Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

Quand l'émotion prime sur la raison : Royauté Britannique, films, MICHAEL JACKSON ...

Michael Jackson et Lisa Marie Presley appel à l'émotionnel avec un baiser sur la scène des MTV Vidéo Music Awards, en 1994.

Michael Jackson et Lisa Marie Presley appel à l'émotionnel avec un baiser sur la scène des MTV Vidéo Music Awards, en 1994.

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…!

Par exemple, les fans de la royauté britannique ont été inondés d'informations flamboyantes sur les noces à venir du prince Harry et de l'actrice américaine Meghan Markle. Cependant les experts préviennent qu'il existe un côté obscur : Une obsession extrême et potentiellement dangereuse. Des préoccupations de santé mentale ont été soulevées par la fascination profonde de certains fans pour la famille royale britannique, qui semble être à un niveau record depuis que Harry et Meghan ont annoncé leur mariage en décembre 2017. Avec les millions tirés de l'histoire d'amour de conte de fées d'un prince et sa fiancée hollywoodienne, les experts en santé mentale avertissent les fans de se garder de perdre le contact avec la réalité. Sue Varma, une psychiatre et professeur assistante clinique à l'Université de New-York «Langone Medical Center», a déclaré que le fandom peut s'intensifier en toute sécurité dans une légère obsession, mais quand il s'approfondit, il peut soulever les drapeaux rouges.«C'est un problème quand vous vivez dans un monde imaginaire au détriment de véritables relations.» Varma a également averti que les obsessions de célébrités peuvent conduire à des problèmes d'image corporelle, tels que le trouble dysmorphique du corps. «Les gens deviennent obsédés par les célébrités et souvent, ils commencent à avoir des problèmes d'image corporelle, ils commencent à avoir l'impression d'avoir besoin de chirurgie plastique».

L’horreur et son utilisation en psychologie du consommateur

Nous allons voir à présent, qu’en psychologie du consommateur, l’horreur et la violence peuvent servir comme critère de différenciation d’un produit ou une marque sur le marché.

Comme le dit le psychanalyste Guy Laval, «l’homme normal a tout ce qu’il faut dans son équipement psychique pour devenir un assassin». D’après les psychologues, le phénomène d’identification qui est à l’œuvre dans le cinéma, fait qu’un film n’est jamais neutre, qu’il rentre en résonance avec l’état émotionnel du spectateur.

Certains personnages de films ont un «potentiel identificatoire» tellement puissant, qu’ils affectent les comportements, les modes d’expression voire les modes de pensée des spectateurs. Comme le dit Geneviève de Taisne (2011), «un film peut aider au dépassement de certains fantasmes qui nous habitent». Prenons l’exemple du film «V for Vendetta» : ce film met en scène, dans un Londres futuriste, un héros masqué subversif et anarchiste nommé « V » qui se bat contre un régime politique totalitaire et liberticide. Sans entrer dans les détails de l’histoire, le héros effectue divers attentats et attaques meurtrières. Le personnage de « V » est une figure fascinante, ambiguë et paradoxale : à la fois redresseur de torts et hors-la-loi, vengeur et sauveur, héros et meurtrier, violent et romantique, etc. Nul besoin de préciser «l’ambivalence affective» dont peut bénéficier ce personnage auprès du public.

En regardant ce film, on peut se poser la question de l’effet sur les spectateurs d’un discours qui fait l’apologie de la transgression. Doit-on encore respecter les lois et règles d’une société lorsque celle-ci est corrompue? Ce qui s’est produit après la sortie du film semble offrir une réponse à cette question. En fait, il va non seulement se créer un engouement hors norme pour ce personnage mais aussi et surtout, pour le masque utilisé par ce dernier. Celui-ci est devenu un objet dérivé très apprécié par les fans mais pas seulement. D’abord récupéré par les «Anonymous» (mouvement « hacktiviste » se manifestant particulièrement sur Internet), il est maintenant utilisé un peu partout dans le monde par tous les anarchistes et propagandistes de toutes sortes. On le voit émerger sur des forums, sur Internet, dans des manifestations, etc. Un peu partout, il semble être devenu une sorte de symbole permettant d’exprimer une cause : celle de la lutte contre les excès du pouvoir et de l’importance de préserver les libertés individuelles. Chaque année, il se vend des milliers de ces masques à travers le monde.

L’appel à la pitié (ou argumentum ad misericordiam)

Méthode : plaider des circonstances atténuantes ou particulières qui suscitent de la sympathie et donc cherchent à endormir les critères d’évaluation de l’interlocuteur.

Exemples :

  • Roman Polanski, il faut le défendre, il a beaucoup souffert. On ne peut pas accuser aussi gravement quelqu’un qui a autant de talent (suite au procès pour viol sur mineure)
  • Bien sûr, le tordeur de métal Uri Geller a triché, mais sous la pression que lui mettaient les scientifiques, on comprend qu’il en soit venu là.
  • Dommage que les gens n'aient pas été reconnaissants pendant que tu étais en vie, Michael, Il y a eu tellement de mensonges à ton encontre que cela t'a rendu malade et personne ne t'a aidé à remonter la pente.

En lisant les auteurs des légendes, sur la vie de Michael Jackson, (il y a un gouffre entre la réalité et la narration)  on peut se poser la question de l'effet sur les fans de discours qui le portent au pinacle.

Chaque année il se vend des milliers de CD, de Tee-shirt et autres gadgets à l'effigie de Michael Jackson, qui bien sûr,  comme il l'a précisé lui-même,  n'était pas Jack l'éventreur,  c'est évident.    Mais  ses fans veulent croire que les médias ont produit des rumeurs au hasard, selon lesquelles il était pédophile, alors qu'en réalité, c'est un fait vrai ; il a été accusé plusieurs fois de pédophilie.  La police l'a arrêté parce que plusieurs victimes l'on dénoncé.

Quoi qu'il en soit, même si vous pensez que j'exagère, tout le monde devrait «au minimum»  admettre qu'il avait des relations très douteuses avec les petits garçons, et seulement les garçons. Il était un homme profondément troublé, qui a causé énormément de mal à beaucoup d'enfants. Quiconque lit les documents de la cour concernant la 1ère affaire «Jordan Chandler» de 1993 sait que Jackson était un agresseur manipulateur et un drogué. Bien que la gloire et la richesse l'ont toujours protégé, son narcissisme, sa dépendance à  la drogue et aux jeunes garçons l'avaient déformé et endetté.

S'accrocher à ses convictions, c'est aussi ne pas accepter une vérité qui paraît injuste.  Par exemple, dans l'Allégorie de la caverne de Platon, les prisonniers prennent pour vraies les ombres qu'ils voient alors que ce ne sont que des copies déformées des représentations du réel faites par les artisans. Tenant ces ombres pour vraies, personne ne cherche la vérité plus loin que ce qu'ils ont en face d'eux. Ils n'ont donc pas par eux-mêmes la volonté de s'élever  vers le monde du vrai, le monde des Idées, afin de faire leur le savoir et le vouloir qui leur est  disponible.

La vérité est le grain, la persécution est la meule (Victor Hugo)

Jordan Chandler, Gavin Arvizo, Wade Robson,  Jimmy Safechuck, devront  se cacher toute leur  vie parce que certains fans de Jackson les menacent. Vous pouvez aussi être agressé pour avoir posté un article qui n'est pas  à la gloire de Jackson, vous pouvez être brutalisé pour avoir posté un commentaire qui n'est pas complètement à la gloire de Jackson, et cela sur n'importe quel site. (On est loin de la folie douce !)

J'essaie d'adopter un point de vue objectif. Michael Jackson a toujours été  une  figure de division. La plupart des études que j'ai lues sur cette question semblent tomber dans l'une de ces trois catégories  : 1) Les fidèles complètement aveuglés par l'artiste,  ne veulent pas admettre une seule faute à son sujet et attaquent quiconque les contredit - 2) Les fidèles dont le jugement est suspendu : ceux qui doutent - 3) la troisième partie des fidèles comprend  que Jackson avait des failles humaines:  Sexe, pouvoir et argent sont là les trois grandes tentations humaines. Jackson a cédé, comme d'autres humains à ces trois tentations !   C’était plutôt en matière de protection de la jeunesse que MJ aurait péché.

Aucune étoile n'est parfaite, et beaucoup d'entre elles sont excentriques, mais je ne peux pas ignorer  l'agression d'un enfant. Jackson a eu une popularité extrême à un moment donné, et je peux admettre que c'était un artiste talentueux. Mais ce qui m'ennuie vraiment, c'est que les gens disent  encore : Jordan Chandler a admis avoir menti après la mort de MJ ! Non, il n'a rien fait de tel. C'était un canular évident, mais certains semblent toujours le croire et même la famille Jackson a essayé de dire que c'était vrai quand ce n'était pas le cas.

C'est exact,  aucun d'entre nous n'était dans la pièce avec Jackson, la police non plus n'y était pas, mais cela inclut que vous et d'autres partisans de Jackson  semblent «certains» que Jackson  n'aurait jamais pu avoir des pulsions sexuelles envers les nombreux garçons  avec lesquels il partageait son lit de façon compulsive. Cependant,  cinq d'entre eux  ont raconté ce qui s'était passé avec lui, et parce qu'ils nous ont donné  l'aperçu du comportement de Jackson qui nous manquait, nous pouvons juger de leur crédibilité et arriver à une conclusion.  N'avoir rien vu nous-mêmes ne veut pas dire que cela ne s'est pas produit. Encore une fois, nous devons nous en remettre aussi aux parties plaignantes.

Il n'y a pas d'autre moyen de regarder Michael Jackson. Les raisons qu'il donnait pour dormir avec de jeunes garçons dans son lit, nuit après nuit, s'effondrent facilement  après un examen minutieux. Jackson avait un intérêt malsain pour les garçons et avec le temps, d'autres preuves de son comportement prédateur ont (et seront) révélées. Même si nous voulons croire que la molestation ne se produisait pas, nous devons accepter que MJ utilisait  les garçons à des fins égoïstes,  pour soit-disant «reconquérir son enfance perdue», pour se réconforter, pour éviter d'assumer ses responsabilités d'adulte, etc. Une fois que les petits garçons avaient atteint un âge particulier, il s'éloignait d'eux, laissant ces gamins blessés, confus et émotionnellement endommagés parce que leur «grand meilleur ami» ne répondait plus à leurs appels ou ne voulait  plus traîner avec eux.

Sean Lennon l'a  exprimé de façon si éloquente dans sa vidéo. Il a  pensé qu'il était intéressant d'écrire quelque chose à ce sujet.  Il avait   résisté  une grande partie de sa vie à parler de ce genres d'histoires, parce qu'elles lui  semblaient si difficiles à comprendre, il ne savait pas comment les traduire ou les rapporter. Il lui avait semblé que quelque chose d'étrange se passait avec Jackson et il ne savait toujours pas quoi. Dans l'ensemble il a eu l'impression que lorsque les bulles devenaient trop vieilles, Michael s'en  débarrassait, car les chimpanzés se transforment en adultes dangereux. C'était quelque chose qu'il pouvait comprendre par rapport à l'ensemble de la situation. Puisque Michael faisait ainsi avec les garçons si innocents et amusants. Pour Jackson,  quand un enfant devenait adulte, il le rejetait  comme s'il s'agissait  d'un chimpanzé :  il était trop vieux pour jouer avec lui.

Aucun d'entre nous ne peut pénétrer profondément dans l'esprit des autres, pensez-vous ?  Effectivement !   nous ne passons pas chaque heure de notre vie avec les gens, même avec nos plus proches parents. Mais avec MJ vous devez d'une manière ou d'une autre intégrer les faits suivants dans un  récit:  L'érotisme de l'enfant avec des photos de garçons nus  - Les deux photos polaroids de garçons trouvées dans sa chambre ;  l'une d'un garçon nu, l'autre d'un garçon à moitié nu - Les livres de sexe gay trouvés dans la chambre de MJ, y compris un manuel initiatique de  divers actes sexuels homosexuels - L'énorme quantité de pornographie trouvée dans plusieurs pièces à Neverland avec des centaines d'empreintes digitales (mais seulement 9 de Michael Jackson) - Les différents livres pornographiques  totalement irrespectueux envers les femmes, présentant des thèmes de viol,  et d'autres thèmes absolument inimaginables - Les allégations de molestation d'enfants en 1993 et ​​1994 qui ont entraîné des paiements de plusieurs millions de dollars (Jackson était un corrupteur et non l'inverse)  à deux garçons et à leurs familles pour empêcher que les affaires ne parviennent devant les tribunaux - MJ n'a jamais accepté d'être interrogé par les forces de l'ordre sur ses relations avec les jeunes garçons - L'absence totale de relations féminines romantiques crédibles dans sa vie - Les enfants placés dans des situations ambiguës, que l'on  peut  considérer comme des victimes - Son manque de responsabilité et de transparence dans ses relations avec les enfants - Ses plagiats, et ses mensonges. Je ne cherche pas à faire de Michael Jackson un grand méchant loup,  je pense que votre vision de MJ est déshumanisante. Ne voir que ses bons côtés reconnus par tout le monde, et refuser de voir son côté sombre est une erreur que beaucoup de gens font, une erreur qui empêche la vérité de faire surface.

A l'entendre, à le lire, il y a quand même de quoi s'inquiéter devant la montée de la «crédulité collective». Alors qu'il serait souhaitable de davantage de rationalité, d'information, d'éducation, le monde actuel s'adonne aux fausses nouvelles et aux théories du complot.

Peut-on croire ce qu'on veut ? Il semblerait que non...Non pas qu'il s'agisse d'interdire au nom d'une quelconque vérité, mais au nom de leurs conséquences pratiques : Si les croyances conduisent logiquement à tuer ses semblables, à développer un discours de haine vis-à-vis de ceux qui n'ont pas les mêmes croyances, à ne pas respecter l'égalité des droits (enfants, hommes et femmes confondues), leur expression publique peuvent et doivent être interdites. En ce sens, l'expression publique du djihadisme peut-être interdite, comme l'est l'antisémitisme, le racisme, l'homophobie ou l'apologie de la pédophilie. Ce n'est pas tant au nom de la vérité qu'au nom du jugement moral portant sur leurs conséquences, que nous pouvons condamner un certain nombre d'actes.

Espérons que les agissements dégoûtants rapportés par les présumées victimes ne seront plus jamais tolérés tant au plan artistique et public que dans la vie de tous les jours.

Moi aussi j'ai envie de rêver...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :