Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

Michael Jackson derrière les portes closes de Neverland.

Michael Jackson derrière les portes closes de Neverland.Michael Jackson derrière les portes closes de Neverland.

Il faut bien comprendre qu'entre Marc Dutroux, trafiquant et assassin d'enfants, les pédophiles très discrets, et Michael Jackson  il y a un fossé. Dutroux fait horreur, mais son cas reste exceptionnel : on recense une douzaine de violeurs assassins dans les prisons françaises. En revanche, il existe une pédophilie ordinaire, plus quotidienne, plus masquée, ces amateurs d'enfants ne tuent ni ne battent leurs victimes. Ils tentent de les séduire, parfois, ou achètent leur silence par des menaces, des promesses, ou avec de l'argent. Eux aussi sont dangereux : un enfant se remet mal d'avoir subi la sexualité d'un adulte. C'est aux Dutroux qu'on déclare la guerre, lorsqu'on crée une peine de sûreté de trente ans pour les condamner à perpétuité ou qu'on se dit prêt à mettre entre parenthèses les droits de l'homme. Mais on occulte les pédophiles de voisinage, les stars pédophiles, ces «gentils» adultes qui disent tant aimer les enfants et que l'omerta sociale encourage.

Être capable d'identifier un pédophile est une question fondamentale à notre époque.

Comment le pédophile s'approche-t-il de ses victimes  ? :

  1. Il repère un enfant, l'approche, et le fait se sentir très spécial en le complimentant.
  2. Il se présente sous l'apparence de quelqu'un sur qui l'enfant et sa famille peuvent compter.
  3. Il connait très bien les goûts et les aversions des enfants.
  4. Pendant des mois ou même des années, le pédophile va devenir de plus en plus un ami de confiance de la famille, il va se proposer pour amener les enfants faire des achats ou les emmener en voyage ou trouver une excuse pour passer du temps avec l'enfant de quelque manière que ce soit. En fait, la plupart des pédophiles ne vont pas commencer à abuser de l'enfant avant d'avoir installé un certain niveau de confiance. Certains pourraient même se servir d'opinions de leur entourage pour démontrer qu'ils sont dignes de confiance pour que vous leur laissiez votre enfant.
  5. Les pédophiles recherchent des enfants vulnérables à leurs tactiques parce qu'ils ont peu de soutien émotionnel ou parce qu'ils ne reçoivent pas assez d'attention à la maison et ils vont essayer de convaincre ses parents qu'il est en sécurité avec lui. Le pédophile va essayer de s'instaurer en figure « parentale » pour l'enfant.
  6. Certains pédophiles s'en prennent aux enfants des parents célibataires qui ont moins de temps pour surveiller leurs enfants ou convainquent les parents qu'ils sont de bonnes personnes.
  7. Un agresseur d'enfants va souvent utiliser toute une panoplie de jeux, de combines, d'activités et d'expressions pour gagner la confiance et tromper un enfant. Parmi eux : il promet et fait promettre  de garder les secrets (les secrets sont une chose importante pour la plupart des enfants, ils les rattachent à une chose « d'adulte » et à une source de contrôle),  il caresse les enfants, il les embrasse, les touche, prend des douches ou des bains avec eux, il a un comportement sexuellement suggestif, il leur montre de la pornographie juvénile, il les force à faire ce qu'ils ne veulent pas faire, il achète leur silence, il les flatte, et le pire d'entre tous, il leur donne de l'amour et de l'affection. Gardez à l'esprit que ces tactiques ne sont utilisées que pour isoler et déboussoler l'enfant.
  8. Ceux qui exploitent sexuellement des enfants et qui en abusent développent différentes stratégies pour parvenir à leurs fins.
    Ils réalisent ainsi leurs fantasmes au plus grand détriment de leurs victimes.
    Convaincre, influencer, attirer une certaine pitié sur lui, manipuler, menacer ou faire chanter, faire des promesses, justifier ses agissements, l’abuseur a plus d’un tour dans son sac.
    Il doit persuader l’enfant, obtenir sa coopération continue et prévenir tout risque de fuite, tout en le contraignant à avoir des contacts sexuels avec lui.
    L’abuseur exploite ainsi sous des formes différentes, la vulnérabilité et les besoins affectifs de l’enfant, tout en tenant compte de ses réactions émotionnelles et comportementales.
    Une fois le processus de victimisation engagé, tous les moyens sont ensuite utilisés pour maintenir secret l’activité sexuelle.
    L’enfant, exploité au niveau de ses besoins existentiels, se conditionne et s'habitue progressivement à l’activité sexuelle imposée par l’adulte et ne cherche pas à se dégager de son état de victime.
    L’abuseur de son côté maintient la pression et contrôle ce processus de victimisation tout en l’entretenant.
    De la victimisation progressive aux mécanismes d'accommodation, l’enfant s’empêtre dans une dynamique abusive de laquelle il ne parvient à se dégager que très difficilement.

En étudiant attentivement les stratagèmes et les manœuvres du prédateur on s’aperçoit qu’il cultive un art particulier du «décervelage». Il s’assure d’une domination possible, d’un accès particulier à la psyché de sa victime et de l’entourage. Il introduit ensuite le poison qui conduira sa proie à subir une véritable addiction. L’emprise exercée par le pédophile sur la victime lui fait occuper la place d’un environnement tout-puissant dont cette victime devient totalement dépendante.

De ce point de vue, tous les témoignages de victimes concordent.

Notez  l'absence de tout usage de la  force,  ou d'enlèvement d'enfants ! Tout est fait par la coercition, la corruption et le toilettage.

Le comportement de Jackson ressemblait étroitement aux comportements des agresseurs d'enfants.

Si vous alignez quelques faits véridiques :  les allégations, la description exacte du pénis de Jackson par Jordan Chandler, le paiement énorme de 22 millions de dollars, il ne fait aucun doute que Jackson était un pédophile.

Les humains sont des êtres complexes. Certains des plus grands artistes et héros à travers l'histoire avaient des côtés très sombres. Ghandi par exemple était un raciste qui avait une vie sexuelle débridée.

Suite à une pétition établie par des gens de couleur excluant les noirs Le 24 mars 1906 dans l’Indian Opinion, il déclare:

«Nous imprimons dans cette rubrique un rapport de la réunion tenue par les Gens de couleur à Pretoria. Nous publions également une traduction de la pétition soumise par eux. Nous utilisons le terme «gens de couleur» parce que, il est traduit comme «peuple noir», il inclurait aussi les Cafres. Il n'y avait pas de Cafres présents à la réunion. Il s’agissait principalement de personnes qu’on appelle «Cape boys». Et il y avait ceux qui avaient un père blanc ou une mère blanche. Certains Malais également en faisaient partie. Cette Association des gens de couleur n’inclut pas les Indiens qui se sont toujours tenu à l'écart de ce groupe. Nous croyons que la communauté indienne a été sage de le faire. Car, si les épreuves subies par les personnes et les Indiens sont presque du même genre, les voies de recours ne sont pas identiques».

Au début de la seconde guerre mondiale Ghandi décide d’adresser une lettre à son ami Adolf:

Lettre de Gandhi : « à son cher ami »

«Mon cher ami, Des amis m’ont encouragé à vous écrire au nom de l’humanité. J’ai résisté à leur requête, pensant qu’une lettre de ma part serait une impertinence. Mais quelque chose me dit que je ne dois pas faire de calcul et que je dois faire cet appel, quel qu’en soit le prix. Il est assez clair que vous êtes aujourd’hui la seule personne au monde qui puisse empêcher le déclenchement d’une guerre pouvant réduire l’humanité à l’état sauvage. Devez-vous payer ce prix pour atteindre votre objectif, aussi précieux vous semble-t-il ? Écouterez vous l’appel d’un homme qui a délibérément évité la solution de la guerre, non sans un certain succès ? Je sollicite néanmoins votre pardon au cas où j’ai commis une erreur en vous écrivant. Je reste Votre ami sincère, Sd. M. MK Gandhi. »

La vie controversée de Gandhi..

La vie sexuelle de Gandhi a aussi donné lieu a certaine interrogation. Dans le livre «Great Soul» écrit par Joseph Lelyveld, ancien rédacteur en chef du New York Times, nous révèle que  Gandhi était tombé amoureux et entretenait une relation charnelle avec un bodybuilder et architecte juif d’origine allemande du nom d’Hermann Kallenbach en Afrique du Sud. Lelyveld s’appuie sur les lettres de Gandhi pour affirmer que ce dernier aurait quitté sa femme en 1908 pour vivre son amour avec son amant l’allemand Kallenbach en Afrique du Sud. Il avait alors 39 ans, et l’architecte juif, allemand, 48 ans. Dans les lettres récupérées par Lelyveld, Gandhi écrit «Comment avez-vous fait pour prendre entièrement possession de mon corps. C’est de l’esclavage» «Tu es toujours dans mes pensées» (en 1933)

Dans un autre message, il lui confie «à quel point tu as pris possession de mon corps.»

Lelyveld relève que leurs lettres sont parsemées d’allusions cryptées. Gandhi y parle de lui-même comme de la «Chambre haute» et de Kallenbach comme la «Chambre basse». Pour couronner le tout, un jour il écrit :

«Que la vaseline lui rappelait son ami et que l’unique photo qui trônait sur la cheminée de sa chambre à coucher… face au lit était la sienne».

Le couple se séparera en 1914, au début de la première guerre mondiale, la relation aurait duré jusqu’au départ de Gandhi pour l’Inde, mais continue sous forme épistolaire dans les années 1930. Les deux amis se reverront à la fin de la décennie, quand Kallenbach est enrôlé par les futurs dirigeants du futur État d’Israël pour obtenir le soutien de Gandhi à l’entreprise de colonisation de la Palestine.

Le racisme n’est pas le seul aspect controversé de la vie Gandhi. Dans plusieurs autres ouvrages il est décrit comme un homme en proie à un appétit sexuel guère en harmonie avec ses idéaux ascétiques qu’il professait en public. Dans le livre «Gandhi: ambition nue» publié en 2010, l’historien britannique Jad Adams dépoussière la vie de Gandhi et raconte que le Mahatma, qui avait fait vœu d'abstinence, n'hésitait pas à passer des nuits avec de jeunes femmes nues pour y mener des expériences farfelues et tester sa «résistance» physique. Contrairement à son image d’ascète abstinent, dans la seconde moitié de sa vie Gandhi prenait souvent des bains avec de jeunes filles pubères, se faisait masser nu et partageait souvent sa couche avec une ou plusieurs de ses fidèles.

Ce portrait de sa vie privée rédigé à partir de ses propres écrits et des témoignages de proches, nous apprennent que Gandhi interdisait aux couples mariés fréquentant son ashram d’avoir des relations sexuelles pendant leur séjour, expliquant aux maris qu’ils devaient prendre un bain froid en cas de besoin. En revanche, les épouses fréquentant son ashram étaient aussi parfois appelées à partager ses nuits alors même qu’elles n’avaient pas le droit de dormir avec leurs maris.

L’hebdomadaire India Today a publié en 2013, des extraits de la fille d'un neveu de GANDHI, dite Manu (1929-1969), acquis seulement en 2010 d’une source familiale par les Archives nationales. Dans ses mémoires, Manu, de son vrai nom Mridula Gandhi, décrit les relations complexes que Gandhi (alors âgé de 70 ans) entretenait avec elle alors qu’elle n’avait que 17 ans. Elle raconte sa vie quotidienne avec lui, dormait nue auprès lui et l’aidait dans ses tâches quotidiennes, notamment pour le bain du soir. La plupart des faits relatés dans ces livres étaient connus à la mort de Gandhi mais ont été dissimulés par sa famille et la presse britannique pour créer un mythe sans tache. Jusqu’à sa mort en 1948, ses pratiques étaient commentées mais après sa mort, les détails sur sa vie privée ont laissé place à une image plus consensuelle. Il fut candidat pour le prix Nobel de la paix 5 fois entre 1937 et 1948, mais ne le remporta jamais.

Quand on pense que ce Gandhi était une référence pour Martin Luther King et qu'aujourd'hui si vous allez au Martin Luther King National Historic Site à Atlanta, vous trouverez un énorme buste en bronze à la mémoire de cet énergumène de Gandhi. Allez y chercher une statue de Martin Luther King au mémorial dédié à Gandhi, vous n'en trouverez pas ! Martin Luther King est mort en 1968 et le Collected Works Of Mahatma Gandhi n'a été publié qu'en 1960, à une époque ou Internet, facebook, Twitter  et les cellulaires n'existaient pas. Martin Luther King n'a donc certainement jamais eu connaissance de ces passages. En revanche, en octobre 2003 l’inauguration d’une statue dédiée à la mémoire du Mahatma Gandhi a soulevé une polémique en Afrique du Sud. La statue de 2,5 m de long a cependant été saluée par le traitre Mandela (qui en échange de sa libération s’est vite empressé de favoriser la minorité blanche d’Afrique du Sud sur tous les plans).

Des gens célèbres et talentueux peuvent être terrifiants derrière les portes closes, et pour Jackson les preuves sont accablantes. Je ressens de la peine pour les victimes qui n'ont pas pu obtenir  justice  parce que leur prédateur était le roi de la pop.

Les sites destinés aux fans, les biographies autorisées,  les articles de Wikipédia  sont écrits pour montrer un Jackson innocent et victime de familles de vautours qui voulaient juste son argent. Ils sont remplis de déclarations anciennes et discréditées depuis longtemps, telles que :  Evan Chandler était jaloux de la relation de Jackson avec son fils ;  Blanca Francia a été virée parce qu'elle avait volé MJ ;  le règlement de 1993 a été payé par sa compagnie d'assurance ;  les livres érotiques sur les enfants n'étaient que de l'art ;   tous les témoins à charge n'étaient pas crédibles ;  les médias le décrivaient coupable avant que le verdict ne soit prononcé ;  Un partisan de Jackson, R.Wagener, a vu Tom Sneddon laisser Gavin toucher un magazine et a commencé à affirmer que Sneddon avait falsifié les preuves pendant le procès, Ils croient aussi que Sneddon a menti quand il a dit   que la description de Jordie Chandler correspondait exactement  aux photos des organes génitaux de Jackson. etc....Les fans se sont bien accrochés à ces fausses histoires , et les croient  encore aujourd'hui.

Parce qu'il veulent être fans d'une personne qui ne possédait que des qualités. Cela fait partie du syndrome des célébrités...En fin de compte, c'est un phénomène triste, tordu et dangereux. C'est un peu comme tout ce que l'on peut lire sur les illuminati, le nouvel ordre mondial.... Les gens croient que c'est vrai, qu'il y a  une énorme conspiration  et font des vidéos à ce sujet, mais ils ne convainquent aucune personne pensant rationnellement, et finalement leur impact est minime dans la réalité. Ce n'est que de l'information publique à laquelle les gens ordinaires et sans cervelle ont accès.

Les documents légaux, eux,  ne sont pas des articles tabloïds et les fans inventent des histoires absurdes à cause des allégations.

Michael Jackson derrière les portes closes de Neverland.

Faut-il le rappeler, les enfants sont plus fréquemment victimes de violences sexuelles que les adultes : 59% des viols et tentatives de viols sont commis sur des filles mineures et 67% sur des garçons mineurs ( seuls 8% de ces viols feront l'objet d'une plainte et moins de 2% d'une condamnation) et dans plus de 80% des cas, les auteurs sont des proches (de la famille dans les incestes) ou des personnes connues des enfants.

Les violences sexuelles sur les enfants, par leur fréquence et la gravité de leurs conséquences (ce sont les violences qui entraînent le plus de conséquences psychotraumatiques) sont un grave problème de société et de santé publique. (Avoir subi des violences dans l'enfance, particulièrement sexuelles, est un des déterminants principaux de la santé plus de cinquante ans après, comme le montre l'étude de Felitti et Anda de 2010) -

La plupart du temps nous souhaitons ne pas savoir, et nous faisons comme si cela n'existait pas, comme si ce n'était pas si fréquent que cela, réduisant ainsi les pédophiles à des «cas sociaux» égarés, sinon débiles, à l'instar du fou du village qui tripote,  les jeunes filles ou les jeunes garçons, sans bien savoir ce qu'il fait. La réalité est bien plus complexe, tandis que les attitudes et les scénarios de la vie psychique vont souvent au-delà de l'entendement.

il y a des gens qui abusent des enfants comme Michael Jackson, c'est pourquoi nous devons être prudents et prendre soin de nos enfants.  Jackson est un cas d'école.

La lutte contre la pédophilie et la pédocriminalité doit être prioritaire dans l'éducation des enfants. Le rôle de l'adulte est de protéger l'enfant des éventuels dangers et de lui apprendre à se protéger. Si l'enfant ne connaît pas les dangers auxquels il peut être exposé, il ne saura pas réagir et se soumettra au silence imposé par son agresseur. Bien sûr, il faut pouvoir trouver les mots justes et adaptés à chaque âge. 

Prévenir, c'est préserver l'enfant et lui apprendre le respect de lui-même, ce qui ne signifie en aucun cas de se mêler de sa sexualité ou de son "éducation sexuelle". 



En savoir plus : http://www.etoile-psy.com/news/sur-la-sexualite-infantile/

La lutte contre la pédophilie et la pédocriminalité doit être prioritaire dans l'éducation des enfants. Le rôle de l'adulte est de protéger l'enfant des éventuels dangers et de lui apprendre à se protéger. Si l'enfant ne connaît pas les dangers auxquels il peut être exposé, il ne saura pas réagir et se soumettra au silence imposé par son agresseur. Bien sûr, il faut pouvoir trouver les mots justes et adaptés à chaque âge. 

Prévenir, c'est préserver l'enfant et lui apprendre le respect de lui-même, ce qui ne signifie en aucun cas de se mêler de sa sexualité ou de son "éducation sexuelle". 



En savoir plus : http://www.etoile-psy.com/news/sur-la-sexualite-infantile/

Le roi de la pop avait de longues «relations» avec les enfants, souvent pendant de nombreuses années avec chaque garçon. Il choisissait les enfants avec beaucoup de précaution, ces derniers avaient souvent des parents absents ou de faibles relations avec  leurs parents. Michael a déclaré  (lors d'une conversation avec Glenda Stein) qu'il pouvait tout de suite dire quel genre de relation avait un enfant avec son père, en observant s'il l'embrassait ou si l'enfant disait: «Je t'aime papa» et ainsi de suite (ce n'était bien sûr pas une conversation concernant une agression d'enfant, mais elle est très révélatrice).

Beaucoup de gens travaillant pour Jackson, Le gérant du Ranch Jesus Salas, l'un des gardes de sécurité Brian Barron, Maria Gomez,  Anne Marie Kite,  Christopher Carter et d'autres sont allés à la police pour témoigner  que ce que disaient les Arvizo  était vrai. Gavin et son frère Star restaient dans la chambre de Jackson presque chaque nuit. La plupart du temps ils étaient avec lui. Même Vincent Amen, l'un des prétendus co-conspirateurs,  s'est finalement rendu à la police pour avouer quel rôle il avait tenu dans la séquestration des Arvizo.

Le cas de 2005 était une affaire criminelle, donc il n'y avait pas d'argent dans le pot si les Arvizo  avaient gagné. Gavin aurait pu déposer une plainte civile jusqu'à l'âge de 18 ans, mais il ne l'a jamais fait ... malgré l'avocat de Jackson, Tom Mesereau, insistant sur le fait qu'il le ferait. Michael Jackson a également dit que tout ceux qui l'accusaient en voulaient à son argent,  les fans répètent inlassablement cela à la façon des perroquets sans réfléchir. N'était-il pas encore plus  immoral que Jackson achète - en toute discrétion - le silence des enfants et de leurs parents ?  Je le répète encore : 22 millions de dollars ont été versés aux Chandler pour qu'ils se taisent ! La même année, il offre 2 millions à sa servante personnelle, outrée d'avoir retrouvé son fils blotti dans un sac de couchage avec Jackson. Que dire de ces sommes, considérables parfois, attribuées en vingt ans à l'entourage d'au moins quatre mineurs, dont un petit Australien Wade Robson, gratifié avec sa famille de titres de séjour obtenus par les avocats de Jackson? Et ces Mercedes, ces bijoux offerts aux parents assez confiants, pervers ou vénaux, pour dormir dans le pavillon des invités tandis que leur gamin passait la nuit dans la chambre du King of Pop?  Le meilleur complice du maltraitant est le silence.

L'affaire criminelle de 2005 démontre que Mme Arvizo avait naturellement des liens assez forts avec ses enfants pour que certaines dérives envers eux ne soient plus possibles quand elle a réalisé qu'elles étaient ignobles ! Mme Arvizo n'était pas une mère proxénète, ses enfants n'étaient  pas une marchandise  sexuelle. Pendant le procès,  elle a crié qu'elle ne voulait pas de l'argent du diable. 

Quoi qu’ait vécu un enfant, si l’on peut, avant la puberté, le retirer du milieu maltraitant, lui permettre de vivre dans un milieu «normal» et de se soigner, il peut se reconstruire et ne pas répéter ce qu’il a vécu. Encore faudrait-il que la société accepte de regarder en face cet «inconcevable» qui fait tant de victimes. Malheureusement, on est loin du compte.  «Notre société en est, en matière d’abus sexuels sur les enfants, là où nous en étions en matière de viol des femmes il y a vingt-cinq ans.»

Dans  une vingtaine d'années, quand notre progéniture se remémorera le phénomène Michael Jackson,  elle sera horrifiée de l'amour que des gens portaient  à cette star qui était un prédateur sexuel d'enfants  !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :