Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

La jurée Eleanor Cook, s'exprime sur le procès de Michael Jackson en 2005.

La jurée Eleanor Cook, à gauche, déclare : «Je pensais vraiment qu'il était coupable de tout mon cœur et de toute mon âme»

La jurée Eleanor Cook, à gauche, déclare : «Je pensais vraiment qu'il était coupable de tout mon cœur et de toute mon âme»

Eleanor Cook, aujourd'hui âgée de 93 ans, avait estimé en 2005 que Wade Robson et l'acteur Macaulay Culkin avaient menti sous serment pour protéger Michael Jackson. 

Elle révèle à présent,  qu'elle était convaincue que Gavin Arvizo était un enfant molesté, mais qu'elle avait quand même voté pour que le chanteur soit innocenté. « Je n'ai pas cru le témoignage de Wade Robson lorsqu'il s'est présenté à la barre des témoins pour défendre Jackson dans le cadre de la plainte pour violences sexuelles.»

Lorsqu'on lui a rappelé que Wade et Macaulay avaient déclaré sous serment qu'ils n'avaient jamais été agressés par Jackson, Eleanor a répondu : «Je ne les ai pas cru. Ils étaient des enfants qui avaient grandi auprès de Michael» 

Eleanor, jurée numéro cinq, a admis qu'elle et un autre juré étaient convaincus que Jackson était coupable, mais qu'elle avait finalement décidé d'accepter de voter dans le même sens que le reste du panel parce qu'ils savaient qu'ils ne changeraient pas l'esprit de qui que ce soit. 

Dans une interview avec RadarOnline.com, elle a reconnu : «Nous avons cédé. Je pensais vraiment qu'il était coupable de tout mon coeur et de toute mon âme. J'ai toujours pensé cela, et j'ai prié pour cela» 

Jackson a été acquitté de toutes les accusations mais la jurée a estimé qu'il aurait dû être envoyé en prison, pour être puni de ses actes.

Cependant, Eleanor a admis qu'elle se sentait désolée pour le chanteur. Elle a stipulé : «Son père l'a maltraité. Oui il était coupable et il a abusé de beaucoup d'enfants. Mais il a eu une vie difficile et sa mère était la seule à être présente tous les jours. C'était une femme très gentille».

Un porte-parole de l'acteur Macaulay a refusé de répondre aux commentaires d'Eleanor. Il a indiqué : «Nous refusons de donner une réponse à cette demande». 

Cependant, l'acteur âgé de 38 ans a toujours nié que le chanteur malfaisant avait agi de manière inappropriée à son égard. 

Dans «Leaving Neverland» Wade et James ont tous deux affirmé qu'ils avaient été maltraités par Jackson jusqu'à leur adolescence. 

Source ICI. 

Katarina Carls, Ellie Cook et Ray Hultman pensaient que Jackson était coupable.

Interview de Monsieur Hultman le 28 novembre 2005  par Larry Harriet, journaliste d'investigation qui a couvert de nombreuses affaires judiciaires, y compris le procès OJ Simpson, Robert Blake, Michael Jackson, Scott Peterson, David Westerfield, Phil Spector  et bien d'autres. Il a travaillé pour des journaux locaux, le magazine d'actualité Globe, msnbc et divers.com etc ...

Larry Harriet  : Monsieur Hultman, tout d'abord, merci de nous accorder cette interview, nous apprécions vraiment, et je voudrais vous poser une question spécifique sur le jury, sur ce qui s'est passé dans la salle des jurés, avez-vous été surpris par leur décision de voter non coupable ?

Hultman : Oui j'ai été surpris de voir que le jury voulait voter non coupable car trois d'entre nous voulaient voter coupable et j'ai été choqué de constater que le reste du jury était prêt à voter non coupable après avoir entendu tout ces témoignes de personnes qui me semblaient crédibles.

LH : J'ai fait une interview exclusive avec votre contremaître, Paul Rodriguez, et je lui ai posé des questions sur vous, il a dit que vous continuiez à faire des déclarations sur ce que vous ressentiez, il a estimé que vous ne pouviez pas condamner Jackson simplement en fonction que ce que votre coeur vous dictait. Comment était-il dans la salle des jurés, quelle a été votre réaction face à lui, était-il le chef d'un pacte, pour que vous votiez non coupable ?

Hultman : Paul continuait à dire à Ellie que si elle ne pouvait pas changer d'avis à propos de son verdict de culpabilité, il la rejetterait du jury, j'avais pensé qu'il était un homme très gentil lorsque nous sommes entrés dans la salle du jury, mais j'ai été étonné de constater combien il pouvait être grossier.

LH : Quand j'ai interviewé Paul, il semblait vraiment déçu que vous et Ellie, «déformiez ce qu'il disait», il pensait que vous étiez en train de tordre ses déclarations pour vendre des livres, votre réaction ?

Hultman : Eh bien il a fait des commentaires impolis et c'est la vérité, et si j'écris un livre ce ne sera pas pour faire de l'argent sale sur la vérité.

LH : Qu'est-ce qui se passe avec le livre, j'ai entendu dire que vous déposiez une plainte à ce sujet ?

Hultman : Je n'ai pas de réponse, et donc je ne peux pas commenter.

LH  : Quelle est votre définition du doute raisonnable ?

Hultman : Prouvé hors de tout doute raisonnable avec une empathie raisonnable.

LH  : En examinant mes cassettes du procès Jackson, j'ai vu les interviews que vous avez données à Diane Dimond, à Court TV, à Nancy Grace, à CNN, à Fox etc...Et vous prétendez que rien ne s'est passé dans la salle des jurés. Pourquoi avez-vous prétendu que tout allait bien, que vous aviez vu beaucoup de fumée mais que vous ne pouviez pas trouver de feu?

Hultman : Nous avons tous convenu que nous ne voulions pas que le public pense que quelque chose n'allait pas, c'était juste pour que nous ayons l'air d'être tous d'accord.

LH  : Quelle a été votre impression concernant la mère dans l'affaire ?

Hultman : Elle était impolie, très impolie, mais ce n'était pas la mère qui était en procès, c'était Michael Jackson.

LH  : Comment finalement avez-vous été convaincu de changer votre avis en non coupable ?

Hultman : C'était pour aller dans leur sens, je devais être avec le groupe, j'ai passé avec eux 5 mois de ma vie, et ce n'était pas pour rien.

LH  : Si vous pouviez remonter le temps et ne pas signer les papiers, ne pas voter non coupable, mais coupable, le feriez-vous ?

Hultman : Oui dans la seconde.

LH  : Si la victime lit ceci maintenant, que voudriez-vous lui dire ?

Hultman : Désolé, très désolé.

LH  : Espérez-vous que la mère et la victime déposent une plainte civile ?

Hultman : Oui je l'espère beaucoup, car Jackson ne s'en tirera pas.

LH : Est-ce que les 9 autres jurés prêts à voter non coupable vous disent quelque chose sur le système de justice américain, sur le pouvoir de la célébrité ?

Hultman : Oui, car avec le témoignage vidéo qui nous a été présenté, je pense que si Michael Jackson n'avait pas été montré parlant de son enfance troublée, il aurait été reconnu coupable automatiquement.

LH  : Y avait-il quelque chose dans la défense que vous avez cru ?

Hultman : Oui, en fait, je pensais qu'il y avait quelques doutes sur cette famille, mais juste un peu de doutes, pas des doutes raisonnables.

LH  : Les observateurs judiciaires et les grands pontes de la légalité pensent souvent aux jurys et aux procès de célébrités. S'il y avait eu une vidéo du crime, que diriez-vous de cette déclaration de non culpabilité en corrélation avec ce jury ?

Hultman : Je crois que même s'il y avait eu une vidéo, certaines choses que les jurés avaient imaginées étaient juste dingues, ils auraient probablement dit que c'était un acteur à la place de Jackson dans la vidéo ou quelque chose d'aussi fou.

LH  : Est-ce que ce procès vous a coûté et a été une épreuve ?

Hultman : Oui, il a commis de tels péchés, c'est ce à quoi vous pensez.

LH  : Accepteriez-vous de faire à nouveau partie d'un jury pour une affaire de haut niveau ?

Hultman : Non.

LH  : Croyez-vous que les États assistent bien la jeunesse ?

Hultman : Oui, je l'ai cru même si nous n'avons jamais revu le témoignage du gamin dans la salle des jurés, mais d'après ce dont je me souviens, il disait la vérité.

LH  : Que diriez-vous à Michael Jackson ?

Hultman : Vous êtes un homme adulte et vous devez cesser de faire ces choses pour lesquelles le jury vous a déclaré non coupable, mais cela ne signifie pas que vous êtes innocent et nous savons que quelque chose ne va pas dans votre monde, arrêtez de traîner avec les petits garçons.

LH  : Qu'allez-vous faire si, un an plus tard, vous voyez une photo de Michael Jackson dans un centre commercial avec un autre petit garçon de neuf ans avec des jouets et des films pour le garçon ?

Hultman : Eh bien j'espère que ça n'arrivera pas.

LH : Que diriez-vous à Thomas Sneddon ?

Hultman : Je lui dirais, désolé, parce que vous avez présenté beaucoup de preuves, et je crois que Jackson est coupable de ces accusations.

LH  : Pensez-vous qu'il y a une leçon à tirer de la sélection du jury ?

Hultman : Oui, il serait important pour l'état de mieux choisir les membres du jury, et de s'assurer qu'ils peuvent être justes et impartiaux et que la célébrité n'écrasera pas leurs décisions.

LH  : Pourquoi d'après vous Michael Jackson a choisi d'être avec les petits garçons ?

Hultman : Je ne sais pas

LH  : Pensez-vous que cette épreuve et le verdict de non culpabilité du jury, et que finalement vous pensiez que Jackson est un molesteur d'enfants, est une leçon à tirer ?

Hultman : Oui, j'espère que les jurys jugeront désormais avec leur coeur et resteront sur leur verdict et ne cèderont pas.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :