Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

les AUTRES victimes de MICHAEL JACKSON : Ses FANS.

les AUTRES victimes de MICHAEL JACKSON : Ses FANS.

Les croyances collectivement partagées par les fans de Michael Jackson,  sont prises pour des vérités indiscutables par tous, donc elles sont indiscutées. même lorsque les faits démentent ces croyances, il faut beaucoup de courage et de détermination pour se faire entendre et se faire comprendre, surtout lorsque ces croyances infondées sont universellement partagées dans une communauté. 

Comment cela s'applique-t-il aux personnes qui font des excuses pour le comportement de Jackson ? Ils n'arrêtent pas de proposer des explications compliquées sur les raisons pour lesquelles le comportement de Jackson était tout à fait acceptable, même s'ils savent, dans leur coeur, que c'est faux. 

  1. Ils refusent de comprendre que les dégâts psychologiques sont éternels et que nombre de pathologies somatiques sont des conséquences tardives de ces violences. 
  2. Ils refusent de prendre en compte,  ce phénomène intéressant,   qui concerne la mémoire traumatique : Quand elle décide de revenir, elle revient avec moult détails sordides,  que les victimes Wade Robson et James Safechuck  auraient préféré laisser enfouis dans la petite boite verrouillée au fond de leur cerveau. Mais ils peuvent maintenant témoigner très précisément des actes, des lieux, des mots proférés par l'agresseur, des rituels..etc.
  3. Ils oublient qu'un pédophile a rarement une seule victime. Il est bien souvent récidiviste. Donc les phrases entendues, les lieux et les rituels sont souvent communs et partagés entre les différentes victimes.  Jordan Chandler, Gavin Arvizo, Wade Robson, et  James Safechuck,  ont déclaré les mêmes choses :  ils ont souvent rejoint Jackson pendant ses tournées, ils ont voyagé avec lui,  ils ont tous partagé son lit pendant des nuits et des nuits, ils ont tous reçu des cadeaux mirifiques, ils sont tous allés dans son Jacuzzi avec lui, ils ont tous été nommés «rubba, rubba», ils ont tous parlé de masturbations, de vin, de pornographie etc.  Même Michael Jacobs Hagen qui n'a jamais porté plainte contre Jackson  à confié :   «Il m'achetait des choses onéreuses, il a acheté une montre Cartier à ma mère, nous allions dans des magasins de jouets ou dans les magasins Disney et il m'achetait ce que je voulais. Il buvait du vin et m'en offrait, mais j'ai toujours dit non».  
  4. Ces témoignages à charge répétés constituent des preuves.

Pour en savoir plus,  visitez ce site : Comment fonctionne la mémoire traumatique. 

Les victimes ne sont pas seulement prises au piège des actes physiques de l'agresseur, mais aussi de leur narcissisme et de leur comportement sociopathique. 

Et ce n'est pas parce que les plaintes de Wade Robson et James Safechuck ont été rejetées par la justice, en raison d'un délai de prescription, qu'elles sont infondées ;  d'ailleurs, leurs appels sont en instance. 

Robson et Safechuck ont tous deux témoigné en faveur de Michael Jackson pour l'affaire Chandler dans les années 90,  qui a finalement été réglée à l'amiable. Tous deux étaient  des enfants,  qui ont été contraints de témoigner, en raison des pressions de Jackson et ses avocats.  En 2004, Jackson demanda à Safechuck de témoigner à nouveau, mais il refusa. Robson a finalement accepté. Et ce sont les témoignages de Robson et Macaulay qui ont, finalement abouti à l'acquittement de Jackson - Ce  que Robson regrette clairement aujourd'hui.

Le domaine a vivement dénoncé le documentaire, attaquant la crédibilité de Robson et de Safechuck, ainsi que le cinéaste pour n'avoir inclus aucune autre voix ayant connu Jackson.

«C'est l'histoire de ces deux familles et non de toutes les autres personnes qui ont été ou non maltraitées par Michael Jackson, a déclaré Reed. Comment interroger une personne qui était ami avec Jackson et qui n'a rien vu qui puisse m'aider à raconter l'histoire ? Le fait que Jackson n'ait pas maltraité des enfants pendant plusieurs heures dans une journée ne signifie pas qu'il ne l'a pas fait plusieurs heures par jour.»

La succession a prétendu que Robson avait cherché à travailler sur un spectacle du Cirque du Soleil sur le thème de Jackson et avait intenté un procès seulement après parce qu'il n'avait pas été engagé. 

«C'est tout a fait inexact», a déclaré Robson. «J'ai été embauché à trois reprises pour différentes itérations de ce spectacle du MJ Cirque du soleil, afin de le chorégraphier. Je n'ai jamais été refusé pour un rôle. Je me suis retiré du projet trois fois à cause de la dépression nerveuse que je traversais, et ces dépressions nerveuses m'ont amené à parler pour la première fois à mon thérapeute de la maltraitance que j'avais subie et à entamer le voyage que j'entreprends actuellement».

D'autre part, il est faux de croire que le FBI a enquêté sur Jackson pendant une dizaine d'années. Le FBI le mentionne lui-même : Entre 1993 et 1994 et séparément entre 2004 et 2005, les autorités policières Californiennes ont enquêté sur Jackson pour d'éventuelles agressions d'enfants.  VOIR LE DÉTAIL ICI.  

Concernant le procès de 2005. Lisez cet article : Michael Jackson, personne ne me comprend 

En général, la plupart des gens vont (éventuellement) changer leurs croyances sur le sujet lorsqu'il existe  suffisamment de preuves contradictoires.  D'autres personnes, en particulier lorsqu'elles font partie de réseaux de soutien  renforçant une illusion ou une vision du monde, s'efforcent de rationaliser les idées divergentes, de sorte qu'après un certain temps, ils réalisent que l'admission de leur erreur causerait l'effondrement de tout un réseau de croyances se renforçant mutuellement. C'est pourquoi les fans de Jackson deviennent si agressifs envers les personnes réalistes qui exposent des vérités à propos de Jackson.

Certains fans de Jackson en lisant cet article seront en colère, et affirmeront que ce sont les défenseurs de Jackson qui ont raison et que ce sont eux les réalistes. Ils ne sont pas conscients que les actions de Jackson, même vues sous le meilleur éclairage possible étaient au mieux inappropriées, et au pire illégales et répréhensibles, et que leur comportement n'a pas aidé les victimes qui étaient entraînées  loin de leurs familles, de leurs amis, de leur école, pour passer nuit après nuit avec Michael Jackson, même si selon les fans, il n'y a pas eu de molestation.  Ces manquements face aux comportements inappropriés et visibles,  existent sous l'illusion que leur héro ne pouvait faire aucun mal !  La gloire aveugle les gens.

Quant à citer ; Des articles parus dans GQ magazine signés : Mary A.Fischer - et le livre d'Aphrodite Jones : Le complot contre Michael Jackson ! comme preuves d'innocence de Jackson....On comprend immédiatement le niveau d'égarement de ceux qui le défendent.  

Les fans fanatiques de MJ doivent se ressaisir - le talent, la renommée et l'argent ont longtemps protégé cet agresseur de la justice, mais le mur se fissure...Les victimes ont tellement souffert injustement de cet homme et de ses fans immoraux à l'image de leur idole, que tout cela est à nouveau étalé sur la place publique.  

Wade Robson a proclamé : «Michael était un personnage extrêmement complexe, comme beaucoup de gens, il avait de bons aspects et il a fait de bonnes choses dans sa vie. Mais il était aussi un homme malade qui a abusé sexuellement de nous, et je crois de beaucoup d'autres. Ce n'est pas tout simplement noir et blanc. Ces choses se passaient en même temps. Espérons, simplement,  que nous pourrons tous ouvrir notre esprit à ce sujet».

La succession de MJ ferait bien de reconnaître les victimes et de faire quelque chose de positif plutôt que nier et repousser constamment les allégations. Mais,  le domaine Jackson défend sa réputation dans le seul but de maintenir une entreprise d'un milliard de dollars, bien qu'ils sachent tous,  que leur poule aux oeufs d'or était un prédateur.  

Rappelez-vous du discours de LA TOYA le soir même de son arrivée à TEL-AVIV : 

Michael est mon frère et je l'aime, mais je ne peux pas être et je ne serai pas complice de ses crimes. Je trouve ça triste, car j'ai été utilisée sexuellement moi aussi par mon père ; je sais ce que c'est. Ces enfants sont marqués à vie, et je ne veux pas qu'il arrive la même chose à d'autres petits innocents. J'aime profondément Michael, mais je plains ces enfants parce que leur vie est fichue.

C'est dit en pleine lumière. Les ex-employés de Neverland, Mark et Faye Quindoy, donneront à leur tour une conférence de presse à Manille, affirmant avoir vu Michael «abuser de plusieurs garçons» et qu'ils étaient prêts à témoigner devant le tribunal. (Voir ICI) 

MJ est accusé auprès du tribunal de Santa-Monica, en Californie, de «mauvais traitements, harcèlement sexuel, séduction, cruauté mentale délibérée, incitant à la débauche, fraude et négligence». 

Il mit fin à la procédure civile engagée contre lui en versant 22 millions de dollars aux Chandler. Ces millions de dollars baillonnèrent l'accusation. 

Lisez cet article en cliquant ici → Michael Jackson, ses paiements aux Chandler, Jason francia et David Martinez. 

Ces arrangements financiers pour étouffer les affaires, sont l'équivalent d'une reconnaissance de culpabilité. La signature de MJ figure sur l'accord de confidentialité qu'il a signé en 1994.  Même Tom Mesereau a admis que Jackson avait payé. 

Michael Jackson était un abuseur séducteur cruel :  Il était toujours accompagné d'enfants et possédait une très  bonne capacité à s'identifier à eux.  Il savait comment utiliser sa renommée pour gagner leur confiance et celle des parents, il les manipulait et divisait les enfants et leurs parents. il séduisait les garçons avec affection et cadeaux,  agissait sur une longue période en abaissant graduellement leurs inhibitions, ensuite, il pouvait abuser d'eux.  Il n'hésitait pas à  rejeter ses victimes quand elles avaient dépassé l'âge, (Un peu comme on le fait avec une denrée périssable). Il utilisait la menace, le chantage et la corruption pour empêcher la révélation des secrets.  Il avait peu de risques d'être dénoncé par les enfants, puisque leurs parents, comblés de cadeaux et aveuglés par la célébrité de Jackson,  étaient en plus tenus éloignés d'eux.  

Le refus de comprendre qui était Michael Jackson et plus généralement un phénomène qui devrait tous  nous préoccuper, «La pédophilie»  n’est pas nouveau. C’est en nous-même qu’il faut rechercher les causes de ce délabrement, au premier rang duquel figure l’aveuglement volontaire. Mais une chose est certaine : sans se donner les moyens, et le droit, de penser parfois l’impensable, l'aveuglement ne fait que prospérer. Et puis, cela va sans dire, l'idéologie est une forme privilégiée de l'aveuglement, il faut que la réalité corresponde à ses désirs,  c'est également la raison pour laquelle  les fans refusent de voir la réalité.

Il y a aussi cette  époque  pas si lointaine, où les célébrités de la pop pouvaient se permettre tout ce qu'elles voulaient, car la société leur permettait de se cacher derrière leur célébrité,  en fermant délibérément les yeux sur un comportement non éthique flagrant. 

Comment bien comprendre un tel mépris des fans envers les victimes, qui confine à une sorte de folie furieuse ?

Autrement dit, alors que toutes les informations sont disponibles en ligne  pour comprendre que Jackson était un pédophile, les fans refusent les faits !  Leurs commentaires insultants envers les victimes et ceux qui les contrarient,  figurent sur tous les sites.  Ceux qui se taisent (Les proches de Jackson, ou ses amis)  parce qu’ayant intérêt à cacher ce qu’ils savent,  confortent ceux qui refusent de savoir par pur aveuglement ! (c'est un cercle vicieux).

Mais dans le cas du scandale dénoncé par «Leaving Neverland», ce n’est pas seulement une habitude mentale qui est en cause, éventuellement renforcée par le désir de protéger un intérêt personnel. Il s’agit aussi d’éviter de se confronter à l’émotion la plus déstabilisante qui soit : La honte.

La dénonciation actuelle d'abus sexuels sur des enfants,  sous forme de documentaires, fait que l'omerta se craquelle, et il était temps.   Le passage par l'épreuve de vérité n'est pas négociable : Il s'impose. Lutter contre l'ignorance, l'injustice, le malheur innocent est bien l'honneur de la condition humaine.

Dans le documentaire «Leaving Neverland», James et Wade, décrivent, en détail comment Michael Jackson les a agressés sexuellement alors qu'ils étaient des petits garçons. 

Lors de l'entracte, Dan Reed, se demandait même s'ils allaient ou non réussir à répondre aux questions comme ils avaient promis de le faire. Safechuck a déclaré que c'était comme si ils avaient «reçu un coup de poing en plein visage». Mais ils sont restés, ont regardé, et au moment du générique, les quelques centaines de personnes présentes se sont levées et ont applaudi solennellement. Robson, 36 ans, et Safechuck, 40 ans, se sont dirigés vers la scène, un peu étonnés encore de ne pas réussir à tout revivre, mais émus. Il leur fallu une minute pour comprendre pourquoi : C'était la première fois qu'ils recevaient le soutien du public après avoir raconté leurs histoires. 

«Je me suis déjà heurté à tant de répugnance et d'adversité lorsque j'essayais de dire la vérité,  que c'était devenu instinctif pour moi de me sentir constamment obligé de m'expliquer et d'expliquer l'histoire et mes sentiments contradictoires. Dan Reed, nous a donné la directive de nous expliquer clairement et cela a finalement été une expérience extrêmement puissante pour moi. Cela m'a permis d'être encore plus présent dans le récit de l'histoire, qui a fini par être thérapeutique, passer par un processus d'entrevue a été une expérience de guérison extrême».  a Stipulé Wade Robson. 

Ce n'était cependant pas le cas pour James. «Ouais, non» dit Safechuck, avec un rire hésitant. «Je ne pense pas que c'était aussi thérapeutique pour moi. C'était dur !». 

Mais tous deux sont heureux que leurs histoires soient bientôt publiées en Europe, même si la réaction ne fait que s'intensifier de la part des fans et de la succession de Michael Jackson.

Ce que prouve aussi «Leaving Neverland», c'est que Michael Jackson, dix ans après sa mort, fait encore beaucoup souffrir certaines personnes, dont ses fans

Mise à jour : 

Les ayants droit de Michael Jackson ont entamé jeudi des poursuites contre  HBO qui se prépare à diffuser un documentaire accusant le défunt roi de la pop d'avoir commis des abus sexuels sur James Safechuck et Wade Robson quand ils étaient enfants.

La plainte de 53 pages, déposée auprès d'un tribunal de Los Angeles, accuse notamment HBO de violer un accord de «non-dénigrement» qu'elle aurait signé en 1992, pour la retransmission d'un concert de Michael Jackson à Bucarest, lors du  The Dangerous Tour,  «qui interdirait encore aujourd'hui à la chaîne de nuire à la réputation de l'artiste» !   et réclame jusqu'à 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

«Michael Jackson est innocent. Point. «affirme la plainte». «En 2005, Michael Jackson est passé en jugement (....) et il a été relaxé par le jury» ! 

La chaîne HBO a répondu qu'elle maintenait la diffusion de «Leaving Neverland». 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :