Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Michael Jackson, ruses, intox et coups de bluff.

Nous pouvons examiner les allégations personnelles de Michael Jackson concernant «par exemple» les abus de la police au sujet des menottes qui l'avaient blessé, Pour appuyer ses dires, il a montré une photo de son avant-bras, supposément prise après son arrestation, où une large ecchymose apparaît. ...Mais il n'a jamais déposé de plainte officielle contre eux, puisque le procureur général n'a trouvé aucune preuve que les ecchymoses de son avant-bras avaient été causées par des menottes, mais qu'elles ressemblaient davantage à  des lésions causées par l'abus de drogues. «Si vous regardez la photo, s'est défendu le shérif, la blessure de M. Jackson ne se trouve pas aux poignets, là où il a été menotté.»  Jackson arguait aussi souffrir d'une épaule disloquée.    «Il ne s'agit pas d'une affaire de brutalité policière, il s'agit d'une affaire d'abus sexuel, a conclu le shérif Anderson. Je crois que M. Jackson a déjà assez entamé sa crédibilité.»

En 2002, Jackson avait reçu l'ordre de passer un examen médical car il ne s'était pas rendu au  tribunal en Californie, pour un procès de rupture de contrat.

Il avait avancé comme excuse une piqure d'araignée qui l'avait empêché. Marc Schaffel, un ancien associé de Jackson, a déclaré que ce n'était pas une morsure d'araignée, mais un problème causé par une aiguille IV qui s'était cassée dans sa jambe.


MJ était un bluffer-menteur. Si nous étions obligés de prendre automatiquement pour vrai tout ce que Jackson a raconté, nous devrions appliquer ce même principe à tout le monde. Pourtant, clairement ce genre de chose ne fonctionne pas dans la vie réelle. Les gens décident eux-mêmes ce qui est vraisemblable et ce qui ne l'est pas. La fan base de MJ dans son ensemble aime souligner les lacunes des médias, mais déteste faire de même avec Michael Jackson. La réalité depuis juin 2009 a prouvé combien Jackson avait été de mauvaise foi, tout au long de sa carrière.  Alors on doit décider par soi-même, analyser les informations contradictoires,  en évitant les sites de fans qui encouragent les gens à ne croire que la version de Jackson, et à intimider ceux qui ont un point de vue différent. On vaut mieux que cela, lorsque l'on veut prospérer.

Dans plusieurs types de personnalités pathologiques, on constate un certain degré de mythomanie, dont la fonction est principalement de donner au sujet la possibilité d'échapper au réel par l'imagination et de se faire valoir ou plaindre aux yeux des autres.

Michael Jackson, ruses,  intox  et coups de bluff.

Les mensonges de Jackson étaient grossiers, et surtout il ne prévoyait pas toutes les façons dont ils pouvaient être démasqués. On peut s'en amuser quand il mentait en disant qu'il était Peter Pan, un garçon en tout point exemplaire,  car il était de notoriété publique que Jackson n'était pas un bon garçon. Aussi tout ce qu'il a essayé de dissimuler,  devait un jour ou l'autre être  découvert. Les journalistes  se sont trompés  pendant un certain temps, à l'époque où ils vantaient ses relations avec Brook Shields ou la blonde énigmatique  karen Faye,  ses records de ventes d'albums, ses exploits vidéos, ses maladies Lupus et Vitiligo etc ;  Bref Jackson a été pendant un temps traité par les médias à la manière des grandes stars Hollywoodiennes. Puis petit à petit  il a perdu son aura d’homme exceptionnel – presque de «sur-homme » – qui l’entourait.  En 1984  bien avant les accusations de pédophilie, des histoires sur son mode de vie bizarre ont commencé à circuler.  Certains journalistes s'étaient rendus compte que son comportement n'était pas tout à fait aussi prestigieux qu'il y paraissait.

Pour mentir, il faut connaître la vérité et être capable de la masquer soigneusement. Il faut aussi savoir ce que les autres savent et ignorent, et distinguer ces informations de ses propres croyances. Le mensonge est donc un sport intellectuel de haut niveau,  plutôt risqué. Surtout lorsqu'on est constamment sous le feu des projecteurs. Si internet avait existé dès les années 1980 Jackson n'aurait jamais  pu  tromper le public comme il l'a fait.

Slash le confirme, la vie des vedettes est encore plus compliquée avec les nouvelles  technologies, mais lui pense que ces nouveaux contrôles aident à limiter les écarts : «Si internet avait existé dans les années 1980, eh ben...ça aurait été sacrément compromettant ! (rires). Aujourd'hui, la moindre chose que l'on fait devient publique. Tu peux faire venir un dealer backstage, et tu ne sais pas ce qu'il va poster sur internet une fois chez lui. On ne peut plus être aussi excessif qu'à l'époque...».

Selon le site Michael Jackson Universe :  La fin de l'année 1983 est un triomphe pour Michael, mais l'année 1984 débutera sous des hospices moins bons. Le 27 janvier en effet, pendant le tournage d'une pub pour Pepsi, il est brûlé «au troisième degré», par l'explosion anticipée d'un fumigène. La scène parait simple : lors d'un concert avec ses frères, Michael doit descendre un escalier au milieu de fumigènes. Seulement, plusieurs d'entre eux ne fonctionneront pas correctement, et exploseront à son visage, mettant le feu à ses cheveux. Michael sera sauvé de justesse par son garde du corps, mais gardera des séquelles irréversibles. Emmené d'urgence au Cedar Sinai Medical Center, sous l'œil de centaines de caméras, il s'en tirera finalement assez bien. L'incident fait toutefois grand bruit, et sera détaillé dans tous les journaux télé. Remis de ses blessures, Michael décide de ne pas intenter de procès, mais Pepsi préfère quand même lui donner 1.5 millions de dollars d'indemnités avec lesquels il créé le «Michael Jackson burn center» (centre pour les grands brûlés à Los Angeles). Afin que le monde entier puisse «savourer» l'accident, Michael va jusqu'à demander la diffusion du spot publicitaire sur les chaînes de télévision. (Source Michael Jackson Universe)

Michael Jackson possédait évidemment et depuis un très jeune âge,   toutes les ficelles psychologiques de la célébrité. Par exemple,  concernant le tournage dont il est question ci-dessus, c'est exact,  des photos réalisées après l'accident avaient à l'époque été largement diffusées, elles montraient Michael Jackson allongé sur une civière, couvert d'une couverture,  saluant ses fans de sa main gantée, ainsi que son arrivée à l'hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles.

«Michael est assez choqué. Il a de la chance de ne pas avoir de blessures au visage a déclaré Steve Hoefflin (son chirurgien esthétique de l'époque)  aux journalistes au moment de l'accident, je ne pense pas que des greffons de peau seront nécessaires».

Dans les deux semaines qui suivirent, Jackson était de retour et en pleine forme, a déclaré l'agent commercial de MJ, Jay Coleman,  à ABC News. Virginia Watson, un agent de casting, a assuré que Jackson était calme et souriant lorsqu'il a été emmené à  l'hôpital - Il a bien manipulé, a-t-elle déclaré. Certains membres du studio ont dit également «il était tellement calme, nous avons pensé que l'incident faisait partie du spectacle» ; «Il était merveilleux, il rassurait les gens alors qu'il était emporté sur une civière» dira une fan en pleurs.

 

Les vidéos  publiées en 2009 sur ces événements du 27 janvier 1984, pendant le tournage de la pub Pepsi, ont soulevé de nouvelles questions. Le capitaine Donald Donester, ancien témoin de l'accident, estime que le directeur de la vidéo, Bob Giraldi avait demandé à Michael d'attendre sur la plate-forme où les pyrotechnies avaient explosé trop tôt. Ce qui est arrivé, c'est que Michael voulait paraître plus majestueux, il ne s'est pas déplacé comme prévu, et s'est retrouvé sous les étincelles au lieu d'être à mi-chemin de la rampe lorsque les pyrotechnies seraient éteintes. Donester a affirmé que les produits capillaires que Jackson portaient avaient ralenti la gravité de la brulure en empêchant l'exacerbation du feu.

Le bon ami de Michael, Miko Brando, a confirmé ce que Jackson avait écrit dans son autobiographie de 1988, «Moonwalk», Bob Giraldi, a noté que les aspects rapportés dans Moonwalk étaient différents de ce qu'il avait vu.   L'agent commercial de Michael à l'époque, «Jay Coleman», a confirmé que MJ voulait publier ce film il y a 25 ans. Étonnamment, il n'y avait pas eu de ressentiments entre Jackson et Pepsi puisque deux ans plus tard, ils ont annoncé un accord publicitaire sans précédent de 15 millions de dollars.

 

Autres éléments contradictoires : Bien qu'il ait été dit que Jackson avait subi des brûlures du 2ème et 3ème degré au cuir chevelu, il est sorti  de l'hôpital un jour plus tard, soit le 28 janvier 1984 (lire ici)  et a même rendu visite à de grands  brûlés avant son départ. S'il avait été  affecté  par des brûlures du 2ème et du troisième degré, il n'aurait jamais été libéré aussi rapidement, le risque d'infection étant trop élevé. Il est aussi objectivement  évident qu'un  traitement médical  ne pouvait être efficace en une seule nuit pour des brûlures du 3ème degré.

La première apparition de MJ en public a été sa visite au zoo de Los Angeles en compagnie d'Emmanuel Lewis le 5 février 1984. 10 jours seulement après l'accident,  il ne porte aucune marque de brulure sur son cuir chevelu. Ses cheveux paraissent intacts.

Aujourd'hui, la guérison complète de la brûlure du 1er  degré (superficielle, le léger coup de soleil en est un exemple)  demande en moyenne une semaine, en appliquant seulement un produit hydratant, cette brûlure  ne concerne que l'épiderme, il n'y a donc pas de cicatrice. Pour une brûlure du 2ème degré, ( ce qui correspond à un coup de soleil important) la guérison nécessite 2 à 3 semaines et ne laisse pas de cicatrice. La brûlure grave du 3ème degré,  reste un des traumatismes les plus sévères que peut subir le corps humain et laisse des cicatrices.  Selon l’étendue et la profondeur de la blessure, le traitement peut nécessiter des soins de natures diverses.  Sa surveillance est ininterrompue pendant des mois,  Certains soins  peuvent durer plusieurs années.

Aucune cicatrice sur le cuir  chevelu de Jackson n'a été mentionnée. Dans le rapport d'autopsie : Il est écrit -  «la moitié antérieure de son crâne montrait un tatouage foncé, il portait une perruque pour dissimuler sa calvitie».  (Calvitie qui, selon moi,  était probablement due, aux produits de défrisage).

Peu de temps après la publication de la séquence vidéo de l'accident Pepsi,   restée secrète jusqu'en 2009... La comédienne Kathy Griffin a révélé qu'elle était présente en tant qu'extra sur le shoot en question.

Elle dira : «Nous n'avons pas vraiment remarqué ses cheveux en feu au début, mais seulement lorsqu'il tournait littéralement sur lui-même, un groupe de personnes a bondi sur lui,  puis il y a eu de la fumée. Ils n'ont pas expliqué aux extras ce qui se passait, alors des rumeurs se sont répandues dans le public ; Lorsque je suis rentrée cette nuit là, les nouvelles de l'accident tournaient en boucle. C'est fascinant que quelqu'un ait été en possession de cette cassette, car nous n'avons jamais su à quel point la blessure était sérieuse.»

Les images de l'incident peuvent-être vues ci-dessous, mais remarquez qu'une partie de la vidéo est de nature graphique.

Pepsi a déclaré qu'ils ne savaient pas qui était à l'origine de ce mini film :

Bien évidement cet accident devait avoir une suite dramatique : le 17 avril 1984,  il était annoncé que Michael Jackson   entrait au Brotman Memorial Hospital dans le service du Dr Steven Hoefflin pour   y subir une opération de chirurgie réparatrice de son cuir chevelu ! Or de toute évidence Jackson n'a jamais eu besoin de chirurgie réparatrice.

Peut-on arguer que cet «accident» Pepsi,  était en fait... une mise en scène élaborée?  s’agit-il   de l’un des plus gros coups marketing de la pop culture jamais avoué ?

Si les tromperies sont monnaie courante dans le monde du Show-business, celle-là aura été particulièrement  stupéfiante et osée !

Éminences grises de l'opération :  Ses agents,  l'ego de Jackson et ses alter-ego. Les meilleurs créateurs d’effets spéciaux du cinéma que Jackson employait.

Risques : Quasi nuls, qui aurait vérifié à une époque sans internet ?

Efficacité totale : Avec l'accident Pepsi, Jackson a largement bénéficié de la couverture médiatique et du sensationnalisme qu'il évoquait souvent pour accuser les journalistes.  Cette escroquerie, lui servira longtemps...... D'ailleurs, le bluff fonctionne toujours auprès des fans et même des journalistes, qui n'y ont vu, si j'ose dire,  que du feu !

En 1993, dans un communiqué ou il rejetait les allégations de molestation sur Jordan Chandler, il a admis qu'il était accro aux médicaments d'ordonnance depuis l'accident Pepsi et que pour cette raison, il rentrait en cure de désintoxication. Coleman a déclaré qu'il ne croyait pas que l'accident Pepsi avait poussé le chanteur à abuser de la drogue, mais que  Jackson lui-même  avait inventé cette dépendance aux médicaments depuis cette brûlure.

Michael Jackson, ruses,  intox  et coups de bluff.

Ruses, intox, manipulations ou mensonges purs et simples, les coups de bluff du business destinés à faire illusion ont presque toujours changé le cours des événements – au moins pour les principaux intéressés.  Souvent malhonnêtes,  ils ont su allier sens de la fiction et intuition des bonnes affaires. Ayant pour objectif de gagner des millions supplémentaires ou d’impressionner pour mieux se distinguer. 

Les tromperies les plus grossières ne sont pas nécessairement les moins efficaces…Celles de Jackson ont engendré une passion et un apitoiement sans précédent, on peut s'en rendre compte par exemple dans les archives du Huffington Post

Ci-dessus, Remarquez les cheveux de Michael Jackson aux Grammy Awards en 1984 soit un mois seulement après «l'accident». Persistez-vous à croire qu'il a été gravement brulé pendant la pub Pepsi ?  Ou pensez-vous que vous avez été dupés?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article

Stand up 16/09/2017 03:04

Vous detestez Michael Jackson .
C'est la raison pour laquelle vous essayez de nous le faire detester à notre tour sauf que tout le monde sait que ce qui vient d'un haters n'est pas objectif .
Vous faites ceci rien que pour detruire et salir l'image du King of Pop !
Trouver vous une vie !