Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Lenny Kravitz, cet homme est une dynamite !

Auteur, compositeur, interprète et producteur, Lenny Kravitz est un musicien américain né le 26 mai 1964 à New York. Son style est le résultat d’une influence musicale riche et variée : rock, Rn’B, soul, funk, pop et reggae.
Il baigne dès son plus jeune âge dans une atmosphère propice à la création artistique.(à 5 ans il savait déjà qu'il voulait être musicien) Il est fils d’un producteur de la télévision du nom de Sy Kravitz et d’une actrice appelée Roxie Roker.

Leonard Albert Kravitz, de son vrai nom, a des origines juives russes, du côté de son père, et haïtiennes du côté de sa mère.
Très tôt, il apprécie la musique et intègre la célèbre chorale California Boys Choir, après son déménagement de New York à Los Angeles. A cette époque, il collabore avec le chef d'orchestre indien du nom de Zubin Mehta et écoute beaucoup les Jackson Five, James Brown, Jimi Hendrix ou encore John Lennon. ll se met à apprendre à manier des instruments tels que la guitare, la basse le piano et la batterie. Lenny Kravitz passe ses années lycée au Beverly Hills High School Music Program, où il côtoie des futures stars comme le guitariste excentrique Slash, futur membre des Guns n’Roses avec lequel il deviendra proche.
A dix-huit ans, avec le soutien financier de son père, il se lance sans avoir de maison de disques. Trois ans plus tard, il enregistre ses premières maquettes avec l’aide d'Henri Hirsch et adopte le nom de scène Romeo Blue.
A 21 ans, alors que ses parents divorcent, Lenny Kravitz rencontre sa future épouse, l’actrice Lisa Bonet,  une des héroïnes du «Cosby Show». Il fait d’ailleurs une apparition à ses côtés dans cette célèbre série des années 1980.

1988 est une belle année pour le jeune musicien au look travaillé. Il décroche son premier contrat avec la maison Virgin et devient papa pour la première fois. Son premier album, « Let Love Rule », sort l’année suivante. Le public le soutient. Il est très vite sollicité pour l’écriture de la chanson de Madonna, « Justify My Love ». Son travail avec la popstar entraîne des rumeurs de liaison qui conduisent son couple à la rupture.
Cette épreuve difficile l’inspire pour son deuxième album, « Mama said », qui sort en 1991. La chanson « It ain't over till it's over », dédicacée à son ex-femme devient un tube international. Il fait, ensuite, la rencontre de la jeune chanteuse française Vanessa Paradis, pour qui il écrit et compose tout un album. Kravitz écrit également le sien en même temps, « Are you gonna go my way », avec un succès toujours grandissant. Le chanteur collabore aussi avec des légendes comme Mick Jagger, dans le morceau « Use Me » ou Aerosmith pour le titre « Line Up ».

Entre deux concerts, Lenny Kravitz part au Bahamas, où il achète une maison, sur l’île d’Eleutheria, un nom qu’il donne à une de ses chansons. Il y vit avec sa fille et sa grand-mère. En 1995, il décide de s’éloigner de la scène pour retrouver son inspiration.

Son retour est marqué par la gloire. En 1999, il reçoit le premier de ses quatre Grammy Awards, obtenus les années suivantes, pour le single « Fly away ». Deux ans plus tard, il sort l’album le plus rentable de toute sa carrière, dans lequel il rassemble ses meilleures chansons, « Greatest hits ».
Lenny Kravitz dont le look ressemble à celui de Prince, sort son huitième album, « Baptism », en 2004. Mais le succès attendu n’est pas au rendez-vous malgré deux chansons remarquées « Lady » et « Calling All Angels ».
Il confirme néanmoins son succès sur scène en rassemblant notamment cinq cent mille spectateurs pour son concert gratuit sur une plage de Copacabana en 2005. Pour son album « It Is Time for a Love Revolution », il repart en tournée mondiale en 2009.

Lenny Kravitz fait ses premiers pas au cinéma en jouant le rôle d’un infirmier dans la comédie dramatique « Precious » face à Mariah Carey, sorti en 2009. Trois ans plus tard, c’est dans la peau de l’excentrique styliste de « Hunger Games » que l’on peut apprécier sa performance. 
En 2011, il sort son neuvième album, « Black and White America » enregistré entre Paris et les Bahamas. Cette même année, il a l’honneur de recevoir les insignes de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. 
Le chanteur en profite pour sortir deux disques de réédition « Let Love Rule : 20th Anniversary Deluxe Edition » en 2009 et « Mama Said, 21th Anniversary » en 2012.

Alors que sa fille, Zoé Kravitz, née en 1988 évolue en tant qu’actrice (on a notamment pu la voir dans « X-men », « Mad Max 4 » ou encore la série « Californication »), Lenny sera à l’affiche du film « Le Majordome » de Lee Daniel en 2013. 
 
En plus de 20 ans de carrière et de succès, ses ventes sont estimées à plus de 40 millions d’albums dans le monde.

Il a souvent été accusé de plagiat, mais il a surtout su mixer inspiration seventies et modernité. Jamais il n'a abandonné son rêve d'enfant, et s'est formé à plein d'instruments : Guitare, basse, batterie, piano. D'ailleurs, nombre d'artistes s'arrachent les talents de Lenny Kravitz.

Pendant 20 ans il a vécu à Paris   par intermittence, ce qui ne signifie pas pour autant qu'il parle Français.

Lenny kravitz en concert, c'est d'abord un usine à tubes : Are you Gonna Go My Way, Let Love Rule, I Belong To You, Stand By My Woman, The Chamber ...Que le public français connaît bien. On ne compte plus en effet les tournées de l'artiste en France.

Il a eu un réel coup de coeur pour la Bretagne :

« Je ne saurais l’expliquer, mais dès que j’y ai posé un pied, je me suis senti en communion avec cette terre. Ce sont des forces qui viennent des tréfonds. J’ai adoré cette région forte en symboles et d’une richesse culturelle inouïe ».

Et le chanteur ne manque pas d’y apprécier la gentillesse des habitants. « Si les Bretons ont l’air rudes lorsque vous les abordez, au fond, ils sont comme le kouign aman, fondants de gentillesse. Quand ils vous ouvrent leur cœur ou vous donnent leur amitié, c’est pour la vie ! »

Dès sa plus tendre enfance, Lenny Kravitz a toujours entretenu un lien très étroit avec la France. « Ma mère envisageait d’y passer sa retraite ! Avant que le destin l’emporte, elle avait acheté des tas de livres en français, apprenait votre langue et se familiarisait avec votre culture. Aujourd’hui, j’ai l’impression de vivre son rêve par procuration ! J’ai toujours aimé la France ! »

Lenny Kravitz possède également une ferme dans l’Etat de Rio, au Brésil, où il y élève de nombreux animaux.

«J’ai réalisé qu’il fallait se débarrasser du superflu ! Et parcourir le monde pour en saisir toute la beauté. Aujourd’hui, contrairement à tous mes voyages précédents qui étaient centrés sur moi-même, j’observe! Je veux comprendre ce qui m’entoure. J’ai longtemps été un adepte du «fast move», courant à droite et à gauche, comme si je fuyais quelque chose. À présent, je suis plutôt «slow move». J’ai fini par vendre ma maison, très ostentatoire, de Miami et mon appartement de New York, pour naviguer entre la France, les Bahamas et le Brésil. J’y possède une ferme isolée dans l’État de Rio. Je suis devenu un fazendeiro, un fermier. J’élève des vaches des cochons et des chevaux et j’adore regarder pousser mes fruits !  Je viens même d’obtenir la certification bio. Je pourrai vendre mes produits» 

Qui a dit que toutes les rockstars étaient des divas ?

Il s'est également lancé dans le design de meubles.

«La décoration me passionne depuis toujours ! Je me revois, môme, choisir la couleur des murs et imposer à mes parents des teintes très… expérimentales. Ado, je suis passé à la vitesse supérieure, en m’occupant des éclairages, des posters, des tags. J’ai créé un intérieur assez… sauvage. Lorsque j’ai acquis mon appartement à New York, je l’ai customisé du sol au plafond. j'ai chiné aux Puces ou dans des associations caritatives, pour y trouver de vieux meubles auxquels je donnais une nouvelle vie. Au fil des ans, ce désir de recycler est devenu une obsession. J’invite d’ailleurs les lecteurs à faire de même. C’est à la fois écologique et jubilatoire, rien que d’imaginer qu’une table en piteux état, mais avec un vécu, une histoire, va reprendre des couleur.»

On a l'impression que Kravitz sait  tout faire : de la musique, du cinéma, de la photo, du design ... Cet homme est une dynamite...Mais un grand séducteur aussi. D'où son tableau de chasse bien rempli :

Ses conquêtes ? De Lisa Bonet, son unique mariage qui a donné naissance à Zoé kravitz, en passant par Victoria's Secret, Adriana Lima, Nicole Kidman,  sans oublier les Australiennes  Natalie Imbruglia ou Kylie Minogue, Lenny Kravitz a eu pas moins de neuf conquêtes officielles. Il aura même réussi la prouesse de séduire une Française : Vanessa Paradis. 

Lenny Kravitz,  cet homme est une dynamite !

Vanessa était la femme parfaite, mais elle est arrivée au mauvais moment je le regrette.

Lenny Kravitz

Depuis leur rencontre, qui remonte au mois de mai 1991, difficile de parler de couple entre la muse et son pygmalion.  Si dans un 1er temps, leur histoire a été vécue dans la clandestinité, Vanessa n'a pas longtemps caché à ses proches qu'elle était folle amoureuse du musicien. On les a vus assister ensemble, complices et câlins aux défilés de mode et une rumeur infondée évoquait un projet de mariage entre eux. Mais ce sera de courte durée. Kravitz est incapable de s'engager dans le genre de vie dont rêve sa partenaire. «J'étais fou amoureux d'elle, expliquera-t-il, mais j'avais alors beaucoup de mal à gérer certains démons, et notamment celui de ma relation avec mon père.»

A l'époque,  en effet, cet enfant gâté se sent en opposition avec son père, producteur de télé  qui incarne, selon lui, l'acceptation d'un système soumis à la loi de l'argent. Et la musique qui le rapproche des origines de sa mère, actrice afro-américaine, sert d'exutoire à sa révolte : Il y projette des messages d'amour et de fraternité. Impossible pour cet artiste qui récuse le modèle parental d'envisager à ce moment là de fonder une famille.

«Sex, drogue et rock'n'roll ? Tout le monde fait ça maintenant ! Avocats, docteurs… Chacun est une rockstar dans son propre monde. Ma vie est moins clichée que vous ne l'imaginez» dira-t-il.

Lenny Kravitz a diminué sa consommation de cannabis, après avoir passé la moitié de sa vie complètement «stone». Il fumait du chichon depuis l’âge de 11 ans. Et il a confié au magazine Rolling Stone qu’il s’était un peu calmé :

J’étais probablement le plus grand consommateur après Bob Marley. Pour être honnête j’ai commencé lorsque j’avais 11 ans jusque, peut être, il y a 12 ans. Je me levais et prenais un joint, et je continuais jusqu’au coucher. J’écrasais le mégot avant de m’endormir. Maintenant je ne fume plus qu’une fois de temps en temps. La vie est juste tellement intense !

Mais c'est en voulant sponsoriser un programme de soins dentaires dans une clinique caritative aux Bahamas, que Lenny Kravitz a enfreint les règles judiciaires...!

Un sacrée mésaventure :  il s'est fait taper sur les doigts par la justice alors qu'il faisait pourtant une bonne action. Le chanteur de 51 ans avait en effet eu la grandeur d'âme de sponsoriser un programme de soins dentaires dans une clinique caritative aux Bahamas par le biais de son association «Let Love Rule Foundation». Pendant quatre jours, il avait fait déplacer quatre dentistes américains afin de permettre aux habitants  de l'île Eleuthera de bénéficier de services gratuits. Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme prévu...«Le samedi 12 décembre 2015, la police a été informée qu'un groupe de personnes opérait dans une clinique illégale installées dans le Catholic Hall à Gregory Town»..indiquait la police locale.

Très vite, des officiers et les membres du service de l'immigration se sont rendus sur place et ont constaté que la star ne disposait pas des documents officiels permettant de se livrer à ce genre d'activités. Par conséquent, la clinique a été fermée et il a été reproché à Lenny Kravitz d'enfreindre les lois sur l'immigration et la santé publique. Nul doute qu'il s'en souvient !

A 53 ans  , qu'on aime ou pas son évolution, ce personnage au look parfois étrange et aux muscles saillants, Lenny Kravitz reste un incroyable showman, dont le succès n'a pas abîmé l'énergie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article