devant 75 000 personnes.

KING : Comment était le travail ?

CROW : C'était une organisation massive, et je peux assimiler cela à une production de Broadway qui se déplace de ville en ville, où le spectacle est exactement le même tous les soirs. Beaucoup de chorégraphies, costumes, cheveux, le maquillage qui était l'antithèse totale de ce que je fais maintenant, mais c'était vraiment une bonne expérience. J'ai visité toutes les grandes villes du monde et suis allée dans tous les musées, c'était aussi une expérience culturelle, mais surtout une expérience révélatrice de travailler pour quelqu'un de cette ampleur. Je suis arrivée à lui et je regardais sa performance tous les soirs. Je veux dire, on ne peut nier que le gars était absolument génial. Il faisait des mouvements que nous n'avions jamais vu avant et quand vous songez combien il est difficile d'être réellement original, de faire quelque chose que personne n'a jamais fait auparavant, cela vous inspire la crainte.

KING : Avez-vous appris à le connaître ?

CROW : Pas du tout. Non.

KING : Vous ne le connaissez pas du tout ?

CROW : j'ai eu sans doute quelques rencontres avec lui, il m'a appelée un soir alors que nous étions au Japon pour venir dans sa suite, nous avons regardé des épisodes de Amos et Andy. Il y avait là  aussi ses gardes du corps et des personnes plus jeunes que moi,  Bubbles était là, Michael lançait du pop- corn à travers la pièce,   c'était un vrai cirque. Et je me sentais un peu désolée pour lui, parce qu'il y avait tous ces gens autour de lui qui étaient juste là pour faciliter sa vie... il aurait pu vraiment cultiver des amitiés normales, mais il était tellement reclus que...

KING : Êtes-vous choquée par ce qu'il lui est arrivé ?

CROW : Oh, je ne peux pas - Je n'ai vraiment pas d'opinion à ce sujet, je suis désolée pour lui car quand je le regarde, on voit bien qu'il est malheureux. Vous ne changez par votre position en faisant de la chirurgie plastique pour être heureux.

KING : Mais ce qu'il a fait pour son public était incroyable non ?

CROW : Il était incroyable. Vraiment magique. Je veux dire vraiment, vraiment ...

KING : Était-ce difficile de chanter pour lui ou avec lui ?

CROW : Non, c'était une belle expérience. Mais je veux dire que c'était difficile pour moi de subir le coiffage et le maquillage tous les jours, parce que je n'aime pas rester assise pendant deux heures.

KING : Vous chantiez en harmonie cependant.

CROW : Oui, c'était super. Voilà cela m'a permis de progresser en le faisant, alors...

Des années plus tard Sheryl Crow, a fait plusieurs remarques au sujet de Jackson ; elle dira qu'il était une diva, et confirmera qu'il ne prenait jamais la peine d'apprendre les noms des personnes qu'il avait embauchées. Une fois il m'a appelée Jennifer, a-t-elle ajouté en riant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article