Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

Jordan Chandler a dit que Michael Jackson était circoncis, pourtant il ne l'était pas.

Michael Jackson/ Jordan Chandler

Michael Jackson/ Jordan Chandler

Jordan Chandler en 1993  a décrit la coloration et les marques sous la taille et dessiné une image du pénis en érection de Michael Jackson.  Par la suite, des photos de MJ ont été prises pour corroborer ou réfuter la description du garçon.

Les fans sont convaincus que la description et les photos ne correspondent pas. Certains critiques de Jackson disent qu'elle correspondaient parfaitement.

Il convient de noter que seuls quelques agents des forces de la police ont vu les photos et la description de Jordan, de sorte qu'ils sont les seuls à pouvoir dire si cela correspondait où non. Personne d'autre que la police ne peut dire avec certitude si les descriptions correspondaient aux photos. Méfiez-vous de toute personne affirmant que  Jordan Chandler a mentionné que MJ était circoncis.

L'histoire :

En 1993, la police de Los Angeles a ouvert une enquête suite aux allégations de Jordan Chandler, un enfant mineur et de sa famille, selon lesquelles le jeune Jordan avait été agressé sexuellement par Michael Jackson à Los Angeles et dans les comtés de Santa Barbara. L'inspecteur de police de Los Angeles, Rosibel Ferrufino, était l'un des enquêteurs.  Le département du shérif de Santa Barbara a ouvert sa propre enquête sur cette allégation, en coopération avec le service de police de Los Angeles et la détective du shérif Deborah Linden

Au cours de l'enquête du LAPD sur les allégations, Jordan Chandler a été questionné par le procureur de district adjoint de Los Angeles, Lauren Weis, le 1er septembre 1993, au cours de l'interview le détective Ferrufino et un sténographe judiciaire étaient présents. Jordan a été invité à relater des informations concernant sa relation avec Michael Jackson. Au cours de l'entretien, Jordan Chandler a fait des déclarations détaillées concernant l'apparence physique de MJ, en particulier la coloration et les marques sur la peau du bas du torse, des fesses et des organes génitaux, y compris une imperfection particulière sur son pénis. On a demandé à Jordan de dessiner le pénis en érection du roi de la pop et de repérer sur ce dessin les marques distinctives qu'il avait formulées. Jordan l'a fait.

Le 13 décembre 1993, dans le cadre de l'enquête du shérif de Santa Barbara sur les allégations du jeune Chandler, un mandat de perquisition a été obtenu autorisant la prise de photographies des  organes génitaux de Jackson. Cela s'est passé à Neverland le 20 décembre 1993.

A lire  →  Récit de la fouille à nu de Michael Jackson.

Pourquoi Michael Jackson n'a-t-il pas été arrêté immédiatement après l'examen des photographies puisqu'il a été prouvé qu'elles correspondaient ?

Quiconque pose cette question fait preuve d'un manque manifeste de connaissance concernant les preuves. Si le photographe et les forces de l'ordre devaient témoigner quant à l'authenticité des photographies, ils avaient également besoin du témoignage de Jordan Chandler qui avait décrit les caractéristiques anatomiques de Jackson. À ce stade de l'enquête, les responsables de l'application de la loi savaient que des négociations étaient en cours entre les avocats de Chandler et de Jackson. Même si ils espéraient que Jordan témoignerait dans un procès pénal, ils ne pouvaient pas dans ce cas, du point de vue de la loi, procéder immédiatement à l'arrestation de Jackson, cette arrestation aurait pu à cette période être infructueuse sans la confirmation du témoin.

Il ne faut pas oublier que deux choses se déroulaient en même temps - une enquête criminelle et une poursuite civile. Même si elles avaient des points communs, il était impossible que des preuves provenant d'une enquête pénale soient librement partagées avec des avocats civils.

Larry Feldman, l'avocat de Chandler, a déclaré avoir demandé des copies des photos,  au bureau du procureur du comté de Los Angeles, et auprès des avocats de Jackson sans succès.

Source  → Voir  Los Angeles Times

Il a donc demandé à Jackson de lui fournir des copies des photographies de la police, ou alors  que le tribunal pouvait interdire les photographies du procès civil à titre de preuve.

Les fans s'accrochent à cela comme une sorte de preuve que les photos et la description ne correspondaient pas, ils se demandent pourquoi Feldman aurait voulu exclure les photographies du procès s'il s'agissait d'une preuve !

Mais Feldman n'a fait que suivre des règles, c'est à dire s'assurer que l'opposition ne cachait  pas des faits pertinents.  Quand il dit «que le tribunal pouvait interdire les photographies du procès civil comme preuve», il dit simplement que s'il n'avait pas de copies des photographies en vérification, elles ne devraient pas être admises comme preuve. Ceci est une pratique courante et se produit tous les jours dans les salles d'audience américaines.

D'où viennent les informations disant que Jackson était circoncis ?

Seuls quelques agents des forces publiques ont vu à la fois les photos et la description de Jordan Chandler. Nous pouvons donc être certains que ces informations de circoncisions ne proviennent pas de la description réelle de Jordan Chandler.

Il est possible que ces fausses informations soient  tirées d'articles publiés sur des blogs de fans, qui écrivent ce qui les arrangent ou  de  sites  Web peu fiables (il y en a beaucoup).  Maintenant, si les gens veulent utiliser les histoires de ces sites Web comme source, c'est bien, mais en même temps s'ils choisissent de croire que ces sites peu fiables, sont une source exacte, ils devront aussi accepter que Neverland était une «Maison remplie de porno hard, d'images morbides, de mutilations corporelles etc.», Comme certains l'ont également mentionné.

Quoi qu'il en soit, pour ceux qui insistent sur le fait que ces sites sont fiables, voici le paragraphe pertinent :

Chandler a donné des détails sur l'apparence physique de Jackson en dessous de sa taille, qui, comprend des «taches» distinctes sur ses fesses et une sur son pénis, «une couleur claire semblable à la couleur de son visage». L'information était si précise, il a même repéré l'endroit où la tache se trouvait quand le pénis de Jackson était en érection, la longueur des poils pubiens de l'artiste et qu'il était circoncis...

Habituellement, la pratique courante  consiste à publier un article et à fournir un lien vers le ou les documents appropriés, comme cela a été fait sur des sites sérieux lorsqu'ils ont écrit un article concernant le document de règlement ou la déclaration de Jordan Chandler. Ils n'ont pas fait cela dans ce cas. On sait que Maureen Orth a obtenu une copie de l'affidavit  au début de 2003, mais son article a été savamment rédigé, avec les liens correspondants,  tandis que d'autres sites, se servaient de l'affidavit expurgé en le mélangeant avec d'autres documents accessibles au public pour présenter leur histoire, car ils n'avaient pas accès à la description réelle de Jordan.

Une autre possibilité est un dessin qui circule sur internet émanant d'on ne sait où, mais il est certain que ce n'est pas le dessin de Jordan.  Quelqu'un d'autre  a dessiné l'image et écrit les descriptifs.

Beaucoup de fans utilisent cette défense à propos des allégations de 1993, et cela apparaît même sur les pages Wikipédia en Français ou en anglais.  Les fans détestent les sources des tabloïds mais les utilisent lorsqu'elles vont dans leur sens pour exonérer Jackson.

 les → documents juridiques ←  indiquent que la description de Jordan Chandler était exacte.

Où sont les vraies photos ?

De toute évidence, avant tout, une fois que les forces de l'ordre ont été en possession des photos, il n'y avait plus aucun  moyen de défendre Michael Jackson contre les allégations des Chandler. À cause de cela ou malgré cela, selon votre niveau d'intelligence, peu de temps après, Jackson régla toutes les réclamations avec Jordan, sa famille et leurs avocats pour 22 millions de dollars. Les avocats de Michael Jackson ont clairement indiqué qu'ils s'inquiétaient des résultats de la séance photos.

Plus tard en 1994, les avocats de Jackson ont tenté de récupérer les photos détenues par les  forces de l'ordre, mais le tribunal a statué que ces photos n'avaient jamais appartenu à Jackson. Le tribunal a cependant décidé que les photographies et les négatifs devaient être placés dans un coffre-fort, ce qui nécessitait une autorisation judiciaire et  la signature de deux des trois agents publics désignés. Le niveau de protection des photographies garantit qu'elles n'ont jamais circulé.

Vers la fin du procès de Jackson en 2005, l'accusation a tenté de reprendre les photographies et la description de Jordan, en remettant en cause cette fois la parole de Thomas Sneddon et des forces de l'ordre à qui Jordan avait fait sa description. La défense a fait valoir avec succès qu'en vertu du droit californien, il n'était pas permis aux deux parties d'apporter des preuves sensationnelles à la fin du procès. Cela n'a pas été autorisé.

Le fait que le Procureur était déterminé a faire connaître ces preuves à la vue du tribunal et du public en dit long sur  la description de Jordan et la similitude avec les  photographies.

Le fait que la défense ait voulu posséder ce matériel censé ne pas correspondre en dit long également. Si la défense l'avait permis, quelle merveilleuse occasion pour Sneddon de conforter les allégations de 1993 et de renforcer le dossier du procès en cours.

D'un autre côté, pourquoi Thomas Sneddon et le reste de l'équipe de la  poursuite auraient pris le risque de paraître ridicules, sans parler du parjure, non seulement à ce moment là, mais aussi en 1994 en citant des photos et une description qui ne correspondaient pas ?

Après le procès de 2005,  les avocats de Jackson ont tenté à nouveau de rentrer en possession des  photos de Jackson, mais comme lors de leur tentative de 1994, cette demande a  été refusée. Voir →  les dossiers juridiques

Aujourd'hui ces photos sont toujours  à l'abri dans un coffre, tout comme la description de Jordan.

Peut-être qu'un jour ces preuves seront libérées et nous verrons que Jordan disait la vérité.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :