Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

LE FAUX MARIAGE DE MICHAEL JACKSON AVEC LISA- MARIE PRESLEY

 Michael Jackson et Lisa Marie Presley le 26 mai 1994 .
 Michael Jackson et Lisa Marie Presley le 26 mai 1994 .

Michael Jackson et Lisa Marie Presley le 26 mai 1994 .

Début  1994 de nombreux conseillers de Jackson pensent à juste titre qu'il n'est pas judicieux de sortir un disque si peu de temps après les scandales de l'affaire «Chandler». La star a eu beau clamer son innocence, dénoncer le lynchage médiatique dont il a été victime, il doit se rendre à l'évidence que son aura auprès du public s'est désagrégée comme peau de chagrin. Tiraillé entre l'image d'une super star révolutionnaire et d'un pédophile, le nom de «Michael Jackson» porte à présent des connotations tendancieuses. Comment faire alors pour que les gens oublient l'aspect sombre du personnage ? Comment faire pour retrouver la magie des années passées, le charme du Michael Jackson précurseur ?

Michael sait comment remodeler son image.... Peu de temps après le versement de 22 MILLIONS DE DOLLARS qui mit fin à l'affaire «Chandler», il se montrait en effet déjà avec une jolie femme bien connue : Lisa Marie Presley, la fille du King Elvis Presley. Le 19 Février 1994, lors de la cérémonie des Jackson Family Honors, la presse et le public ont pu découvrir le «nouveau couple» qui venait de se former. Cette alliance des deux plus grandes familles du show-business put paraître incongrue à énormément de personnes, mais l'effet médiatique fut au rendez-vous.

Le 25 Mai, interrompant l'enregistrement de son album «HISTORY», Michael s'envole en catimini pour les Caraïbes. Il se rend à La Vega, un petit village à 130 km au nord de Saint-Domingue, un endroit pittoresque où il va finalement épouser Lisa Marie. Le mariage aura lieu dans la résidence personnelle d'un certain Francisco Alvarez Perez,  officier d'état civil, qui célébrera lui-même la cérémonie, comme la loi dominicaine l'y autorise. Vers 10h du matin le lendemain, Michael Jackson et Lisa Marie Presley sont unis par les liens du mariage.

Cependant, la nouvelle ne sera dévoilée qu'en Juillet, puis confirmée en Août par un communiqué de Lisa Marie : «Mon nom matrimonial est Lisa Marie Presley-Jackson. Mon mariage avec Michael Jackson a eu lieu au cours d'une cérémonie privée, il y a onze semaines de cela, à l'extérieur des Etats-Unis. Notre mariage n'a pas été annoncé officiellement jusqu'à présent pour plusieurs raisons, la principale étant que nous tenons à préserver notre intimité, bien que nous vivions constamment sous le feu des médias. Nous voulions tous deux une cérémonie de mariage dans l'intimité, loin de la confusion d'un cirque médiatique. Je suis très amoureuse de Michael, je consacrerai ma vie à être son épouse. Je le comprends et le soutiens:  nous avons tous deux l'intention de fonder une famille et de mener ensemble une vie heureuse et saine. Nous espérons que nos amis et les fans comprendront et respecteront notre intimité».

Peu de temps après cette annonce, la presse américaine présente ce mariage comme le mariage du siècle.

LE FAUX MARIAGE DE MICHAEL JACKSON AVEC LISA- MARIE PRESLEY

Je vous invite  en République Dominicaine pour examiner le mariage de Michael Jackson avec Lisa Marie Presley, cet article est la traduction d'une enquête de Monsieur Tom Paine publiée sur son blog  le 14 Mai 2013.

Il explique :

Récemment, j'ai trouvé des milliers de références en ligne sur le mariage en République Dominicaine, de feu Michael Jackson avec Lisa Marie Presley, fille du défunt Elvis. Ce «mariage», prétendument accompli il y a plus de 20 ans - est l'un des canulars les plus étonnants des temps modernes.

C'est incroyable, non seulement d'avoir trompé tant de personnes et de journalistes à cette époque. La chose la plus étonnante est que le mythe, le faux, la fraude, est largement considéré et cité comme un événement réel, même dans les médias qui étaient très sceptiques et prudents concernant ce fait, longtemps après que des preuves factuelles et documentées aient exposé la bassesse évidente de cette union.

Cet article ne fait pas partie des ces  théories du complot inutiles,  comme celles qui prétendent que le 11 septembre a été causé par des bombes cachées par le gouvernement, ou les absurdités qui avancent qu'il y avait un deuxième tireur pour assassiner Kennedy.

C'est un canular dont tout le monde peut se rendre compte, en examinant les erreurs dans les documents créés par les locuteurs. Dès que ces erreurs attirent votre attention, l'examen d'autres faits d'origine indépendante, rendent indiscutables que ce mariage était un canular.

Avant la prétendue cérémonie du mariage, j'ai été rédacteur en chef d'un journal Anglais en République Dominicaine. Deux ans avant le mariage en question, je suis retourné à New-York pour travailler en tant que journaliste pour un journal au service de la communauté d'immigrants dominicains des États-Unis, mais j'ai conservé mes contacts là-bas. C'est pour cette raison que j'ai pu rassembler tous les détails, les notes et les photos publiées et non publiées par les journalistes, en commençant par l'entretien original donné par le juge de paix Dominicain qui avait annoncé à un journaliste qu'il les avait mariés dans le salon de sa villa Dominicienne à   La Vega. Par exemple, j'ai un rouleau complet et non coupé de négatifs, 36 plans, de Kodachrome ( rappelez-vous, c'était au début des années 90, avant les caméras numériques) pris lors de l'entretien dans le salon du juge de paix, au cours duquel il a prétendu avoir effectué le mariage dans cette pièce. La pièce entière peut être vue sur ces photos sous tous les angles. De plus, le livre ou est inscrit la licence de mariage comprend des images claires des deux côtés de la page remplie lors de l'entrevue présidentielle imposée par l'officiant, exigée par la loi dans ce pays, et de tous les administrateurs de cérémonie de mariage.

Sur ces pages, Lisa Marie Presley écrit son nom et son prénom de quatre manières différentes. Pas une fois elle n'inscrit son nom complet correctement. Elle s'est décrite elle-même comme  actrice, mais il n'y a aucun élément de preuve, avant cette époque, qu'elle ait été actrice, ou qu'elle ait tenu un rôle dans un film quel qu'il soit, n'importe où ou n'importe quand. Selon les formulaires qu'elle aurait remplis, l'adulte Lisa Marie à la date de ce document vivait à Memphis, TN, un endroit où elle n'avait pas vécu depuis qu'elle était adolescente. Le numéro de passeport qu'elle a supposément remis au cours de l'entrevue précédent la cérémonie de mariage ne correspond pas à celui de son passeport actuel énuméré dans les registres de l'immigration Dominicaine et n'est attribué à personne aux États-Unis. C'est un faux numéro.

Sur le même registre, Michael Jackson a déclaré qu'il vivait à Gary, Indiana, une ville dans laquelle il n'avait pas habité depuis qu'il était enfant. Lorsqu'il a du répondre à des questions sur ses parents, il a mentionné que son père était, au moment du document, un pensionné du gouvernement (il ne l'a jamais été) et que sa mère était domestique (Une femme de chambre employée).

La plupart de ces informations absurdes peuvent être trouvées facilement l'une après l'autre. Le reste, comme les fautes d'orthographe, proviennent probablement du Juge de Paix lui-même. C'est la seule explication plausible.

Selon le livre officiel d'enregistrement du mariage et l'interview du Juge de Paix dans son salon, le «mariage» a eu lieu à 10H00 dans ce même endroit, le salon dans la maison du Juge de Paix.

Mais les registres de l'hôtel disent que Presley et Jackson, entourés par les membres de l'église de scientologie de Presley, résidaient dans des pièces séparées, dans des bâtiments distincts, à Casa de Campo, une station balnéaire à plus de 4 heures 1/2 de route de la maison du Juge de Paix, pour y accéder, il fallait emprunter une route à travers les montagnes, non goudronnée et sans  signalétiques. Pour arriver à la maison du Juge de Paix à La Vega à 10 heures, ils auraient dû quitter leur hôtel au plus tard à 5h30.

En 1994, de nombreuses années avant que l'autoroute existante n'ait été construite à travers les montagne, la seule façon d'aller de Casa de Campo à LA VEGA et revenir, était de passer à l'ouest de la station et de traverser de bon matin, l'incroyable trafic routier de Saint-Domingue. A l'époque - et dans une large mesure même maintenant - chaque intersection dans cette ville de deux millions et demi de personnes était un terrain de bataille. Les feux de signalisation ne sont pas toujours présents - En ces jours-là, ils étaient presque inexistants. Une fois que vous avez traversé ce chaos et le côté ouest de la ville, pour vous diriger vers LA VEGA, vous devez tourner vers le nord et traverser deux chaînes de montages sur des routes peu pavées ou pas pavées du tout qui n'ont pas de panneaux de signalisation. Jusqu'à ce qu'une autoroute ait été construite au début du 21ème siècle, il n'y avait pas d'autre route, juste des chemins peu définis. Il n'y avait pas de restaurant, pas de toilettes publiques, pas de stations d'essence, c'était un voyage accidenté, voire dangereux de jour ; la nuit les Dominicains évitaient de l'emprunter.

Les 4 heures 1/2 pour faire ce voyage présumé ne supposait aucun arrêt pour se nourrir ou se reposer. Il ne fallait pas se perdre, et avoir besoin de demander des renseignements en espagnol. C'est peut-être difficile à croire en 2013, mais à l'époque, au début des années 1990, et pendant de nombreuses années, il n'y avait pas de téléphone cellulaire dans ce pays. Alors comment des inconnus non-hispanophones ont-ils pu se rendre directement à la maison du juge de paix ? Cela demeure l'un des mystères épiques des temps modernes.

Selon le juge de paix qui prétendait les avoir mariés dans son salon - mais il n'y a aucune photo d'eux dans sa maison - Il n'y avait que quatre adultes ( Michael, Lisa et les deux témoins) et un «très jeune bébé». Il a dit qu'ils étaient arrivés dans une camionnette blanche, chez lui à 10h00. déclarant expressément qu'ils étaient seuls, sans conducteur ni interprète. Personne, y compris le juge de paix, n'a expliqué comment ils s'étaient connus ou pourquoi ils avaient choisi un endroit si lointain et inconnu en dehors de sa ville natale, et toutes les alternatives qu'ils avaient traversées pendant leur prétendu voyage.

Pourquoi ne se sont-ils pas adressé à l'un des juges de paix qui officient régulièrement lors des mariages à Casa de Campo ? Pourquoi pas un de la ville voisine de Romana, ou même de Saint-Domingue ? Les témoins ont allégué que le contrat de mariage était plus ou moins lié à la  scientologue de Lisa qui s'appelle Eva Darling et son mari qui est le frère de «l'ancien» mari de Lisa Marie, Danny Keough.

LE FAUX MARIAGE DE MICHAEL JACKSON AVEC LISA- MARIE PRESLEY

Ils auraient été accompagnés, pendant ce voyage aller-retour de 9 heures par un bébé de moins d'un an. Ce document a été fourni par le juge de paix lors de son entretien. Pourtant aucun bébé n'est répertorié dans les dossiers d'immigration, de l'hôtel ou de l'aéroport. Les quatre adultes et un nourrisson seraient donc arrivés à la maison du juge de paix dans une fourgonnette blanche de location.

Une seule entreprise de location de voitures à Casa de Campo offrait des fourgonnettes blanches à cette époque. L'une a été louée par Eva Darling à  l'agence de leur bureau dans le hall de l'hôtel Casa de Campo, en utilisant sa carte de crédit personnelle American Express. C'était la seule fourgonnette blanche louée par l'une des quatre agences actives à Casa de Campo pendant cette période. Contre une petite somme, le greffier a fourni à un journaliste une photocopie de ce contrat de location et du reçu Amex. Dès que l'agence de location a confirmé que c'était la fourgonnette - et la seule location - pour ce groupe de personnes, cette équipe de journalistes a beaucoup photographié - Y compris son immatriculation pour confirmer son identité - et des notes ont été prises.

Caractéristiques minimalistes : Pas de climatisation, pas de ceintures de sécurité, sièges inconfortables.

C'est le véhicule dans lequel quatre adultes et un nourrisson auraient passé au total 9 heures, aller,  retour de Casa de Campo à LA VEGA en une journée. Ces quatre adultes, dont deux, appartenaient individuellement aux grandes fortunes américaines et deux qui représentaient un culte riche, auraient fait ce voyage dangereux et inconfortable dans un pays étranger, dont ils ne parlaient pas la langue, dans un véhicule tellement mal équipé, sur un territoire qui, même aujourd'hui encore détient le taux record des pires accidents mortels du monde occidental, et ils l'auraient fait seuls, en commençant dans l'obscurité, dans un intervalle de temps limité.  Les dossiers  publics démontrent que ce n'est pas possible. Le dossier de location indique que pendant 6 jours la location avait été attribuée à Eva Darling, cette fourgonnette a effectivement parcouru moins de 100 milles, donc moins de 25% de la distance entre la station de Casa de Campo à la maison du juge de paix à LA VEGA.

Quelqu'un aurait-il manipulé le compteur kilométrique pour cacher la distance effectivement parcourue ? Oui, mais ils auraient du savoir comment procéder.  Sous le véhicule, se cache l'odomètre secret que la compagnie utilise pour vérifier les kilomètres affichés sur le compteur  du tableau de bord. Si les deux odomètres n'avaient pas correspondu à leur retour lors de la procédure standard de la société de location, cet écart aurait été signalé sur le dossier de location, mais il n'y avait aucun problème. Ils correspondaient au formulaire d'admission du véhicule. Mais plus révélateur que le manque de kilomètres nécessaires pour le voyage allégué, c'est la question de la durée du voyage. Cela ne peut être falsifié.

Pour arriver à la maison du juge de paix à 10 heures, la fourgonnette aurait dû quitter l'hôtel au plus tard à 5H30 du matin et voyager sans interruption, il fait sombre à cette heure et à cette date. Les routes à cette époque n'étaient pas éclairée, pas goudronnées à certains endroits avec d'énormes nids de poule et des dégâts causés par les pluies tropicales. Il n'y avait pas de circulation du tout. Pratiquement personne n'osait utiliser ces routes dans l'obscurité, sauf pour parcourir quelques centaines de mètres. Les longues étendues de routes à travers les hautes montagnes vers LA VEGA ne sont même pas pavées. Pourtant, ici, on nous a affirmé que quatre étrangers, dont aucun ne parlait l'espagnol et qui n'avaient jamais mis les pieds dans cet endroit, ont quitté leur hôtel à 5H30 (dans l'obscurité) et ont traversé les montagnes dans cette zone à bord d'un Van non climatisé - avec un bébé à bord, aussi.  Parlons-nous de certaines personnes les plus riches au monde qui n'ont pas dépensé un seul  dollar pour embaucher un conducteur/interprète local expérimenté ?

Comme vous le savez, les gens comme Jackson et Lisa ne se déplacent jamais sans gardes du corps, mais il auraient fait ce voyage incongru dans un pays étranger, sans même un seul garde du corps ? Les enregistrements des chambres à Casa de Campo montrent qu'il y avait au moins trois gardes pour chacun d'eux. Et il ne pouvait y avoir d'arrêt pour se restaurer ou se reposer lorsque vous vouliez faire le trajet aller-retour à cette époque.

Vraiment ? Je veux dire vraiment ?

Il est étrange que les enregistrements du service de chambre à l'hôtel montrent que le petit-déjeuner a été livré et consommé par ces gens dans chacune de leur chambre respectives, à différentes heures entre 8 heures et 11 heures, alors qu'ils auraient du être partis très tôt pour faire ce voyage ardu.

Notez à nouveau, à ce stade, que le journaliste du respecté journal dominicain Listin Diario qui avait interviewé le juge de paix dans le salon de sa maison à La Vega a fait ce film et qu'il contient de nombreuses photos nettes de cette pièce dans sa maison. Les photos incluent également le juge de paix et son épouse, montrant les pages pertinentes du carnet officiel d'enregistrement du mariage.

Ils seraient repartis à l'aéroport à Casa de Campo ce même jour et ont décollé dans le jet de Sony qui a quitté l'île quelques minutes après 12 heures. Pourtant dans le même délai, ils auraient également réussi à vider leurs chambres, rendre la fourgonnette de location, et se rendre à l'aéroport ( bien, c'est sur la propriété de l'hôtel) passer les douanes dominicaines pour sortir, ce qui nécessite un dépôt de certains formulaires et des frais de départ à régler avant de  grimper à bord du jet. Le départ à midi de ce jet et sa liste de passagers détaille la présence des mêmes quatre adultes (mais pas du bébé), et l'équipage du jet, ils sont enregistrés dans le journal de l'avion déposé aux États-Unis auprès de l'autorité fédérale de l'aviation. La tour de contrôle de l'aéroport CDC prend en charge cette entrée. Les deux documents sont des documents publics qui ont été fournis par les autorités sur demande.

Mais il y a encore plus de preuves qui démontent toute théorie selon laquelle le journal de l'avion aurait pu être falsifié. Il y a un témoin oculaire et un document en béton qui confirme également qui était réellement dans cet avion. Tout le trafic aérien à l'intérieur et à l'extérieur de la République Dominicaine est sous le contrôle des militaires Dominicains. Un officier Dominicain de la force aérienne dominicaine doit enregistrer personnellement et approuver tous ces événements, compléter l'identité officielle de l'avion et vérifier la liste des passagers. Le gouvernement de la RD, ainsi que la DEA des États-Unis et les douanes de l'immigration des États-Unis qui coopèrent avec la RD, s'intéressent particulièrement aux mouvements, aux bagages et leurs contenus ainsi qu'aux passagers des avions privés qui pourraient être utilisés pour des trafics de drogues ou des voyageurs illégaux. Ce jour là, alors que le jet de Sony allait décoller, le colonel de service a vu le nom de Michael Jackson sur la liste des passagers. Dans une interview concernant cette histoire, il a déclaré qu'il savait que Jackson était dans le pays parce que la veille, le quotidien leader du pays (Listin Diario) avait publié une histoire en première page, avec une photo publicitaire standard de Michael, en répétant la rumeur selon laquelle Jackson était à Casa de Campo pour épiloguer sur l'amphithéâtre d'Altos de Chavon (17 000 acres de terrain  sur la propriété de Casa de Campo) Ce  jour là, le journal était étalé sur le bureau du colonel alors qu'il regardait la liste des passagers du jet Sony, et il a vu le nom de Michael Jackson. C'est alors qu'il a appelé la tour de contrôle de l'aéroport, en leur demandant de ne pas donner l'accord pour le décollage de l'avion et d'ordonner au pilote d'arrêter les moteurs, d'ouvrir la porte et de descendre les escaliers pour une inspection officielle. Il avait le pouvoir de le faire. Ces officiers militaires exercent cette autorité quand ils le souhaitent. Il a ensuite sauté dans sa jeep pour se diriger vers l'avion, emportant le journal avec lui. C'était l'anniversaire de son adolescent et il était déterminé à lui apporter un autographe de Jackson. C'est exactement ce qu'il a fait. Ensuite il a montré au journaliste ce journal, avec la photo de MJ sur la première page et son autographe distinctif (et ensuite vérifié). Il a permis au journal d'être photographié pour le rapport que ce journaliste avait aidé à créer pour la télévision. Il a également mentionné qu'il y avait trois autres adules dans l'avion (les documents confirment que Presley voyageait sous son nom de femme mariée avec un autre - sa belle-soeur, Eva Darling et son mari - mais pas de bébé). Le colonel n'était pas intéressé par eux. Il n'a pas fait le lien entre leur identité et leur relation. Il n'a pas parlé avec eux. Il ne savait pas en montrant le simple fait que Jackson était dans l'avion qu'il exposait le faux voyage à La Vega. Le colonel a alors autorisé le décollage de l'avion. Le journal de la tour de contrôle de l'aéroport,  le rapport officiel du colonel, et le journal de l'avion concordent. L'avion de MJ a décollé peu après 12 heures.

Pour ce prétendu «mariage» qui avait eu lieu ce matin là, ces personnes avaient eu le temps non seulement de faire le voyage de 4heures1/2 à La Vega dans une fourgonnette blanche, le temps de se marier et de retourner à l'hôtel dans la moitié du temps qu'il aurait fallu pour le commun des mortels.

Maintenant, passons à la soi-disant vidéo maison du «mariage» qui a été montrée dans l'émission de Diane Sawyer sur ABC-TV - Plus que toute autre preuve, elle est la preuve la plus convaincante d'un faux et d'une fraude délibérée. Cette scène n'a pas été tournée dans le salon du juge de paix dans la ville de La Vega. Ce n'est pas la salon du juge de paix vu dans les négatifs photos pris  dans sa maison. Cela a été falsifié, il s'agit d'une chambre d'hôtel de la Casa de Campo. Le journaliste est allé dans cet hôtel et avec l'aide du directeur (50 $ peuvent vous apporter beaucoup dans ce pays)   ils ont trouvé exactement cette pièce.

Notre caméraman a enregistré une nouvelle vidéo en recréant la vidéo à domicile, montrant tous les détails dans le même mouvement de la caméra pour la supposée cérémonie de mariage, mais sans les personnages. C'était l'une des chambres louées au nom de l'un des deux gardes du corps. Le film du salon du juge de paix est totalement différent.

Alors, pourquoi les gens dans la vidéo ne sont-ils pas dans le salon du Juge de Paix, comme l'affirme le registre officiel du mariage ? Pourquoi cette «cérémonie» est-elle une preuve supplémentaire d'une fraude délibérée ? Pourquoi faire une fausse vidéo ?

Parce que, le juge de paix était autorisé par le gouvernement de la province dont La Vega est la capitale, à effectuer des mariages et faire un enregistrement légal de divers événements et activités civiles ( mariages, naissances, évènements criminels, transferts de propriété, etc.) uniquement dans sa ville natale. Il n'avait pas de licence pour d'autres provinces dans ce pays. C'est pourquoi pour soutenir le faux, le registre d'enregistrement de mariage et son interview à la presse prétendent tous deux que la cérémonie s'est passée dans son salon. Dans le registre des mariages enregistrés rédigés par le juge de paix, il est mentionné que la cérémonie a eu lieu dans sa maison de La Vega. Si cela s'était passé ainsi, il aurait pu pratiquer et enregistrer un mariage véritablement légal. Mais il y a cette vidéo, fournie par Jackson et Presley, présentée sur l'émission de Diane Sawyer, qui montre indéniablement une fausse cérémonie réalisée dans une chambre d'hôtel à Casa de Campo.

Ainsi, nous savons que non seulement il n'y a pas eu de mariage dans la maison du juge de paix, mais qu'il a officié lors d'une cérémonie invalide dans Casa de Campo dont le seul but était la tromperie. Ce n'était pas un véritable mariage. Il n'existe pas d'enregistrement d'un véritable mariage organisé dans la Casa de Campo par ce juge de paix - et il ne peut pas y en avoir - Parce que ce juge de paix n'avait pas le pouvoir d'officier et d'enregistrer un mariage à cet endroit. Son registre qui mentionne les licences de mariage pour La Vega est réservé aux mariages qui ont lieu à La Vega. Et nous savons également que les mentions du livre de La Vega sont fausses parce que les deux participants et leurs deux témoins n'auraient pas pu être présents à cette date et à cette heure.

Et il y a encore plus de preuves de la fraude - beaucoup plus.

Par exemple, lorsque l'équipe de télévision et moi-même avons visité son bureau et placé le juge de paix devant une caméra et qu'il a été confronté à la preuve ci-dessus de ces fraudes, une première altercation s'est déclenchée. Dès qu'il a réalisé que sa part dans la fraude était exposée, son garde du corps de 300 livres a attaqué l'équipe vidéo pour tenter de voler la vidéo de la confrontation. Cette attaque a échoué parce que l'équipe de caméramans comprenait un homme  qui était un expert en arts martiaux - une ceinture noire - Il a arrêté la bagarre contre le caméraman en faisant une tête au  garde du corps du juge de paix, cela l'a projeté sur le sol. L'un de nos producteurs a empoigné une chaise lourde et a menacé de briser la porte vitrée si elle n'était pas immédiatement déverrouillée. A ce moment là le juge de paix a donné les clés et nous avons pu partir.

Un fois à l'extérieur du bâtiment, le conducteur dominicain engagé pour la journée a mis exactement trois heures 1/2, en roulant comme un fou, pour nous emmener à Santo Domingo, dans notre fourgonnette louée qui avait des ceintures de sécurité, la climatisation et des sièges confortables. Nous ne nous sommes pas arrêtés à Saint-Domingue, mais nous avons continué jusqu'à la Casa de Campo, cela nous avait demandé presque une heure.

Alors est-ce la fin de l'histoire ?

Nan. Il y a encore plus de preuves de la fraude.

Quelques semaines avant le mariage allégué (qui n'a jamais eu lieu), il y a eu un faux divorce. L'ancien mari de Lisa Marie et le père de ses enfants, Danny keough, également le beau-frère de sa gardienne scientologue, nommée Eva Darling ou Darlène Love c'est selon, est allé en  DR pour divorcer rapidement environ un mois avant le présumé mariage de Jackson Presley. Cela ne coûte que quelques centaines de dollars. La loi sur le divorce en Dominique Républicaine, pour les étrangers ne nécessite même pas une photo ou une preuve que l'autre conjoint du mariage ait été informé du dépôt. Ce processus a été crée pour donner au système juridique local, aux avocats, aux juges, aux tribunaux et aux divers commis un moyen de gagner certains yankees qui traversent le pays. Pour les divorces les Dominicains eux-mêmes ne sont pas aussi gâtés. Comme beaucoup d'autres pays latins, où le mariage est une institution sacrée sous le contrôle de l'Église catholique, les divorces pour les résidents dominicains exigent les dépositions habituelles de plaintes, des avis, des réponses, et des audiences personnelles, comme dans d'autres pays civilisés. Tout cela vise à protéger les deux partenaires - la société - les descendants - les héritiers - des tentatives de divorces secrets et de mariages frauduleux. Un décret de divorce dans la DR n'est pas définitif lorsqu'il est délivré par la Cour. Avant qu'un divorce ne soit prononcé, il faut d'abord publier, compléter des énoncés du tribunal, le nom des avocats et les noms des participants, dans les 30 jours suivant la décision du tribunal qui accorde le divorce, et l'approuve dans un journal d'archives. C'est une exigence commune dans les systèmes juridiques du monde entier. Le processus a même un nom : «décret interlocutoire». Bien que son utilisation ait disparue aux États-Unis, c'était une loi en cours dans la DR au moment de ce canular. Il y a effectivement un journal dans ce pays publié dans le but précis de satisfaire les exigences d'avis publics pour les divorces, les transaction immobilières, les faillites, etc...

Le «divorce» rapide qui a été déposé pour le mari de Lisa Marie n'a jamais été publié dans cet avis public officiel. Donc, là est le problème, Lisa n'était pas vraiment divorcée avant ce soi-disant mariage. Mais cette situation s'aggrave. Même si elle avait été réellement divorcée, elle n'aurait pas pu se remarier au moment du faux mariage. La loi en DR a une autre disposition que d'autres sociétés ont également. Rappelez-vous - c'était avant que les tests d'ADN puissent établir la paternité. Afin d'éviter des réclamations réelles ou de fausses paternité, une femme divorcée dans la DR ne peut pas se remarier jusqu'à  11 mois après que son divorce soit reconnu définitif. De cette façon, selon la théorie, un ancien mari ne peut être tenu responsable ou chargé d'un soutien pour un enfant né d'un nouveau mariage. Pourtant, ce «mariage» présumé qui n'a jamais eu lieu, a été falsifié moins d'un mois après que son «ancien» mari ait obtenu un divorce rapide. En termes simples, elle est encore, ce jour même, mariée à son «premier» mari et n'a jamais été libre de se marier avec Michael Jackson ou avec quelqu'un d'autre en République Dominicaine.

Est-ce que c'est fini ?

Pas encore.

Disons que tout ce qui précède est faux. Disons qu'elle était libre de se marier et que leur cérémonie de mariage était valide et matérialisée par un responsable habilité pour un mariage en bonne et due foi.

Ils étaient légalement mariés, n'est-ce pas ?

Il existe des lois en République Dominicaine pour décourager les «mariages urgents» frauduleux qui affectent  l'héritage de la propriété, les bâtards et ainsi de suite. Ce pays est peut-être pauvre selon les normes mondiales, mais il résiste depuis longtemps. Renversé par les puissances mondiales, il a beaucoup appris et sait se protéger contre l'exploitation.

Avant qu'un mariage puisse être autorisé pour un étranger qui visite la RD, les étapes suivantes sont exigées dans les dossiers publics de ces visiteurs étrangers.

Tout étranger qui veut avoir une cérémonie de mariage valide et légalement reconnue en République Dominicaine (Dans ce cas, Lisa Marie et Michael ne sont pas des Dominicains, et donc des étrangers dans ce pays) doit apparaître EN PERSONNE au Consulat du Pays dont cette personne est citoyenne. Il n'y a pas d'exception pour les célébrités. Les personnes célèbres ne peuvent utiliser un proxy ou un messager pour cette visite de pré-mariage au consul de leur pays. Ils doivent apparaître en personne.

Il n'existe aucun enregistrement de cette visite nécessaire de Jackson ou Presley. Il n'y a pas non plus d'enregistrement de l'un des documents qui aurait été crée ou émis lors de cette entrevue. Les citoyens américains qui demandent la vérification requise concernant leur statut légal pour se marier à la DR doivent remettre une copie vérifiable de leur certificat de naissance, avec un sceau original, les photocopies ne sont pas acceptées. Si l'une des parties était déjà mariée, une copie vérifiable du certificat de décès de son conjoint ou d'un décret de divorce doit être remis lors de l'entrevue au consulat.

une fois dans le consulat, ils remplissent d'abord un formulaire en expliquant pourquoi il veulent voir le consul-officier américain. Le formulaire rempli est remis à un greffier qui l'enregistre et le remet au consul. Après une attente qui peut aller de 5 minutes à quelques heures, selon le timing du jour, un agent consulaire des États-Unis les interroge et examine les documents qu'ils apportent pour prouver qui ils sont, prouver qu'ils sont des citoyens américains et prouver qu'ils peuvent se marier.

Le consul posera des questions pour vérifier que la personne est bien le citoyen qu'elle prétend être. Ville de naissance ? Ville de résidence ? etc. - Ce sont des questions simples,  semblables a celles que l'on vous pose lorsque vous revenez d'un voyage qui a eu lieu à l'extérieur des États-unis. Le consul écrit les réponses dans un dossier qu'il a ouvert au début de l'entrevue. Le consul créera également un formulaire en trois volets pour chaque candidat. (chacun d'une couleur différente) Le consul signe chaque copie du document sous serment et applique le sceau du consul des USA à chacune des trois copies. Ensuite le demandeur prête un serment semblable et signe chacune de ces mêmes copies comme preuve que cette démarche s'est produite en bonne et due forme.

le consul conserve la première copie. Après avoir été enregistrée par ordinateur, cette copie papier est déposée dans un classeur permanent. etc... Chaque candidat reçoit les deux autres copies - Une copie doit être conservée par le demandeur, la troisième copie doit être présentée a un fonctionnaire dominicain (prêtre, juge, juge de paix, etc.) qui officiera la cérémonie de mariage et fera un enregistrement officiel dominicain de ce qui s'est passé.  Ce document est obligatoire pour un étranger qui veut se marier en RD.

Maintenant lisez ce que montrent les enregistrements.

Le consulat des États-Unis, lors d'une entrevue formelle accordée à ce journaliste, a déclaré que ni Michael Jackson ni Lisa Marie Presley, ni quiconque représentant, ni l'un ou l'autre d'entre eux, n'avaient jamais demandé un rendez-vous.

  1. Il n'y a aucun récit, ni souvenir personnel, d'un membre du Consulat des États-Unis d'une visite de l'un ou l'autre candidat pour cette entrevue pré-conjugale et l'obtention du document d'approbation.
  2. Le personnel du consulat qui a été interrogé au sujet de ces questions a déclaré que lorsque Listin Diaro avait publié l'entretien avec le juge  de La Vega, affirmant que le prétendu mariage avait eu lieu : «Nous savions que c'était un canular. Nous avons tous rigolé et nous nous demandions combien de temps il faudrait avant la venue de la presse pour nous demander à voir ces documents publics qui n'existent pas».

Voilà donc la sordide vérité indéniable.

Le personnel de Diane Sawyer a refusé d'examiner une seule pièce de ce qui précède, et les preuves qui lui ont été offertes, bien qu'ils aient été expressément avertis qu'ils faisaient la promotion d'un canular.

Michael Jackson et Lisa Marie Presley n'ont jamais été mariés en République Dominicaine.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article

Clara. 16/09/2017 02:56

Vieille folle . Arrete de copier des sales articles pour publier de la merde !
Trouve toi une vie et arrete de mythonné!
Tu es completement malade !
Elle ne fait que traduire des blogs americains de haters !!

mila 13/09/2017 03:28

lisa marie presley était-elle dan le coup pour ce faux mariage ?
je doute qu'elle savais que sans mariage avec jackson était faux

Clara 13/09/2017 08:08

Il est bien évident que Lisa Marie Presley, savait que ce mariage était faux, puisqu'elle n'était pas divorcée de son premier mari...
Il est écrit dans l'article : En termes simples, elle est encore, ce jour même, mariée à son «premier» mari et n'a jamais été libre de se marier avec Michael Jackson ou avec quelqu'un d'autre en République Dominicaine.

Angeline 04/09/2017 15:58

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)

Clara 13/09/2017 21:49

Vous êtes étonnée Mila ? Ce faux mariage était sensé prouver que Jackson était hétérosexuel mais pas pédophile ....lol - Après l'affaire Chandler - c'était la moindre des choses !

mila 13/09/2017 19:40

whooa c'est dingue

Clara 04/09/2017 16:24

J'aimerais beaucoup visiter votre blog Angeline, mais cliquer sur votre pseudo ne me conduit pas à lui ! Je suis désolée, si vous revenez me lire, insérer un lien, c'est plus sûr - Merci d'avance