Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

SADE ADU La sensuelle Anglaise et ses Acolytes.

En 1984, il y avait certes, Michael Jackson , mais aussi SADE, un groupe qui n'était  pas surexposé comme les autres, et mené par une  métisse fascinante.

De « Diamond Life » à « Love Deluxe », retour sur 4 albums qui ont marqué la carrière du groupe Sade, et sa chanteuse  Sade Adu,  dans un style jazzy et soul irrésistible.

« Diamond Life » : le premier album de Sade
 
Après s’être rencontrés en 1981 au sein du groupe Funk Pride, la chanteuse Sade Adu, le guitariste Stuart Matthewman  et le bassiste Paul Denman   décident de créer le groupe Sade en 1983. Ils recrutent le claviériste Andrew Hale  et en 1984, sortent leur premier album, « Diamond Life ». C’est un succès grâce aux tubes « Smooth Operator » ou « Hang on to your love ». Sade est élu révélation de l’année 1984 aux Grammy Awards. Le style jazzy-soul inimitable du groupe est lancé.
 
« Promise » : l’album certifié 4 fois disque de platine
 
Très productif, le groupe Sade revient en novembre 1985 avec un second opus nommé « Promise ». L’album est certifié 4 fois disque de platine, tout comme le précédent, et permet aux artistes de décrocher un nouveau Grammy Award du meilleur nouvel artiste de l’année 1986. « Promise » doit son succès aux tubes «The Sweetest Taboo»  et « Never as good as the first time ».
 
« Stronger than Pride » : l’album de la consécration
 
Avec « Stronger than Pride », Sade obtient la consécration. La chanteuse est devenue une icône, grâce à des chansons comme « Paradise » ou « Keep Looking ». Ce troisième album sort en mai 1988, et est lui aussi un succès.
 
« Love Deluxe » : l’album du tube « No ordinary love »
 
1992 est l’année du nouveau record pour Sade. En octobre sort l’album « Love Deluxe », qui sera lui aussi certifié 4 fois disque de platine ! Véritable star mondiale, Sade Adu marque à nouveau les esprits avec sa voix sensuelle sur « No Ordinary Love », « Pearls » ou « Feel the Pain ».

Après quasiment huit ans de silence et une semi-retraite en Espagne,   Sade Adu revient en 2000 avec un nouvel album, Lovers Rock. Ses musiciens Stuart Matthewman, Paul Denman et Andrew Hale ont participé entre-temps à d'autres aventures musicales. Deux ans plus tard, Sade sort un album et un DVD live, Lovers Live.

En 2010  après dix ans d’absence et plus de 50 millions d’albums vendus. retour du groupe SADE.  Seulement une semaine après sa sortie, Soldier of Love se classe directement en tête des ventes et permet au groupe de réaliser une tournée mondiale qui passe notamment par la France, entre avril et mai 2010.

HELEN FOLASADE ADU, dite Sade Adu, est une chanteuse rare, à la façon de ces stars du cinéma hollywoodien des années quarante. Elle travaille dans la discrétion et ne cherche pas, à tout prix, à occuper le terrain. Lorsqu'elle réapparaît à la lumière, c'est invariablement avec un nouvel album. Comme en 2000 avec ce « Lovers Rock »,( trois fois disque de platine)  où l'on retrouve, au fil de onze nouvelles chansons, sa voix languissante empreinte d'une sensualité retenue. Luxe, calme et volupté, telle est la constance de l'univers musical de Sade depuis ses débuts dans les années quatre-vingt et ses « Smooth Operator », « Your Love Is King » ou « The Sweetest Taboo », autant de tubes jazzy au chic distant.

Le style est dans la plus grande tradition de ses albums, les mélanges musicaux sont présents avec quelques teintes de reggae, souvenir d’un séjour en ­Jamaïque. C’est d’ailleurs l’une des particularités du groupe : enrichir son répertoire de nouvelles sonorités sans jamais en abuser ni dérouter son public.

Par exemple, sur ce titre  Cherish the Day,  ci-dessus en live,  Sade Adu  et son groupe, inchangé depuis 1983,  cultivent une magie et une sensualité qui détonnent dans un monde où tout est  formaté.   Helen est une interprète classe et délicate,   ses musiciens  sont stellaires. Cette performance  grandiose, nous livre toute sa poésie  dans une pure perfection artistique ou l'on remarque la complicité du groupe qui  sait exactement comment faire chavirer la foule. 

Chez Sade,  tout est dans le style : des musiques inspirées de la soul, du rhythm and blues, du jazz ou encore de la musique caribéenne et latino, servies par des musiciens précis comme des horloges suisses et suintant le groove dans chacune des notes plaquées sur leurs instruments.  Helen Folasade Adu, métisse africaine  chante l’amour !  Là où les divas du R’nB se dandinent et se dévêtissent toujours plus, Sade  n’a besoin que de son glamour Exquis.

Helen Folasade Adu est née en 1959 à Ibadan, au Nigeria, d’un père nigérian et d’une mère britannique. Des parents qui divorcent lorsqu’elle n’a que 4 ans. Elle déménage alors pour la Grande-­Bretagne avec sa mère et ne retournera dans son pays natal qu’à 21 ans. Si elle ne s’est jamais sentie exclue de ce pays, elle n’y a pas non plus ­d’attaches particulières. Surtout depuis que les derniers membres de sa famille sont décédés. Elle sera cependant la seule artiste d’origine africaine à se ­produire lors du fameux concert Live Aid,  contre la famine en Afrique, organisé par Bob Geldof en 1985, à Wembley devant 75 000 personnes, un événement qui fut regardé a travers le monde entier par 1.4 milliards de spectateurs dans 170 pays.  Et vingt ans plus tard, elle participe à une chanson pour un DVD au profit du Darfour, Voices for Darfur.

Après avoir suivi des études de stylisme et de mode, Sade Adu devient choriste pour des groupes de funk au début des années 1980. Et rencontre ses futurs compagnons de route, avec qui elle forme le groupe Sade, contraction de son nom yoruba, Folasade, qui veut dire « gloire couronnée ».

Sade propose un style jazzy à contre-courant. À l’époque où émergent des stars ultra-médiatisées et provocatrices à l’instar de Madonna, Helen Adu, elle, subjugue son ­auditoire par sa discrétion, sa voix et son glamour.

En 1992, alors au sommet de sa gloire, Helen décide de faire une pause afin de s’occuper de sa famille. « Je préfère passer du temps avec mes proches qu’avec les journalistes », déclare celle que ses amis ont surnommée « Howie », en référence au milliardaire fantasque Howard Hugues, qui avait la particularité de vivre reclus. Une discrétion qui aura aussi l’inconvénient de susciter les rumeurs les plus diverses, comme la phobie des paparazzis, l’anorexie, la dépression. Jusqu’aux plus farfelues, comme le possible rachat du club de football de Fulham par la belle Helen. Son absence des médias et ses refus d’interviews ne feront qu’entretenir ces fantasmes.

Sade Adu, la déesse de la soul, est la pionnière d'un style novateur, qui sera repris et popularisé par de nombreux artistes comme Norah Jones, Dido et Diana Krall.

Avec une apparition dans le film «Absolute Beginners»  dans lequel elle chante «Killer blow», ( Le chanteur David Bowie , qui jouait l'un des principaux rôles en avait également composé une partie de la bande-originale. Il est ainsi à l'origine des titres Absolute beginners et That's motivation qu'il interprète. Concernant son rôle, David Bowie confesse avoir « adoré jouer ce salaud cynique »Sade Adu a incontestablement conquis tous les marchés du monde. Mais elle a su rester authentique à et l'écart du show-business, tout en vendant avec ses acolytes, plus de 75 millions d'albums à travers le monde. "UN EXPLOIT"  lorsque l'on sait qu'ils ne font aucune promotion pour leurs  tournées, aucune radio, aucune télévision, aucune rencontre avec la presse, et Sade Adu ne s'essaie pas aux effusions d'amour avec son public,  elle pense que le star system et les paillettes, ne sont pas pour elle. 

Toujours à contre courant des tendances éphémères,  le groupe SADE offre  à nos oreilles de  véritables bains de douceur. Il n'est donc point nécessaire de risquer la folie pour prouver son talent et obtenir  des lauriers.

A chaque concert, Sade Abu, humblement,  présente un à un les membres du groupe au public : des musiciens et choristes virtuoses qui ont l'art de rendre ses chansons si géniales.   Elle reconnaît la contribution unique de chaque homme, confirme sa valeur, son appartenance et son intégration. Elle leur montre qu'ils sont dignes d'intérêt et qu'ils font partie de sa gloire. Connaissez vous beaucoup de stars qui font cela ? Peu d'entre elles  son enclines à envoyer de tels messages de reconnaissance.

Donner et recevoir. Tout est affaire de délicatesse.

Pas étonnant que le quatuor du départ soit inchangé depuis 1983, et que les valeurs ajoutées par la suite semblent tellement à l'unisson. MILLE BRAVOS !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article

Clara 16/09/2017 03:24

Malheureusement Jackson pour ta salle gueule de hater Jackson etait plus connu