Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

Prague est une reine qui a beaucoup à raconter ....

En langue tchèque, le nom PRAHA est féminin, l'âme de la ville aussi. L'âme de Prague fut plusieurs fois blessée, touchée au vif, emprisonnée. Les forces étrangères qui tant de fois dominaient la ville par le fait, ne réussirent jamais à pénétrer dans son âme, la saisir. Prague est, même de nos jours, une ville impénétrable, comme engloutie dans ses clairs-obscurs magiques, comme pleine de sous-entendus mystérieux. Le secret, tant apprécié s'il assaisonne la vie d'une personne , pimente aussi l'existence d'une ville. Prague est une force d'attraction qui, tel un aimant, attire les visiteurs qui, se baladant de par le monde, dirigent infailliblement leurs pas vers ce pays au coeur de l'Europe, vers son âme même, vers Prague. Visiter - se promener dans une ville - signifie connaître son visage, voir et sentir, saisir.  Les voyages délimitent les horizons, les vues, les panoramas. 

Mozart

Lors des voyages, il faut aussi avoir des rencontres. Pour rencontrer par exemple Golem - l'homme artificiel modelé de la terre glaise par le rabbin Löw (comme relate une vieille légende juive), ou les alchymistes de Rodolphe II - empereur, mécène généreux des artistes, toujours à la recherche de l'elixir de longue vie et de la pierre philosophale, ou bien un tel génie aventurier et pécheur comme W.A.Mozart qui ensorcela Prague par ses mélodies suaves et gracieuses, ou encore Josef K. - le fameux personnage de Kafka, pour aspirer bien le fluide de la ville et arriver à ce qu'elle ouvre son âme devant vous, vous devez d'abord la connaître, vous familiariser avec elle, flâner dans ses rues sans itinéraire fixé, vous laisser transporter dans le temps, dans l'histoire, succomber à l'atmosphère du milieu. 

Prague est une reine qui a beaucoup à raconter ....

Depuis le parc du château, on voit les toits de tuiles rouges, et les arbres comme sortis d'un tableau.

Visiter Prague, pour tout un chacun, est un choc devant tant  de beauté. 

Visiter Prague, pour un musicien, est un rêve. Tant de souvenirs. 

On foule les mêmes pavés que Mozart et son fidèle librettiste, Da Ponte (rue Mozartova, villa Bartramka) . On passe sous les fenêtres de Bedrich Smetana,  (compositeur Tchèque) place de la Vieille-Ville (Staromestska). On croise, au détour d'une ruelle, une fière façade couleur ocre, qui porte une plaque rappelant qu'ici même séjourna Beethoven (285, rue Lazenska). Nichée dans sa vallée, entourée de sept collines, Prague est une Rome de Bohême.  

Café Mozart à Prague

On ressent l'histoire à chaque ruelle, on plonge dans ce passé riche et fascinant, mais aussi dans le présent avec ses auberges, ses cafés,  son théâtre etc...

Château de Prague  symbole de l'État thèque ↑ : dominant la ville à l'horizon depuis le 9ème siècle, il semble sorti d'un conte de fées. Vaste ensemble de bâtiments alliant le style roman à ceux du gothique et de la Renaissance comprenant des églises, des tours, des bastions et de merveilleux jardins. la cathédrale gothique Saint-Guy, la basilique Saint-Georges, le palais Lobkowicz qui abrite le musée national consacré à l'histoire tchèque. En sortant on contemple de haut la ville de Prague.

Mala Strana ↑ : Le plus charmant quartier de Prague au pied du château, sur la rive gauche de la Vltava. Une mosaïque de ruelles pittoresque, de bâtiments baroques comme la belle église de Saint-Nicolas, de places, jardins, petits magasins et restaurants sympathiques. 

La Ruelle d'Or  ↑ : La petite rue la plus photographiée dans l'enceinte du château de Prague avec ses maisonnettes multicolores. Au 16ème siècle, les alchimistes du palais, y auraient habité et, à l'abri des murs, recherchaient la pierre philosophale capable de changer le plomb en or.

Place Stare Mesto ↑ : Le coeur de la vielle ville de Prague. Acrobates, jongleurs, violonistes, peintres, touristes composent un joyeux happening avec pour centre cette place. On admire l'église baroque de Saint-Nicolas et les clochers jumeaux de l'église de Notre-Dame de Tyn. Emblème de Prague, l'horloge astronomique gothique dans la tour de l'ancien hôtel de ville ; il ne faut pas manquer le spectacle, toutes les heures les personnages des douze apôtres s'animent, et cela depuis 1410.

Musée Franz Kafka ↑ : consacré à l'un des plus grands écrivains du 20ème siècle, véritable enfant de la vieille ville de Prague. Manuscrits, matériel audiovisuel et correspondance sont exposés dans un édifice rénové de la Renaissance dans le quartier Mala Strana où Kafka a vécu toute sa vie et qui lui a inspiré «Le procès» et la «Métamorphose». 

L'intrigante  Maison dansante ↑ : Impressionnant bâtiment avant-garde de la Nouvelle-ville (Nove Mestro)  de Prague, oeuvre des célèbres architectes Vlado Milunic et Frank Owen Gehry. Dénommée ainsi car elle rappelle un couple de danseurs. Le dernier étage de ce bâtiment de bureaux abrite un restaurant panoramique avec vue sur toute la ville et le fleuve Vltava. 

Quartier Juif ↑ : Le quartier Josefov, partie de la vieille ville, constituait le ghetto juif de la ville ; on y visite le musée et le vieux cimetière juif ainsi que les synagogues. 

Le Pont Charles ↑ : Le plus grand pont en pierre de l'Europe centrale relie la vieille ville, Stare Mestro, au «Petit côté» Mala Strana. Suspendue au-dessus des eaux de la Vltana (Moldau), ornée de trente sculpture sur toute sa longueur, c'est une passerelle que l'on se doit de franchir. Sa construction a commencé en 1357 pour se terminer au 15ème siècle. L'histoire du Pont Charles et de ses statues est fort riche. En plus, comme tant d'autres lieux à Prague, il est  entouré de légendes. L'une des plus connues est celle qui raconte le zèle de Charles IV, qui tenait beaucoup à cette oeuvre et insistait donc que pour les travaux soient utilisés les meilleurs matériaux de construction. Le chef des travaux pour s'acquitter le mieux possible de cette tâche, délaya de la chaux dans du lait et des oeufs crus. Pour cela il lui fallu une grande quantité d'oeufs qu'une seule ville comme Prague ne pouvait pas fournir.  Les constructeurs ont donc demandé de l'aide au souverain directement. Celui-ci ordonna à toutes les villes tchèques de contribuer aux travaux. Tâchant de satisfaire la demande du souverain, les villes se mirent à transporter vers Prague autant d'oeufs qu'elles pouvaient. L'une d'elles - Velvary- dont le conseil municipal était vraisemblablement composé de personnes particulièrement prudentes, envoya a Prague des oeufs cuits durs, pour qu'ils ne se cassent pas pendant le trajet....Bien longtemps, la ville de Velvary et ses habitants furent l'objet de moqueries.....

Au milieu du pont, il faut rechercher la croix en or ; selon la tradition locale, si vous la touchez et faites un souhait, vous reviendrez à Prague. 

Souhait exhaussé :  destination Prague pour une parenthèse de douceur dans cette ville  ou l'ambiance est inimitable, et où les marchés de Noël  très courus et très vivants, n'ont  rien à voir avec ceux sans âme qui se sont multipliés en France ces dernières années. 

Comment résister à cette ville musée,  qui ferait «presque» croire au père-Noël,  tellement la culture est différente de la nôtre....

Bonnes fêtes de fin d'année !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :