Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

Oasis, les deux frères terribles du rock.

Oasis, ce groupe de rock alternatif britannique, originaire de Manchester s'est Formé en 1991. Initialement nommé The Rain, le groupe était au départ composé de Liam Gallagher (chant), Paul "Bonehead" Arthus (guitare), Paul "Guigsy" McGuigan (basse) et Tony McCarroll (batterie), rapidement rejoint par Noel (guitare principale et chant), le grand frère de Liam.

«À l'instant, sur le site de Rock en Seine, Liam et Noel se sont battus». Il fait nuit et une voix nasillarde résonne sur la scène enfumée. Les 30 000 spectateurs qui attendent le concert de leur vie depuis des heures, les pieds dans l'herbe boueuse, frémissent. «Oh, c'est pas vrai !» «C'est une blague ?», s'interroge-t-on. La voix poursuit : «Le groupe n'existe plus». Chaque mot tombe distinctement et lourdement des hauts-parleurs. Un tsunami de huées balaie le parc de Saint-Cloud. «Il ne jouera pas ce soir et annule le reste de la tournée européenne». Une fille fond en larmes. Puis une autre. Plus loin, d'autres n'y croient pas vraiment : le groupe a déjà annulé des dizaines de concerts, ce n'est rien qu'une  énième dispute, et puis ils sont frères, ils ne peuvent pas se quitter....Mais la voix, celle de François Missonnier, le directeur du festival, continue implacable : «Vous pouvez aller sur le site d'Oasis où Noel vous expliquera la bagarre et la fin de son histoire avec Liam». En prononçant ces mots, il sait qu'il va se faire insulter. «Aux chiottes !», s'étrangle la foule tandis que Missonnier, visiblement furieux, tente de répéter son message en anglais. 

Deux écrans géants s'illuminent de chaque côté de la scène. En grandes lettres blanches sur fond bleu, un message apparaît : «Le concert d'oasis est annulé» Le mot annulé est souligné. 

C'est ainsi que le 28 août 2009, en pleine tournée pour Dig Out Your Soul, leur septième album, l'un des groupes les plus populaires du monde a définitivement coulé en banlieue Parisienne. 

Quelques heures plus tôt, les frères Gallagher sont arrivés séparément, sans s'adresser le moindre mot. Leurs fans, eux, sont là depuis de longues heures. Beaucoup d'Anglais sont venus spécialement en France pour la soirée. Ils s'enivrent depuis le début de l'après-midi. Mais ils n'ont aucune idée de ce qui les attend. 

Cinq jours avant Rock en Seine, le 23 août, Liam n'est pas venu au V Festival à Chelmsford  «parce qu'il avait la gueule de bois», selon Noel. [Conférence de presse de Noel Gallagher, le 06/07/2011]. Alors quand les deux frères se rencontrent dans leur loge du festival parisien, une énième dispute éclate, sous l'oeil de leur entourage blasé. Liam se lance dans une diatribe contre les journalistes. Noel se tourne vers Andy Bell, le bassiste du groupe depuis le départ de Guigsy en 1999, mais celui-ci se tait. Personne ne veut prendre part à cette guerre fratricide. Liam leur fait un doigt d'honneur et se retire dans sa loge, en lançant une prune de l'autre côté de la pièce. Noel regarde s'écraser le fruit contre le mur. «Une partie de moi aurait voulu que l'histoire finisse ainsi. Ç'aurait fait un bon titre pour la presse : une prune jette une prune et achève Oasis», raconte Noel avant d'éclater de rire. Seulement Liam revient en brandissant une guitare telle une hache, et essaye de l'abattre sur le visage de son frère. La loge est petite, les autres membres du groupe observent la scène mais refusent toujours d'intervenir. À ce moment précis, leur tour manager entre dans la pièce. «Cinq minutes !» crie-t-il. Mais Noel s'en va dans la direction opposée de la scène. En sortant, il tombe sur Chas Smash (le trompettiste de Madness), qui, ne se doutant de rien, essaye de le saluer. Noel lui dit «d'aller se faire foutre» en s'avançant vers l'arrière de sa voiture. Il s'y assied, et réfléchit cinq minutes. Le lendemain, ils sont censés jouer au Rock Am See Festival, en Allemagne. «Mais j'ai compris que je ne pouvais plus continuer comme ça», dit-il. Et il demande au chauffeur de démarrer.  

«C'était le premier jour du festival, un vendredi», se souvient François Missonnier. Il est à Mini-Rock en Seine, l'espace dédié aux enfants, quand un de ses associés l'appelle sur son portable. «Rejoins-nous tout de suite. Oasis ne jouera pas», crie ce dernier. «J'ai d'abord cru à une mauvaise blague, dit Missonnier. Exactement un an avant, la chanteuse Amy Winehouse avait annulé sa performance, deux heures avant de monter sur scène. Du coup, mon associé avait beau me répéter qu'Oasis ne jouerait pas, je ne le croyais pas : je les avais vu arriver dans l'après-midi, et ils étaient déjà installés dans les loges, c'était impossible !» Prêt à en découdre, Missonnier enfourche son vélo et traverse le site à toute vitesse. «Je rentre dans les loges, et là, je vois le manager d'Oasis, hébété. Liam est resté enfermé dans sa loge. Noel Gallagher avait écrit un mot sur son blog annonçant la fin du groupe».

À ce moment-là, le directeur du festival aperçoit les membres de Madness traîner dans les Backstages. Ils viennent de donner un super concert. Missonnier leur propose de rejouer ...Ils acceptent. «Ce soir là, ils ont joué tous leurs hits» Et on a respiré, conclut le directeur du festival. [À l'auteure, le 13 juillet 2016]

Une guitare a été brisée en cette belle journée aoûtienne mais aussi un mythe. Oasis a vendu plus de 70 millions d'albums dans le monde. leurs concerts sont fabuleux, légendaires. 

Noel Gallagher interprète toujours leurs tubes de sa voix nasillarde, le cou tendu vers le micro. Il lui arrive de s'arrêter, s'appliquant à être parfaitement immobile, et d'observer la foule un instant, alors qu'elle saute dans tous les sens avec adulation. Leurs chansons sont si fortes que le public les fait siennes. Ils sont les Beatles, les Sex Pistols et les Rolling Stones réunis. La personnalité des deux frères est tellement affirmée qu'elle s'imprime dans leur musique. Pas étonnant que leur tube Don't Look Back in Anger soit devenu l'hymne de Manchester, après l'attentat qui frappa son Arena le 22 mai 2017.

Quand le groupe naît, en 1991, dans le pavillon ouvrier d'une Manchester bouleversée par l'émergence de l'acid House, l'Angleterre a soif de bêtes de scène. L'électro qui sort de la Factory de Tony Wilson possède une énergie formidable, mais totalement désincarnée. Seuls sur leur booth, les DJ n'ont pas le charisme des rock stars. Mais Liam et Noel, sous leurs survêts Adidas bleu clair trop larges, ont faim de gloire. Ils crient et jurent comme des prolos de pubs, jusqu'à ce qu'on les écoute. Le public les adore. «Il n'y avait plus tellement de groupes dangereux, et les gens voulaient en entendre un», se souvient Alan McGee, qui les a découverts dans un minuscule club à Glasgow. Au départ, il a cru que Liam était un dealer, mais quand il les a vus jouer, il leur a fait signer sur-le-champ un contrat chez son label, Creation Records. 

Liam et Noel Gallagher

Leur premier single Supersonic est un énorme succès, et ils ont envie de profiter de chaque instant de leur célébrité. Ils partent aussitôt sur la route, et détruisent toutes les chambres d'hôtel qu'ils occupent. Bonehead, le guitariste, se souvient d'une chambre où ils ont absolument tout jeté par la fenêtre...À la fin de cette tournée, ils seront bannis de quatre chaînes hôtelières. Les frères sont d'une franchise déconcertante. «On emmène nos amis sur la route avec nous pour pouvoir les exploiter», déclare sans ciller Noel Gallagher dans sa toute première interview pour la télévision. [Naked City, avec Caitlin Moran, 1994]. La journaliste glousse de surprise et de délectation. C'est tellement différent, épique, excitant. Ils sont drôles, un peu exhibitionnistes. Du pain bénit pour les médias. «On est pas des pop stars. On est des mecs. On est virils. On est dans un groupe. On aime le foot, prendre des drogues, rencontrer des femmes. On ne contredira pas ce qui est écrit sur nous» annonce Noel. [Dans le documentaire «Oasis : Supersonic», 2016]. 

Nous sommes en 1994, leur premier album Definetly Maybe s'apprête à sortir et ils s’enorgueillissent déjà d'être le plus grand groupe de tous les temps. Ils se vantent, mais dans le fond, il n'imaginent pas une seconde avoir un tel succès. 

«Tout est arrivé trop vite», commente Peggy Gallagher, leur mère. La vocation pour la musique, Liam l'a eue en prenant un coup de marteau sur la tête dans une bagarre. Pour Noel, c'était un moyen de survivre aux coups, puis à l'abandon de leur père. «Noel a toujours été jaloux de Liam», poursuit-elle. Parce que c'est lui que leur père tabassait, et pas son cadet ? Noel, le taiseux, passait son temps enfermé dans sa chambre à écrire et à gratter sa guitare. Liam, le trublion, ne cherchait qu'à attirer l'attention. Il a toujours eu l'air plus cool que son frère. «Liam est un chien, moi un chat, explique Noel. Les chats sont des êtres indépendants, ils s'en foutent de vous. Les chiens sont tout le temps : Joue avec moi, joue avec moi, s'il te plait ! C'est aussi simple que ça. On ne peut pas changer ce qu'on est. Je suis un peu un connard. C'est comme ça». Ils n'ont jamais eu la même conception du groupe non plus. Pour Noel, le rock'n'roll est avant tout une affaire de musique alors que pour Liam, c'est un mode de vie. [Wibbling Rivalry, Oasis, 1995]. Ils le réalisent dès leur premier concert à l'étranger, lorsque Liam se fait arrêter après s'être battu avec des hooligans dans le ferry pour Amsterdam. Noel est furieux. Les deux frères se disputent souvent. Lorsqu'ils enregistrent leur deuxième album (What's the Story) Morning Glory ?, en mai 1995, dans les studios Rockfiled en pleine campagne galloise, la situation dégénère sérieusement. Pourtant, au début, tout se passait bien. 

La complémentarité des frères est merveilleuse à observer : Noel joue la chanson une fois sur sa guitare et Liam l'interprète ensuite directement, parfaitement. Ils enregistrent ainsi dans la béatitude. Wonderwall, Hello, Champagne Supernova.... Mais au bout de cinq jours, Liam en a marre de passer ses journées à attendre derrière un micro. 

On est vendredi, TGIF, selon l'expression anglaise «Thanks God it's Friday» : Dieu merci, c'est vendredi.

Il fait un tour au pub, puis débauche tous les autres membres du groupe, si bien qu'à la fin, il ne reste que Noel dans le studio, prêt à enregistrer la chanson Don't Look Back in Anger. Quand Liam revient, accompagné de types croisés au bar, et que l'un d'entre eux tapote avec un bruit agaçant la guitare de Noel........Les frères en viennent aux mains. [Q Magazine n°339, octobre 2014]. Noel demande a tout le monde de partir, et Liam refuse : «Mais c'est mes copains !», dit-il, avant d'exploser tous les instruments du studio avec une batte de cricket. Noel demande à Alan White de le ramener immédiatement à Londres. Le batteur du groupe n'a jamais oublié ce trajet : «Dans la voiture, Noel disait qu'il n'arrivait pas à croire que Liam puisse faire une chose pareille. Il flippait, et disait : Je ne veux plus faire ça, je ne veux plus être emmerdé». De son côté, Liam est rentré chez leur mère. En le voyant arriver avec son bras et sa jambe cassés, elle s'est écriée : «Quel genre de putain de musique vous faits là-bas !», se  souvient Liam. Elle passe un savon à ses fils. Deux jours plus tard, ils sont de retour au studio pour achever l'enregistrement. «Ils n'ont pas dit un mot, ils se sont fait un gros câlin, et on a enregistré une chanson par jour, comme avant la dispute, raconte Owen Morris, le producteur du disque. C'était la meilleure session d'enregistrement que j'ai connue de toute mon existence. La plus facile, la moins stressante, la plus joyeuse et créative», conclut-il. 

«Nos disputes partaient de rien, affirme Noel. Dans le fond, elles étaient toutes provoquées par l'alcool et la drogue. Musicalement on s'entendait bien». Quand Liam boit, il est exaspérant. Noel a cinq ans de plus que son frère, et il n'en peut plus de voir son cadet, ivre mort, oublier les paroles sur scène. Et encore quand il accepte d'y monter....Une vraie diva. En 1996, il refusait déjà de chanter pour l'enregistrement du MTV Unplugged, en prétextant un mal de gorge, avant de s'asseoir dans le public pour fumer et picoler en regardant son frère chanter. Noel Gallagher confirme cette différence fondamentale entre son frère et lui : «Liam pense que le rock'n'roll n'est qu'une question d'attitude, de veste en cuir, d'allure....Moi, je laisse la musique parler pour moi. Aucun membre d'Oasis n'a écrit la moindre note de musique à part moi. Pour eux, la gloire et le succès étaient un poids car ils ne les méritaient pas : Ils n'écrivaient pas, il jouaient à peine...Donc ils devaient se prouver qu'ils étaient quelqu'un en se comportant comme des connards. Un chanteur qui attend toute la journée à la maison que quelqu'un écrive un album pour lui n'a rien d'autre à faire que de devenir une rock star. Il est prêt à faire n'importe quoi pour que ça dure». Noel est ponctuel, poli, bourgeois. De son enfance prolétaire à Manchester il ne garde qu'un léger accent, et l'amour d'une équipe de foot. Il reprend : «Au début, cette différence entre nous était super parce qu'elle faisait l'identité d'Oasis. Mais l'attitude meurt en vieillissant. Être toujours un connard à 50 ans, c'est tout simplement ridicule. Moi, les gens chantent encore mes chansons, elles durent pour toujours. Et même si je cessais d'être célèbre, il me resterait toujours la musique». [À l'auteure, le 13/09/2017]

Dans un groupe, aucune démocratie n'est possible. Là chacun voulait être président. Liam l'a affirmé au magazine NME : C'est lui le leader du groupe. «Je suis meilleur chanteur que lui !» parade-t-il. [New Musical express, grand hebdomadaire musical anglais]. 

Au début, Bonehead les empêche de s'entre-tuer, mais il finit par claquer la porte en pleine session d'enregistrement de leur quatrième album,  Standing on The Shoulder of Giants, ne supportant plus les tensions entre eux. Depuis lors, les Gallagher ne communiquent plus que par Twitter, où ils s'envoient des piques assassines en 140 signes. Ils ne voyagent même plus ensemble et évitent de dormir dans le même hôtel. Quand ils se croisent, il leur arrive d'en venir aux poings. «Nous n'avons pas de relation en dehors du groupe. Nous ne jouons pas très bien à la famille heureuse», admet Noel. «L'argent et le pouvoir ont fait grimper la tension....» confie McGee. [ À l'auteure, le 4/11/2016]. 

Quand Liam commence à faire la pub pour sa ligne de vêtements Pretty Green pendant les concerts d'Oasis, Noel devient fou. «Si tu veux vendre tes fringues pendant nos concerts, combien tu me payes ?», lui demande-t-il, exaspéré. 

Liam Gallagher

«La raison pour laquelle Noel a quitté le groupe n'a rien à voir avec cette dispute de Rock en Seine, commentera quelques mois plus tard Liam. [Virgin Radio, le 13/11/2009]  Je crois qu'il en avait marre. Mais il n'a pas eu les couilles de le dire à ses fans ou au groupe, alors il a dramatisé une dispute débile qu'on a eue, il a fait comme si c'était la pire du monde alors que j'ai eu des disputes plus importantes avec mes ongles de pied !» balance le chanteur avec tact....

«Ignition (le management du groupe, SDLA) et Noel se sont demandé : «Comment on fait pour lancer la carrière solo de celui-là sans faire de grabuge ? On va mettre ça sur le compte de cette tête de noeud là-bas qui a un peu trop bu», accuse Liam. [Huck Magazine, le 1er/09/2017].

Noel Gallagher

«En fait, j'ai regretté, confie Noel. Il ne nous restait que deux concert à assurer, j'aurais pu retourner là-bas, et les faire. Ils auraient été mauvais, parce que Liam était dans un état lamentable, mais on aurait été au bout de la tournée, et on aurait pu discuter tranquillement de notre propre avenir en rentrant. Peut-être qu'on aurait décidé de faire une pause et qu'on ne se serait pas séparé». 

Au lieu de ça, les frères ne se sont plus jamais parlé que par médias interposés. Ils demandent parfois des nouvelles de l'autre à leur mère. Chacun mène une carrière solo, sans jamais atteindre le succès d'Oasis.

«Même si j'adore Beady Eye, je préférerais être encore dans Oasis parce que c'était mon truc. Oasis était ma vie», regrette Liam.. [ A Live Magazine, février 2012] «J'aime Noel en dehors du groupe. L'humain Noel, c'est mon frère, putain, je l'adore, je ferais tout pour lui. Mais le mec du business est un des plus gros connards de l'univers». [N.M.E, juin 2013] 

Liam aimerait bien se réconcilier avec son frère, mais il ne peut pas s'empêcher de le traiter de «shit bag» (sac à merde) ou de «potato» (patate) sur twitter. Et Noel a confirmé que lui vivant, Oasis ne se reformerait jamais. 

«Avec le recul, je me dis que c'est déjà bien qu'ils aient tenu dix-huit ans ensemble, observe Alan McGee, toujours optimiste. C'est plus que la plupart des groupes !»

Alex James, le bassiste de Blur, en profite pour lancer une pique à ses ex-rivaux : «J'espère qu'ils se reformeront. Ils pourront faire notre première partie». [The Independent, le 30/05/2015]

Après la fin d'Oasis, Liam Gallagher a continué sa carrière. Il y eut bien deux albums avec Beady Eye, mais guère marquants. D'autant plus que dans le même temps, son frère Noel a sorti deux disques solo remarqués, Noel Gallagher's High Flying Birds (2011) et Chasing Yesterday (2015). «Il n'y avait pas de challenge personnel à faire cet album», affirme toutefois Liam Gallagher à l'AFP. «Je n'ai pas pensé à la comparaison qu'on ferait de mon travail avec le sien. Je me fous totalement de ce qui sera dit ou écrit à ce sujet»

 Liam Gallagher a toujours vécu dans l'ombre créatrice de son frère. Au début d'Oasis, Noel s'impose rapidement comme l'auteur-compositeur de l'ensemble. C'est à lui que l'on doit les tubes du groupe.«On se se parle toujours pas lui et moi».«Et en ce moment, ça ne me pose pas problème, je m'en fous complètement», explique Liam Gallagher à l'AFP. «Mais si un jour, il veut reformer Oasis, car c'est lui qui est parti, je suis prêt. Et, ouais.....J'ai l'espoir qu'un jour ça se produise». 

Mais Noel, a la rage de vaincre en solo : 

Façon de prolonger l'effort, Noel continue de déconcerter en convoquant sur This Is The Place, premier extrait d'un nouvel album paru le 27 septembre, tout un pan du Manchester baggy et psychédélique, aux relents d'acide à en faire décoller le papier peint, peu exploré avec Oasis. Le Gallagher nouveau est un aventurier sonique, fringuant et créatif, qui se paye une seconde jeunesse en s'émancipant des carcans dans lesquels, certains voulaient le limiter.

En 2019 Noel Gallagher's et son groupe étaient en tournée avec U2 en Asie avec des dates à travers l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Le groupe joua également à Bangkok en Thaïlande à la fin de l'année, alors que le premier concert de l'été 2020 a été annoncé : Il aura lieu à la Kenwood House de Londres le 21 juin. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :