Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

Comment les victimes de Michael Jackson ressentent-elles l'adulation pour la star et le déni de ses adorateurs.

Avez-vous réussi à vous demander à quel point les garçons qui se sont retrouvés dans le lit de Michael Jackson se sentent mal en entendant dire combien il était génial et qu'il est impossible pour un homme aussi aimant d'avoir été un pédophile ? 

Je considérerai toujours Jackson comme un exemple,  dont la richesse et le pouvoir ont protégé  un criminel. MJ avait libre accès aux enfants, de même que les prêtres de l'Église catholique, même si son entourage pouvait voir que quelque chose n'allait pas, personne n'osait intervenir. Aujourd'hui, les experts, de cette frénésie sans fin, répètent sans cesse que Jackson a été déclaré non coupable, et que vous ne pouvez pas dire qu'il était un pédophile. Cette  réaction est identique en ce qui concerne les prêtres pédophiles puisque nous voyons des catholiques se comporter comme des moutons bêlant,  insistant sur le fait qu'il n'existe que quelques «incidents isolés» de pédophilie, parmi les prêtes catholiques.

Même la manière dont Jackson expliquait sa façon de dormir avec des enfants semble beaucoup trop semblable aux documents que j'ai lus dans plusieurs affaires déposées par des plaignants contre l’Église catholique.  Les pédophiles décrivent leurs actions comme un  amour pur pour les enfants. «J'aimais juste les enfants, c'était tout. Je leur donnais de l'amour.» 

J'ai entendu sans cesse pendant des années que les accusateurs de Jackson ne recherchaient que de l'argent, qu'ils étaient des menteurs etc...  On me le rappelle même en privé par le biais de messages adressés depuis mon blog.   Voilà en  gros le genre d’arguments qu’on me ressasse de toutes les façons   : 

  • Pourquoi tant de haine envers lui ? Pourquoi l'utiliser comme bouc émissaire sur votre blog ? Vous n'avez pas dû vous intéresser suffisamment pour savoir qu'il n'était en rien malsain. certes, vous ne l'aimez peut-être pas en tant qu'artiste mais vous n'avez absolument pas besoin de verser votre haine ou ta colère dans vos articles. Michael Jackson a énormément souffert d'être condamné à tort par Jordan Chandler et Gavin Arvizo. Il faut que vous sachiez que ces enfants étaient complètement manipulés par leurs parents respectifs, eux-même guidés par la soir d'argent. En effet, la famille Arvizo avait déjà porté de pareilles accusation sur d'autres personnalités afin d'en retirer un bénéfice financier. Michael a été trop compatissant en aidant les Arvizo contre la maladie de Gavin, car oui vous aurez beaucoup de mal à le croire mais MJ était quelqu'un qui aimait beaucoup les enfants seulement avec amour et bienveillance. Lui-même atteint du syndrome de «Peter-Pan», les enfants qu'il côtoyait furent pour lui de réels amis. Michael se reconnaissait en eux et se voyait comme eux ! Mais en aucun cas ses relations étaient malsaines ! Lui ne voyait que l'amour ! Tout a été prouvé lors des audiences et vous remarquerez que Gavin et son entourage on répondu des choses totalement incohérentes au procureur et qui ne collaient pas avec les faits réels. Dois-je vous apprendre que Gavin a révélé la vérité à la mort de Michael ? En ce qui concerne Jordan Chendler, oui Michael a indemnisé la famille et non pour acheter le silence de l'enfant ! pour la simple et bonne raison que pour Jackson, il était impossible de subir un tel procès sur des rumeurs aussi affreuses et indignes qu'elles soient. D'ailleurs, toutes ces histoires ont été pour lui l'origine d'une souffrance extrême. Il vous suffit juste de croiser vos sources pour en être sur. Alors pour le laisser se reposer en paix, vous ne pouvez continuer d'écrire de tels choses sur votre blog. C'est totalement irrespectueux. Sache que j'ai lu vos articles avec horreur et dégoût. Comment expliquez vous le fait qu'avec ses enfants Paris, Prince et Blanket, il n'y ai eu aucun problème et qu'au contraire il en prenais soin comme la prunelle de ses yeux ? Je sais qu'il vous faudra faire preuve d'ouverture d'esprit et d'une grande tolérance mais Michael aimait les enfants comme ses amis. Je peux comprendre que vous ne vouliez le concevoir car pour la plupart des humains, c'est en effet très dur parce que cela ne rentre pas dans nos codes sociétaux dit "normal". Merci de m'avoir lu et j'espère vous faire un minimum réfléchir sur le sujet. 

C'est un exemple de croyance constituée par une certitude irréfutable et invérifiable, basée sur aucune preuve autre que sa simple énonciation. Elle prône une vérité indétrônable qui ne se discute pas, ne se conteste pas. Le doute est son véritable ennemi, annihilé par le dogme, la doctrine et le rituel. La croyance mène à l'interdiction de ne pas croire, charriant l'aveuglement, l'extravagance, la naïveté et l'obstination frisant l'inhumanité. 

3 Signalements d'abus du blog  m'ont été adressés en quelques jours  (par la même personne) 

Selon elle, je devrais  supprimer les articles qui abîment l'image de MJ,  comme si Jackson  n'avait pas, lui-même,  détérioré sa propre image de maintes façons.  Et le juste plaisir à le défendre est aggravé par un sentiment d'exclusivité et de propriété,  c'est du lourd !   :

  • Type d'abus : Atteinte aux marques, diffamation, atteinte à la vie privée ou droit à l'image d'un tiers.
  • Description :  http://www.destins-de-stars.com/2018/09/l-histoire-de-la-famille-arvizo-avec-michael-jackson.html http://www.destins-de-stars.com/michael-jackson-appreciait-le-studio-54-a-new-york http://www.destins-de-stars.com/2018/03/michael-jackson-personne-ne-me-comprend.html http://www.destins-de-stars.com/
  • Raisons : Je demande le retrait de ces pages car elles ne sont que source de haine et de diffamations. Le sujets qui sont traités par ces pages et articles de blog, sont totalement faussés et révélateurs de la haine que porte l'auteur envers l'artiste. Les pages traitant de l'affaire Chandler et Arvizo ont été traités devant la justice et le "coupable" que cite l'auteur a été totalement acquitté. De plus les victimes ont démenti leurs accusations. Le blog "DESTIN DE STARS : MICHAEL JACKSON DERRIÈRE LE MASQUE - est un danger car il est porteur de fausses informations qui peuvent être lues par n'importe quel utilisateur. L'auteur tient des propos extrêmement diffamatoires. J'en demande donc le retrait. 

Cette admiration fanatique atteint des degrés absurdes  et  la pression ne finit jamais pour quiconque a quelque chose de négatif à dire à propos de Jackson. Même Jordan Chandler, préfère toujours rester anonyme pour sa propre sécurité. 

Je souligne à nouveau, qu'aucune victime n'a démenti ses accusations.

Si il est  inutile d'essayer  de me policer,  je remercie néanmoins les personnes  qui assaillent et font le procès de ce blog.  Elles m’ont montré exactement ce que je ne veux pas être. 

La liberté d'expression est-elle un pilier fondamental de la société occidentale ?

Si vous souhaitez plaider en faveur des nuits entre adulte et enfant,  d'un homme possédant des livres érotiques représentant des enfants ;  d'un homme qui emmenait de jeunes garçons en vacances sans que leurs parents ou autres adultes responsables ne les accompagnent ; d'un homme qui payait leur silence etc...  et de l'opportunité d'attaquer les victimes potentielles de maltraitance pour leurs accusations de pédophilie ;   même si ce que vous aimez promouvoir ou défendre est odieux  cela regarde votre propre conscience ! (Liberté et morale vont de pair)  Je n’entrerai pas dans cette controverse, me limitant à dire que, quelle que soit la notion de morale retenue, l’interdit de la pédophilie fait partie du socle commun à toutes les morales (comme l’interdit de tuer).   Partant de là, on peut donc quitter le dilemme apparent en retenant la conception authentiquement libérale de la liberté d’expression qui permet d’exprimer ce que l'on veut pour autant que cela ne soit pas contraire aux principes fondamentaux de la morale et, en tout cas, pas contraire à la nécessaire protection des jeunes enfants. La liberté de l’enfant est-elle garantie par ces adultes endoctrinés,  qui soutiennent que MJ était quelqu'un qui aimait beaucoup les enfants seulement avec amour et bienveillance, alors qu'il partageait sont lit  avec eux  et fut accusé 5 fois d'abus sexuels (dont deux post mortem) ? Non bien évidemment ! 

Il existe des centaines de blogs, favorables aux interactions de Jackson avec les enfants !  Ces pro-pédophiles peuvent en effet publier en paix, il bénéficient d'une tranquille impunité, même si leurs contenus posent problème. Les fans les lisent avec délectation et se réfèrent à eux.  Pour ces blogueurs,  la folie semble acceptable lorsque l'on a été intronisé «Super star mondiale» !  Il ont perdu le contact avec le monde du réel, c'est comme si il n'existait plus, ils sont perdus.

En dehors de la simple nonchalance ou de la limite intellectuelle, il arrive en effet souvent que des signaux fort soient ignorés, longtemps, ou que des vérités soient niées, malgré l'évidence de leurs preuves. 

«Au pays des aveugles, les borgnes sont rois».

Croire que Jackson était incapable de faire du mal aux enfants,  est à l'instar des pouvoirs, de Joséphine ange gardien,  envoyée sur terre pour aider des personnes en difficulté, grâce à ses grandes capacités magiques.

 

Les personnes en mesure d’exercer leur libre-arbitre pour prendre des décisions personnelles,   sont capables de relier des faits, des arguments, des documents, des jugements qui s'enchaînent pour en déduire une nouvelle conclusion, discerner les situations contradictoires en utilisant les principes de la logique, et  les ressources de leur intelligence pour démêler le vrai du faux.

Il est clair que les Jacksonniens ne sont pas ouverts à des informations sur le sujet de la pédophilie, bien que ce soit un sujet très important concernant tous les enfants de la planète. En d'autres termes, ce pourrait être leur voisin, leur enfant,  qu'ils ne le comprendraient même pas. 

Prendre la défense d'abuseurs d'enfants n'est-ce pas se rendre complice du mal accompli ? Et donner bonne conscience à tous les pédophiles de la terre entière? 

Je crois que personne aujourd'hui ne devrait se targuer de soutenir des violences sexuelles sur mineurs.

En vénérant Jackson comme une figure quasi sacrée, en s'identifiant à lui, ses fans gardent une psychologie d'adolescents.... Au point de ne pas pouvoir comprendre la vérité, bien que l'évidence  hurle la vérité. 

Même si vous voulez détourner le regard et ne vous rappeler de Jackson que pour sa musique, sachez que les hommes adultes sexuellement sains ne dorment pas la nuit,  avec des  mineurs non apparentés, pendant des décennies.   

Soyez également au fait qu'un enfant qui dort avec ses parents n’est pas à sa place et joue, inconsciemment, le rôle d’un partenaire potentiel.  Que  même sans passage à l'acte, il est emprisonné dans une relation incestueuse.  Et que cette confusion des identités peut avoir des effets délétères sur son développement et sa sexualité future.  En conclusion :  La chose la plus aimante à faire est de ne pas partager votre lit avec un enfant non apparenté, dito quand il s'agit de votre propre enfant !  (Jackson disait bien entendu le contraire).

La vérité est un jugement correspondant à la réalité et je suis toujours navrée de constater que la société a bien plus grand besoin encore du mensonge qui la flatte, la console, lui donne des espérances infinies. Il me semble que sans le mensonge, elle périrait de désespoir et d'ennui ! 

Eh bien, je ne vais certainement pas m'excuser d'être une blogueuse «obstinée» !  Oui, je suis déterminée dans cette  affreuse  histoire, pour les victimes. Me taire par peur ? Par respect ? Respect envers qui, envers quoi ? Un pédophile mort ?  Tout ça pour ?  Éviter que des gens puissent être heurtés par la vérité ?  Un jour où l'autre, la vérité rattrapera l'illusion et quelles seront dès lors vos  réactions ?   

Suite à  la déclaration après le verdit de trois jurés qui pensaient que Jackson était un pédophile,  comme je l'ai mentionné à maintes reprises, je dois ajouter  que La jurée n°5, une femme du nom de Elanor Cook, avait rendu visite à un témoin clé de l'accusation pendant le procès. Ce témoin  avait déclaré que Jackson était coupable et qu'elle ne voterait jamais pour l'acquitter. Si le juge avait su que Cook avait rendu visite deux fois à  Adrian McManus, l'ex de Neverland, AU COURS DU PROCÈS -  il aurait peut-être déclaré qu'il y avait eu infraction, ou il aurait peut-être aussi simplement remplacé Cook en tant que jurée. Mais le juge n'a jamais entendu parler de ces réunions sur le lieu de travail d'Adrian McManus !

D'autre part, il semble que les jurés avaient des problèmes avec ce qui constitue le «doute raisonnable», car ils n'avaient pas compris la notion de doute raisonnable, bien que beaucoup l'aient mentionné comme raison pour laquelle ils avaient voté en faveur de l'acquittement.  Le juré numéro un par exemple, Ray Hultaman a dit qu'il pensait réellement que Jackson était un pédophile de long cours, mais que lorsqu'il est revenu dans la salle des jurés, d'autres jurés lui «ont expliqué» certains des témoignages. Il a ensuite déclaré qu'il s'agissait d'un «doute raisonnable», ce qui n'était pas le cas ! Vous pouvez dire que le soleil ne se lèvera pas demain - mais ce n'est pas une façon très RAISONNABLE de croire ! 

Les jurés dans l'affaire Jackson  se sont convaincus entre eux que tout le monde mentait, à l'exception de MJ, qui ne s'est défendu que pas vidéocassette, une musique d'ambiance,  et la liberté de dire au monde qu'il aimait les enfants - Tout cela sans être interrogé sur ce genre «très spécial» d'amour !

J'ai aimé - non, j'ai adoré - la musique de Michael Jackson. Puis J'ai compris qui était MJ...Un homme innocent ne verse pas 22 millions de dollars à un soit-disant menteur.  Et je ne peux plus l'écouter. Pourquoi? Pour la même raison, que les chansons de Gary Glitter sont interdites sur les ondes. D'autre part, Je m'en voudrais de participer à financer le business de l'Estate et de la famille Jackson. Je ne dis pas que les gens devraient organiser des soirées «Anti-Michael».....Mais que diable pourquoi  célèbrent-ils l'anniversaire d'un pédophile mort ?  Et pourquoi les fans insistent-ils  pour dire que Michael Jackson n'a rien fait de mal ? 

Quelques rappels : 

Comment les victimes de Michael Jackson ressentent-elles l'adulation pour la star et le déni de ses adorateurs.
Comment les victimes de Michael Jackson ressentent-elles l'adulation pour la star et le déni de ses adorateurs.
Comment les victimes de Michael Jackson ressentent-elles l'adulation pour la star et le déni de ses adorateurs.
Comment les victimes de Michael Jackson ressentent-elles l'adulation pour la star et le déni de ses adorateurs.
Comment les victimes de Michael Jackson ressentent-elles l'adulation pour la star et le déni de ses adorateurs.
Comment les victimes de Michael Jackson ressentent-elles l'adulation pour la star et le déni de ses adorateurs.

Si cela n'aide pas votre mémoire, regardez cette vidéo,  dans laquelle Jackson dit  qu'il dort avec des petits garçons : 

Si rien de tout cela ne fonctionne, j'ai quatre mots : «Jesus Juice» ; «Pornographie» ; «drogue».

Je ne publie pas des articles parce que j'ai une vendetta, ou un intérêt particulier dans Michael Jackson, mais parce que  je sais quel genre de vie engendre un tel drame pour les enfants victimes d'abus sexuels. Je ne suis pas non plus  haineuse. Je n'en aurais jamais parlé si je n'avais lu ou entendu tant de gens crier publiquement : «Michael I Love You».  Lorsque «L'adoration d'une célébrité» atteint le point où vous pouvez devenir un pédophile en série ...ET RESTER TOUJOURS UN HÉROS  C'est ignoble.

N'oublions pas non plus que le phénomène Michael Jackson n'était pas un résultat en solo, mais plutôt un trinôme musical. 

Michael Jackson l'interprète ; Quincy Jones le producteur ;  Rod Temperton l'écrivain. (Ce dernier a écrit, composé, et arrangé : Rock With You, Off the Wall, Burn This Disco Out, Baby Be Mine, The lady In My Life, Thriller, Someone In The Dark, Hot Street) 

Aucune de ces personnes n'étaient ce que j'appellerais des génies, même si elles étaient très talentueuses. Si l'un d'entre eux avait été absent, alors tout le phénomène Roi de la Pop ne se serait pas réalisé.

Michael Jackson était-il un génie : NON - Il était très ambitieux,  talentueux,    il avait  des dons de séduction pour conquérir le public,  de bons coachs, de bons musiciens, de bons arrangeurs musicaux, des choeurs irrésistibles, tout était étudié au millimètre près, bref, il était «le produit suprême», de la musique populaire,  préfabriqué à grands coups de dollars. 

Michael Jackson était-il un pédophile : OUI. (sauf pour ceux qui portent les oeillères de l'adulation)

Ce qui me choque : ce sont tous les enfants qui ont été détruits au vu et au sus de tous, probablement en grande partie parce que les inévitables témoins se sont tus ! 

Ce que je dénonce également, c'est l'esprit corporatiste qui amène systématiquement à défendre les agresseurs au lieu des victimes.  

Nous devons comprendre :

  1. Que l'église et ses prêtres ont couvert, au lieu de dénoncer de nombreux autres prêtres pédophiles durant des décennies pour préserver la réputation de leur institution. (plus de 40 ans de silence !) 
  2. Que l'estate et la famille Jackson pratiquent l'omerta coupable, violant la vérité,  blessant une nouvelle fois les victimes et que leur lâcheté renforce le déni des fans.

On est loin des années post-68 où la pédophilie a pu être intellectualisée, débattue, voire parfois romantisée et légitimée par une certaine partie de la population. Aujourd'hui, elle est condamnée et rejetée par tous les gens sensés, et humains.   Et c'est l'occasion de le redire : Un enfant n'est pas un objet de satisfaction du désir des adultes, et n'est pas un objet à partager. Mais la société ferme les yeux pour que la pédophilie ne soit plus une réalité. 

Les médias racontent l'histoire parce que soudain, c'est l'horreur, la catastrophe, la fascination. Une fascination qui tient son origine au caractère «extraordinaire» des faits. Mais après la fascination, il y a quoi ? On ne pense pas plus loin. On reste dans l'innommable ; on ne se demande jamais pourquoi une telle situation a pu se produire ni comment faire pour que cela cesse. Et tout retombe dans l'oubli, puis le déni à nouveau. 

Pour comprendre ce qu’est le déni dont je parle, il faut reprendre la phrase de l’avocat Garabedian dans le film Spotlight : « If it takes a village to raise a child, it takes a village to abuse them» (S’il faut un village pour élever un enfant, il faut tout un village pour en abuser un.)

La première partie est la reprise d’un remarquable proverbe africain. La seconde est une conséquence de la première appliquée aux abus sexuels subis par les enfants. L’ensemble de la phrase est l’expression même du déni.

Parmi les éléments qui favorisent le déni, il y a d’abord la honte ressentie face aux aveux des victimes. Ensuite la fausse croyance que si l’on parle d’une réalité douloureuse, on la fait exister.

Pour d’autres, c'est la perte de l’image idéalisée qu’ils entretiennent d’eux-mêmes et de ceux à qui ils donnent leur confiance. Enfin, la perte du sentiment de contrôle d’une situation.

Tout cela plus ou moins combiné selon les situations fait qu’il n’est pas possible d’entendre un discours de vérité sur le sujet de la pédocriminalité et de sa couverture que ce soit  par l'Estate et la famille Jackson ou dans l’Église. Pour quelques-uns, cela va même bien au-delà.

Non seulement ils ne veulent pas entendre, mais ils n’écoutent même plus. « Vous pouvez bien dire ce que vous voulez, ça n’existe pas. Et si ça existe, ça ne me  concerne pas ».

Le  déni  fait des ravages : « Que les gens qui en parlent  cessent d'en parler ce sont des menteurs !  Quel besoin ont-ils de mettre tout ça sur la place publique puisque c'est faux ? Que les victimes cessent de mentir elles aussi ! 

Son ressort profond est surtout de ne pas questionner ses propres certitudes. En effet difficile d'admettre que l'on a pu placer sa confiance  dans une institution faillible, ou dans une POP STAR ! 

Pourquoi les gens aiment les mensonges qui rassurent plutôt que les vérités qui dérangent ?   Parce que les menteurs utilisent votre crédulité à leur profit. Les causes de la crédulité sont souvent liées à un excès de confiance, à un faible niveau d'instruction ou à des connaissances insuffisantes. Le sens critique ou «filtre cognitif» de ce qui est rationnel est inhibé au profit du «filtre émotionnel» qui permet d'accepter plus facilement ce qui correspond à vos désirs. Comment ne pas profiter du manque de sens critique des gens quand on sait qu'ils forment une masse de consommateurs inépuisables et dociles?  

Pour les victimes, il faut bien voir que ce n'est pas du passé, c'est présent, c'est-à-dire qu'un certain nombre de victimes de prêtres,  de Jackson ou autres,  vivent avec ça tous les jours !

Enfin sachez que par delà les actes criminels pédophiles, les victimes, elles,  doivent faire face suivant leur âge, leur genre, à des tas de problématiques qu’elles n’auraient jamais affrontées si elles n’avaient pas subi des violences sexuelles. C’est en cela que ces souffrances extrêmes qui se manifestent longtemps après les actes criminels sont un frein immense à la libération de la parole des victimes, mais aussi un frein à la résilience et à une vie heureuse.

Que 2019 vous donne le courage de surmonter le déni,  pour faire peau neuve et vous  rendre  la liberté. Il ne peut y avoir de liberté contre la vérité, Il ne peut y avoir de liberté contre l'intérêt commun.

Que la désillusion en soit le prix  n’autorise pas à déduire que la vérité est  indésirable ou asservissante.   Le face à face avec la vérité, à soi-même, n’est-ce pas là l’authenticité qui libère de la facticité ? 

Si ce blog n'est pas assez explicite, pour vous aider à comprendre, regardez  «Les chatouilles», un film  sur la pédophilie  d'Andréa Bescond et Eric Metayer  sorti en salle le mercredi 14 novembre 2018 - Il est inspiré des actes pédophiles  dont Andréa Bescond a été victime enfant et de son parcours pour avancer. Ce long-métrage brise le tabou de la pédophilie à travers l'histoire d'Odette, une enfant abusée par le meilleur ami - en apparence parfait - de ses parents. Derrière «Les chatouilles», il y a une urgence, celle de mettre la lumière sur la pédophilie. 

Impossible de fermer les yeux sur les violences sexuelles faites aux enfants en voyant ce film qui nous montre sans aucun pathos les effets collatéraux de ce traumatisme, des addictions aux pulsions de mort qu'elle entraînent. Ce film montre admirablement bien la palette des maladresses des hommes et des femmes une fois que la bombe explose, soit le déni, soit la colère contre ce qu'on a pas vu, pas compris,  sans penser vraiment à la souffrance de la victime.   

Quand nos yeux sont ouverts, nous ne pouvons pas les refermer. Bonne Année.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :