Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

Les histoires vraies et fausses sur Michael Jackson

Que diriez-vous d'entendre la prise de position d'un vrai agent du FBI : «Jim Clemente» qui avait été réellement impliqué dans l'enquête criminelle contre Michael Jackson ?  

Dans cette interview de 30 minutes Jim Clemente ex agent du FBI donne un grand nombre d'informations  sur les enquêtes concernant Michael Jackson  : 

  1.  Il confirme entre autres, que Jackson toilettait les enfants (grooming),  qu'il n'y a pas eu d'enquête formelle du FBI pendant 10 ou 13 ans sur Michael Jackson, ils n'ont jamais suivi MJ, n'ont pas fait d'écoutes téléphoniques, ne l'ont pas mis sous surveillance, n'ont pas fouillé sa résidence (ni Hayvenhurst, ni Century City, ni Neverland) 
  2. Que le FBI a voulu porter en justice une autre affaire fédérale contre Michael Jackson mais qu'en raison  du délai de prescription elle n'a pas pu avoir lieu.
  3. Qu'il a abordé le chef de la sécurité de Michael Jackson en 2001 pour lui faire part qu'il était responsable de la sécurité des jeunes enfants dans l'entourage de MJ. Il lui a également dit que si Jackson était pédophile, il pouvait l'aider et  lui a laissé sa carte. 
  4.  Qu'une autre victime n'a pas voulu témoigner devant un grand jury, et de ce fait MJ n'a pas pu être inculpé pour cette victime. 
  5. Le FBI était d'avis que  Jordan Chandler et Gavin Arvizo étaient crédibles, et Jim Clemente confirme que Jordan Chandler a décrit avec précision les marques sur les parties génitales de Jackson. 
  6. Que Jackson a fait d'autres victimes qui peuvent se faire connaître. 

Sur la page contenant les fichiers du FBI (ICI) , on lit : 

Entre 1993 et 1994 et séparément entre 2004 et 2005, des services de police Californiens ont ouvert une enquête sur Jackson pour des allégations de maltraitance d'enfants. Il a été acquitté de toutes ces accusations. Le FBI a fourni une assistance à ces enquêtes pendant ces cas. 

Même avec ces précisions, les fans insistent toujours sur le fait que les fichiers prouvent qu'il n'y avait aucune preuve. Les Jackson répandent également des informations erronées sur les dossiers du FBI. Taj Jackson, qui est parti en croisade contre les mensonges, répète ce mensonge dans ses interviews :  Quand on lui a demandé s'il pensait que les accusations de pédophilie étaient vraies, le neveu de MJ a parlé de la défense de Jackson et a révélé que le Federal Bureau of Investigation avait enquêté sur le chanteur pendant 10 ans...

De toute façon, il n'y avait pas beaucoup d'informations dans ces fichiers, sur les 679 pages du dossier du FBI, 333 seulement ont été publiées et certaines étaient liées à des menaces contre Michael Jackson et d'autres personnes en 1992 ; 8 pages sont consacrées à une bande vidéo ne concernant que Michael Jackson,  le titre de la bande vidéo est le suivant :  «Neverland Favoris de Michael Jackson, une anthologie pour tous les garçons» ; et 18 pages concernent une demande adressée a un groupe de réaction du FBI pour les problèmes critiques,  visant à fournir des conseils et une assistance aux autorités locales au sujet de l'enquête Arvizo en 2004. 

Cela laisse 111 pages directement liées à MJ, et la plupart d'entre elles sont  rédigées de manière à ce que l'on ne puisse  pas en comprendre le sens ou à garder privé des informations publiques.  Les pages restantes soulèvent plus de questions qu'elles n'absolvent MJ.

Par exemple, dans un fichier se trouve une note manuscrite qui se lit comme suit : 

P/R a appelé de Toronto au Canada. Elle et son mari travaillent dans les services de l'enfance. Le samedi 3 juillet 1992, ils ont pris le train de Chicago au Grand Canyon. Le train a continué en direction de CA. Ils avaient un compartiment dans le même wagon que Jackson,  qui avait quatre compartiments à sa disposition.  Jackson était accompagné d'un jeune garçon qui avait 12/13 ans et du personnel adulte. Le garçon a été identifié comme étant le cousin de Michael. Jackson était très possessif envers le garçon. La nuit, P/R a entendu des bruits douteux à travers la cloison. Elle était suffisamment inquiète pour  informer le chef du train de ses soupçons. 

C'était en 1992, avant que les allégations de pédophilie contre MJ ne soient rendues publiques. 

Il est absurde d'évoquer les dossiers du FBI comme preuve que Jackson n'était pas un pédophile. 

Si ces allégations durent depuis maintenant plus de 25 ans, pour les fans du roi de la pop, elle ne visent qu'à salir sa mémoire. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les admirateurs du chanteur à dénoncer les «mensonges» du documentaire de Dan Reed et les témoignages de Wade Robson et James Safechuck. Pour eux, l'acquittement en 2005 de MJ reste la preuve de son innocence. Qu'ils veuillent le croire et s'en convaincre, comme n'importe qui le ferait de quelqu'un qui lui est cher, on pourrait l'admettre - sauf que Jackson était une star qu'ils ne connaissaient pas, il n'était ni leur parent ni leur ami - Mais qu'ils l'affirment haut et fort sans avoir plus de preuves de ce qu'ils avancent est assez écoeurant, particulièrement pour les victimes de tout abus de ce type. Comme pour se donner bonne conscience, les amateurs de cet artiste en disgrâce se sentent obligés de s'ériger en défenseurs  de leur champion forcément calomnié, se transformant en accusateurs indécents des victimes, quand ils ne sombrent pas purement et simplement dans un déni total. Comme si reconnaître les faits faisaient d'eux des complices passifs, complaisants avec les exactions commises.

La plainte de WADE était SOUS SCELLÉS 

Wade a toujours dit que l'un des principaux objectifs de son action en justice contre la succession était d'encourager et d'aider d'autres victimes d'abus sexuels sur enfants à se faire connaître.

Les fans disent : 

La plainte avait été initialement déposée sous scellés et Robson tenta d'obtenir un règlement de la succession sans que cela ne se sache. Ce n'est que lorsque la succession a refusé de payer que la plainte est devenue publique. 

C'est faux. Dès le début, lorsque les avocats de Wade ont déposé l'action en justice le 1er mai 2013, elle était publique, les documents étaient disponibles sur le site Web de la cour : ICI 

Seule la partie qui détaillait l'abus était placée sous scellés. En effet, la plainte contenait des descriptions explicites des abus sexuels ainsi que des détails sur la santé mentale de Wade. Cependant, son contenu général n'était pas un secret et la prémisse du procès n'était pas un secret. 

Lorsque le juge Beckloff a donné une audience début juin 2013 pour décider quelles parties des plaidoiries de Wade devaient être rendues publiques, New Limited a indiqué que la succession souhaitait que la plainte reste scellée.  

Le juge a estimé qu'une partie pouvait être rendue publique.

La décision du juge Beckloff le 25 juin 2013 montre que la succession a tenté de faire en sorte que la plainte de Wade reste totalement sous scellés. 

source :  https://www.news.com.au/entertainment/celebrity-life/jackson-accuser-wade-robsons-case-to-be-opened/news-story/d98ad285e8550246926f86b4b6b8580e

Il est clair  que l'accusation de Wade concernant les abus sexuels contre Jackson était publique, et il est certain que Wade voulait seulement que sa plainte soit scellée en raison de la nature délicate de son contenu, et non pour extraire de l'argent au domaine Jackson.

Il est également clair que c'était la succession qui essayait de garder secret les détails de la plainte  de Wade.

Plainte de Wade :  https://fr.scribd.com/document/367639167/Robson-Summary-Judgment-Ruling

WADE EST UN MENTEUR 

Wade dit cela dans sa déposition quand il parle du livre qu'il a écrit sur les abus qu'il a subis :  

Question : Vous vous appelez un maître du mensonge, vrai ? 

Wade : Ici, oui, dans l'écriture de mon livre

Question : Pensez-vous que vous êtes un bon menteur ? 

Wade : Je crois que Michael m'a appris à bien mentir au sujet des sévices que j'ai subis de sa part.

Question : Et vous dites constamment que vous mentez au sujet de la maltraitance qui a débutée à l'âge de 7 ans et qui s'est déroulée jusqu'au 8 mai 2012, vrai ? 

Wade : Pouvez-vous répéter ? 

Question : Bien sûr. Vous avez toujours menti, vous affirmez maintenant que vous avez toujours menti à propos de la violence subie de l'âge de 7 ans jusqu'au 8 mai 2012, vrai ? Et que lorsque des personnes ont insisté sur cette histoire ou vous ont posé des questions, vous avez toujours dit que Michael ne vous avait pas maltraité, vrai ? 

Wade : C'est vrai. 

https://www.mjfacts.com/resources/wade/wade-robson-deposition-extracts.pdf

JAMES N'AURAIT PAS PU TÉMOIGNER AU PROCÈS DE 2005 

les fans suggèrent que James a menti sur le fait d'avoir été contacté par Jackson pour témoigner en sa faveur. 

Extrait de la plainte de James Safechuck : 

 

Traduction : Vers la fin 1995 - début 1996, MJJ Procuctions a de nouveau employé le demandeur. Il a également participé à un court film  tourné à Neverland. Son travail sur ce tournage est indiqué dans un mémorandum du producteur John Lugar,  transmis à  Evvy Tavasci et à MJJ productions.

JACKSON N'EST PLUS ICI POUR SE DÉFENDRE :

Tout comme  JFK,  Nelson Mandela, Pol Pot, Hitler, Lincoln, Jefferson, Jimmy Saville, etc... pourtant, des livres et des documentaires sont encore faits à leur sujet et de nouvelles informations sont souvent révélées. Il est impossible d'enterrer la vérité pour toujours. 

Les faits et les évidences comprennent : 

  1. Jackson a dormi avec des enfants, principalement des garçons, pendant trente ans. (il s'agissait d'enfants trop jeunes pour comprendre en quoi consiste l'amour ou les relations sexuelles)  
  2. Il isolait les garçons de leurs parents (Cet aspect largement mal compris et sous-estimé de la maltraitance à enfant est le processus de toilettage dans lequel le prédateur se lie d'amitié avec la famille, éloigne l'enfant de ses parents et resserre ses liens affectifs avec lui.)  
  3. Il  comblait les enfants et leurs parents de cadeaux somptueux 
  4. Il payait certaines de ses victimes pour leur silence
  5. Il possédait des livres d'enfants nus (Livres édités par des pédophiles connus, livres contenant des photos prises par des pédophiles connus, livres couramment trouvés en possession de pédophiles arrêtés dans le monde entier. (La défense a accepté ce fait :  Robert Sanger a déclaré : C'est tout simplement inintéressant, ces livres «d'art» sont là depuis 1993 )  
  6. Il avait une préférence d'âge et de types d'enfants (Jackson les choisissait soigneusement) 
  7. Une douzaine de témoins oculaires se sont présentés
  8. 6 accusateurs se sont fait connaître
  9. Une  description exacte des parties intimes de Jackson a été dessinée par Jordan Chandler.
  10. Il y a eu plusieurs tentatives de procès. 
  11. Trois jurés ont reconnu après le procès de 2005 que Jackson était coupable. 
  12.  James et Wade ont dit avoir menti pour protéger Jackson. 

Dans la vidéo ci-dessous le procureur de district Ron Zonen dit que Michael Jackson était coupable et explique pourquoi il a été acquitté : 

(Utilisez la traduction en Français dans les paramètres) 

 

Le public croit massivement Wade et Jimmy, pourquoi ?  Parce qu'un homme célèbre qui se comporte comme un enfant et vénère Peter Pan n'a aucun sens. D'autre part depuis plus de 25 ans de nombreux témoignages se sont accumulés contre la star, faisant état de sordides comportements avec des enfants : Fellations, attouchements, alcool, pornographie, etc. et enfin,  Il est vraiment stupide de croire que Jackson a à plusieurs reprises risqué son héritage, sa réputation et sa fortune parce qu'il avait une âme  innocente ...  Un homme qui côtoie pendant des années  des enfants en agissant comme un enfant pour profiter d'eux sans entraves a  un comportement manipulateur et pédophile.

Lorsque vous faites quelque chose de répréhensible et que vous risquez d'être incarcéré, pourquoi continuer ? Vous ne prenez ce genre de risque que s'il s'agit d'un élément vital pour vous. En fait, l'attraction sexuelle de toute nature est déterminée par les gènes et la chimie du cerveau. Avoir  des comportements déviants, illégaux et abusifs est un choix.  Surtout lorsque vous choisissez soigneusement vos victimes, les toilettez et payez certaines d'entre elles pour leur silence.

Alors que reste-t-il ?

Michael Jackson était coupable. 

Cela est clair: Michael Jackson a eu des contacts sexuels avec des mineurs et a utilisé son pouvoir pour le dissimuler. Nous ne le savons pas simplement parce que Robson et Safechuck ont parlé à Dan Reed. Nous le savons parce que beaucoup de gens ont pris la parole à diverses reprises. C'était un secret de polichinelle. Et je pense aussi que le nouveau documentaire «Leaving Neverland» donne aux victimes Robson et Safechuck une occasion de raconter leur histoire, qui mérite d’être entendue et comprise.  C’est extrêmement important - en particulier à l’époque des abus sexuels de la part de l’Église catholique, des entraîneurs des États de Penn et Michigans et de R. Kelly - de reconnaître à quel point le pouvoir semble moins absolu qu’obscur. 

Il est impératif que nous ne perdions jamais de vue qui est vraiment à blâmer: Jackson.

Mais si la justice doit prévaloir tardivement, il ne faut pas pardonner les abus de  Michael Jackson, même si il est mort. 

Reconnaissons Jackson pour ce qu'il était : Un abuseur d'enfants ! 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :