Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Les impostures de Michael Jackson et Lisa-Marie Presley.

Diane Sawyer, MJ et LMP en 1995. C'était du cirque !

Diane Sawyer, MJ et LMP en 1995. C'était du cirque !

Interview que Michael Jackson avait accordée à Diane Sawyer, la célèbre journaliste de la chaîne ABC, pour son émission «Prime Time Live» diffusée en direct le mercredi 14 Juin 1995. Jackson est en compagnie de son «épouse», Lisa Marie Presley Jackson.

Nous avons vu dans un article précédent, qu'ils n'avaient en fait jamais été mariés, et que Diane Sawyer avait accepté de faire la promotion d'un canular.

Lire l'article ici 

Diane Sawyer : Et voici avec moi Michael Jackson et Lisa Marie Presley.

Bienvenue à Prime Time Live sur ABC ! En vous regardant, j'ai envie de vous demander : Comment a eu lieu ce mariage ? Comment ça a commencé ? Je devine que ce n'était pas en jouant au Mini Golf, ou en partageant un Hot-Dog ! ça a commencé quand entre vous, quand avez-vous commencé à sortir ensemble ?

Michael Jackson : Eh bien, la première fois qu'on s'est vus, elle avait 7 ans et moi 17. C'était à Las Vegas, elle venait toujours à mes concerts. Seuls les Jackson 5 donnaient des spectacles familiaux là-bas. Elle se plaçait au 1er rang, elle venait assez souvent, mais avec plein de gardes du corps.

DS : Et vous êtes restés en contact ?

MJ : Bien sûr. Elle venait dans ma loge et on discutait souvent. Je la trouvais mignonne et adorable, et j'avais toujours espéré la revoir.

DS : Et qui a parlé mariage en premier ?

LMP : On est pas restés en contact...

MJ : Non, on est pas restés en contact après ça ...

LMP : Il....vas-y tu veux le dire ? Ce qui s'est passé quand tu as essayé de me recontacter..

MJ : Non, vas-y, tu as une bonne mémoire

LMP : Mais tu avais dit que c'était toi qui le raconterais !

( Pas de doute, ils sont très complices)

DS : Voilà que vous vous disputez déjà ! Qui a demandé l'autre en mariage ? Comment êtes-vous venus à en parler ?

MJ : Ça a commencé quand elle avait 18 ans. Je demandais toujours à mon avocat, John Branca, s'il connaissait Lisa Marie Presley. Il me répondait qu'il représentait sa mère. Je lui demandais de la contacter car je la trouvais mignonne. Il éclatait de rire à chaque fois, et me disait qu'il ferait tout son possible. La fois suivante, je lui demandais "Alors"? ..."Rien", disait-il. je l'embêtais toujours avec ça. Puis un jour j'ai vu une couverture de magazine qui la montrait en mariée. J'étais vraiment effondré. J'étais vraiment effondré. je pensais vraiment que ça aurait dû être moi, sincèrement.

DS : Comment en êtes-vous arrivés au mariage? Qui a prononcé le mot en premier?

MJ : Moi

LMP : Lui.

DS : Quand ? Où ?

LMP : Au téléphone !

MJ : Oui, au téléphone !

LMP : Il m'a fait sa demande. On se voyait depuis quatre mois...C'est ça, quatre mois ?

MJ : Je ne m'en souviens pas.

LMP : Bref....On sortait souvent, mais la presse ne s'en est pas aperçue. J'allais à Las Vegas..On allait partout ensemble. Partout ! Dans les librairies ...On ne se cachait pas.

(Les journalistes n'auraient pas vus Jackson et Presley ensemble? C'est absolument incroyable! rires ...) 

DS : Avez-vous dit oui tout de suite ?

LMP : J'étais seule depuis quatre mois. Il m'a demandé : «Que ferais-tu si je te demandais de m'épouser ?» J'ai répondu que j'acceptais.

MJ : Tu étais très enthousiaste ! 

(Combien Jackson a-t-il payé Presley pour jouer le rôle de la mariée ?)

DS : Je dois vous demander cela car j'imagine que beaucoup d'avocats ont travaillé à un accord prénuptial entre vos deux.....fortunes. Y a-t-il un tel accord entre vous ?

MJ : Eh bien, on s'est arrangés. On a signé quelques papiers. Mais c'est bien sûr confidentiel.

LMP : Oui, on a fait des arrangements.

(Par arrangements entendez : Il m'a versé beaucoup de dollars. L'affaire Chandler lui avait coûté très très cher : 22 Millions de $,  ajoutez les diamants offerts à Liz Taylor pour qu'elle le soutienne,   et on ne sait  combien pour  son alibi : LMP  (Un coupable devient innocent dès qu'il paie bien !) . 

DS : Comme vous le savez, les réactions à ce mariage - et cela vous a affectés - sont allées de l'étonnement à la joie, et aux soupçons sur un mariage qui arrivait vraiment à point. Lisa avez-vous interrogé Michael sur les faits dont on l'accusait ? Avez-vous discuté de l'impact du mariage sur ces accusations ?

LMP : Absolument pas. Je suis restée en contact avec lui pendant tout ce temps-là, même lorsqu'il a disparu. D'ailleurs j'étais sensée me rendre à San Juan au Porto Rico, mais ensuite j'ai appris qu'il ne serait pas là-bas. J'étais donc présente pendant cette période, on se téléphonait.

(LMP n'aurait apparemment  pas appris par Jackson qu'il ne se rendrait pas à Porto Rico, bien qu'ils se téléphonaient ?)

DS : Vous ne lui avez pas demandé si c'était vrai ?

LMP : Non je ne l'ai pas fait.

DS : On reviendra au mariage dans une minute ...

LMP : Excusez-moi, il en parlait tout le temps. Je n'avais pas besoin de l'interroger. Au téléphone c'était tout le temps... Constamment (Aaaaaaaaaaah la tension en parlant de l'accusation)

DS : Comme je sais que vous voulez en parler, je vais vous interroger sur ces accusations. Mais d'abord, je précise que rien n'a été convenu à l'avance. Vous avez dit n'avoir peur d'aucune question. Je voulais que tout le monde le sache avant de continuer. Je souhaite d'abord m'assurer que les termes sont clairs. Vous avez dit que vous ne feriez jamais de mal à un enfant. Je vais essayer d'être aussi précise que possible : Avez-vous jamais, comme l'affirme ce jeune garçon, eu des relations sexuelles, caressé, ou eu des contacts sexuels avec cet enfant ou avec d'autres ? 

MJ : Jamais, jamais, jamais. Je ne ferais jamais de mal à un enfant, ou à quiconque. Mon coeur ne fonctionne pas ainsi. Cela ne m'intéresse même pas.

(Pour quelqu'un que cela n'intéressait pas il a tout de même été accusé plusieurs fois de pédophilie !)

DS : A votre avis, que devrait-on faire à quelqu'un qui fait cela ?

MJ : Ce qu'on devrait faire à quelqu'un qui fait ça ? Eh bien, je pense que ces gens ont besoin de se faire soigner d'une façon ou d'une autre.

(Un des facteurs qui permet de les soigner, c'est la reconnaissance des faits. C'est une condition requise pour prendre en charge un abuseur.)

DS : Mais que dites-vous des photos prises par la police ? Comment ce garçon a-t-il pu donner autant de détails de vos parties intimes ?

MJ : Les photos que la police a prises de moi ? Rien là dedans ne corroborait les accusations ! Rien !

LMP : Ils n'avaient aucune preuve qui correspondait aux accusations ...

MJ : Sinon, je ne serais pas ici aujourd'hui à vous parler. Ils n'ont pas trouvé le moindre élément qui puisse m'impliquer. (Mensonges)

(Aucun procureur ne risquerait sa réputation en montrant une photo au jury qui ne correspond pas aux détails donnés par une victime - Aucun - Un DA travaillant pour l'état Américain ne se ridiculiserait pas pour quelque chose d'aussi stupide que montrer une photo qui ne correspond pas, juste pour s'entendre dire «Elle ne correspond pas» ! Cela va de soi )

DS : Il a pourtant été dit qu'il y avait des marques sur les parties intimes de Michael

MJ : Aucune, aucune marque. Sinon, comment se ferait-il que je sois là ?

LMP: Vous n'allez pas me demander ça ! à propos des marques ...(Rire)

DS : C'est vous qui décidez.

LMP : Je dirais juste que lorsqu'on a su que rien ne concordait, les titres des journaux étaient si minuscules, bien que les accusations aient été écrites en gros caractères.

MJ : Ils n'ont pas réussi parce-que c'était faux.

DS : Alors pourquoi avoir réglé l'affaire à l'amiable ? Il semble que vous avez payé une somme colossale.

MJ : Ça c'est du folklore. j'ai dit à mes avocats. «Pouvez-vous me garantir que la justice prévaudra?» Ils m'ont répondu : «On ne peut pas garantir la décision d'un juge ou d'un jury». J'étais abattu, scandalisé. Totalement scandalisé.

DS : Combien d'argent avez-vous donné ?

MJ : je me suis dit qu'il fallait que je sorte de ce cauchemar, ces mensonges, ces gens qui voulaient de l'argent, les émissions à scandale....Ce sont des mensonges ! J'ai donc réuni mes avocats et il m'ont conseillé à l'unanimité de mettre un terme à cette affaire qui aurait pu durer pendant sept ans ! On voulait mettre tout cela derrière nous.

DS : Pouvez-vous nous indiquer la somme ?

MJ : Ce n'est pas la somme fabuleuse annoncée par les journaux. Les conditions de l'accord sont très confidentiels.

( On sait qu'il  s'agissait tout de même de 22 millions de dollars)

LMP : On lui a interdit de parler de ces conditions et des montants précis.

MJ : Ce qu'on m'a fait endurer est tout bonnement injuste, car rien ne prouvait que j'avais fait cela. Absolument rien. Dans tous les cas, ils ont inspecté ma chambre, tous mes livres, tous mes cassettes vidéo, toutes mes affaires. Et ils n'ont rien trouvé. Rien ! Rien qui dise Michael Jackson a fait ça : Rien.(boniments)

DS : Rien...(Rires) D'accord, j'ai compris, rien. Nous avons téléphoné, vérifié tout ce que l'on pouvait. Nous sommes allés voir si ce que nous avions entendu était vrai. Je veux vous poser deux questions. Selon les articles que nous avons lus, on aurait trouvé dans votre chambre des photos de jeunes garçons. Pas d'adultes...

MJ : Pas seulement des garçons ! d'enfants, de petites filles aussi...de tout.

Chaque invité à Neverland devait signer un document de confidentialité avant d'entrer dans le domaine privé de Jackson. Les visiteurs promettaient de ne pas photographier Jackson ou «faire des remarques désobligeantes» sur le ROI DE LA POP, au monde extérieur. Le but était de protéger la vie privée de la star, et les contrats signés, concernaient également les enfants qui dormaient dans la chambre de MJ.

En 1993, en tant que chef de la sécurité de Neverland, Robert Wegner était le gardien de ces dossiers.

Robert Wegner : Il y avait la liste des visiteurs sur un tableau dans le bureau de la sécurité où tout le monde dormait.  Dans le cas où il y ait eu une urgence, le service d'incendie pouvait faire évacuer tout le monde.

Mankiewicz (Policier)  : Alors vous saviez où se trouvait tout le monde ?

Robert Wegner : Bon, il n'y avait pas de noms, seulement des chiffres, comme par exemple pour la chambre de Michael, un chiffre correspondait à sa chambre, plus d'autres chiffres pour ceux qui séjournaient dans sa chambre.

Mankiewicz : Pendant les trois années que vous avez travaillé pour MJ, combien d'enfants ont passé la nuit dans sa chambre?

Robert Wegner : Je ne peux pas vous dire combien d'enfants, je peux vous dire combien de fois, donc c'était une centaine de fois, maintenant cela ne veut pas dire 100 enfants.

Mankiewicz : ça aurait pu être le même enfant un certain nombre de fois ?

Robert Wegner : Oui

Mankiewicz : Parmi les enfants combien y avait-il de garçons et combien de filles?

Robert Wegner : A ma connaissance, il y a eu une fille là-bas une fois, les autres étaient tous des garçons.

DS : Et aussi des albums photos de jeunes garçons déshabillés. Ce n'est pas vrai ?

MJ : Non, pas que je sache. A moins que ce ne soit un paquet que je n'ai jamais ouvert. Les gens savent que j'aime les enfants, alors il m'envoient des livres du monde entier, d'Amérique du sud, d'Allemagne, de Suède etc.

DS : Donc, s'ils ont trouvé quelque chose, qu'ils le montrent !

MJ : Oui ! Je reçois une quantité de courrier incroyable ! vous seriez étonnée des tonnes de courrier que je reçois. Si je disais à mes fans que j'adore Chaplin, je serais submergé de gadgets sur Chaplin. Je dis que j'aime les enfants, c'est pourquoi je reçois tout ce qui s'y rapporte.

(Il suffit de prendre connaissance du matériel saisi dans le raid de la police en 2003, pour se rendre compte que certaines choses n'étaient pas du tout adaptées aux enfants. voir ici )

 Les impostures de Michael Jackson et Lisa-Marie Presley.

DS : Y a-t-il eu d'autres règlements à l'amiable avec d'autres enfants portant ce type d'accusations ? Nous avons entendu parler d'une autre affaire, qui ne passerait pas en justice, mais pour laquelle vous avez payé.

MJ : Non, ce n'est pas vrai. Je crois que tout va bien et qu'il n'y en a pas d'autre.

(En Décembre 1994, Blanca Francia a tenté de poursuivre Jackson parce qu'il avait molesté son fils - Jason - . Mais après les accusations du garçon, sa mère a conclu une  entente à l'amiable avec Jackson pour  2,4 millions de $. Le règlement a été finalisé en deux étapes, en 1996 et 1998. / L'autre garçon recevant un règlement  de 300 000 $ était David Martinez - ) Lire ici .

Début 1994, la police de Santa Barbara ouvrait une nouvelle enquête à l'encontre de Jackson sur la foi du témoignage de deux enfants l'accusant d'attouchements. lire ici

DS : Je cherche la bonne formulation à ma prochaine question...Dans le pays, j'entends les gens dire..Soyons clairs, vous avez été lavé de toutes les accusations, ils disent donc: «Voici un homme qui est entouré de choses qu'aiment les enfants, qui passe beaucoup de temps avec ces jeunes garçons...

MJ : C'est exact.

DS : Que fait un homme de 36 ans en dormant avec un garçon de 12 ans ? Ou avec plusieurs ?

MJ : Il n'y a pas que des garçons. Je n'ai jamais invité que des garçons dans ma chambre. C'est ridicule voyons ! Cette question est ridicule, mais si les gens veulent savoir, je serai heureux de réponde ! Je n'ai jamais invité personne dans mon lit. Les enfants m'aiment, je les aime. Il me suivent pour être avec moi. N'importe qui peut venir dans mon lit, même un enfant.

LMP : Je voudrais juste dire...Excusez-moi...Je l'ai vu avec des enfants cette année..J'ai suffisamment vu comment ça se passait pour savoir pourquoi  ces accusations ont eu lieu. Je comprends..

DS : Mais est-ce se comporter en adulte de faire ça ? Vous avez un petit garçon de deux ans...

MJ : s'adressant à Lisa-Marie ..Termine ce que tu voulais dire..

LMP : Je veux dire une chose. Les enfants ne le laissent pas aller aux toilettes sans entrer avec lui ! Ils ne le quittent pas d'une semelle. Alors, quand il va au lit, ils sautent dans le lit avec lui, même si moi j'y suis déjà. (ce mensonge est fameux!) 

DS : Mais être adulte et aimer les enfants, n'est-ce pas aussi les tenir à l'écart des situations ambigües ? Et il s'agit ici d'une longue période. Laisseriez-vous votre fils, quand il aura 12 ans faire cela ?

LMP : Si je ne connaissais pas Michael, il n'en serait pas question. Mais je sais qui il est, et comment il est. Je sais qu'il n'est pas comme ça. Je sais qu'il aime les enfants....

DS : Est-ce bien fini ? Cela n'arrivera plus ? Je crois que c'est ce que les gens veulent savoir : Que vous ne dormirez plus avec des enfants, c'est ce qui fait douter les gens.

MJ : Personne ne doute quand des enfants viennent chez moi...

DS : Mais est-ce fini ? Allez-vous être vigilant ?

MJ : Vigilant par rapport à quoi ?

DS : Pour le bien des enfants.

MJ : Non, tout est très normal, tout est pur. Je ne pense pas à ça. Je ne suis pas comme ça. Jamais je ne ..

DS : Vous ne le referez pas ?

MJ : Refaire quoi ?

DS : Faire venir des enfants chez vous ?

MJ : Mais pourquoi pas, s'ils le veulent ! S'il s'agit d'amour, de pureté, et de l'innocence la plus complète. Si vous parlez de sexe, alors allez voir quelqu'un d'autre, car ce n'est pas moi ça, ce n'est pas Michael Jackson, ça ne m'intéresse pas.(Jackson a été accusé 6 fois de pédophilie avant son décès)

DS : OK, nous allons nous interrompre. Ensuite nous recevrons Elizabeth Taylor, qui nous a dit ce qu'elle a vu quand elle est venue vous parler, et comment elle vous a aidé à soigner votre dépendance aux calmants.

MJ : Oh OUahhhh, On va voir Elizabeth !

DS : Elizabeth Taylor va raconter la visite qu'elle vous a rendue en plein milieu de ce qu'elle a nommé un «calvaire». Elle était en colère après nous car, a-t-elle dit, on parle toujours d'un seul aspect d'une personne, et jamais de ses réussites.

MJ : C'est vrai.

DS : En particulier de ce que cette personne donne aux enfants, donc de l'argent que vous donnez pour les enfants.

Interview d'Elizabeth Taylor

ET : Quand il est en tournée, il va dans les hôpitaux, sans que la presse le suive, sans que personne ne soit au courant. Il met un déguisement pour s'y rendre et l'enlève une fois sur place. Et les enfants sont émerveillés ! Ils disent : OH c'est Michael Jackson !

DS : A aucun moment, vous ne vous êtes dit ...En lisant ce que tout le monde avait lu...Peut être me suis trompée à son sujet ?

ET : Non, absolument pas.

DS : Jamais ?

ET : Jamais ! Je connais le coeur de Michael, je connais son esprit et son âme. Je ne suis pas aussi insensible, surtout quand il s'agit des gens que j'aime.

DS : Pourquoi êtes-vous allée à Singapour ?

ET : C'est mon ami et il était seul. Totalement seul. Et il avait ...besoin d'aide. Rien ne pouvait lui faire plus de mal. Si cela avait été calculé, si on avait voulu sa mort, on n'aurait pas pu mieux faire. Ça lui a quasiment brisé le coeur.

DS : Il prenait des médicaments pour tenter d'oublier ?

ET : Il ne savait plus ce qu'il faisait, il essayait d'atténuer son chagrin. Ça m'a fait peur parce que je suis passée par là, et je sais combien il est facile d'en arriver là quand on souffre moralement ou physiquement.

DS : Mais il a su immédiatement qu'il devait faire face ?

ET : Pas immédiatement, mais il savait qu'il le faudrait.

Fin de l'extrait vidéo avec ET. 

- Je vous propose de lire cet article : Dans les yeux de Michael Jackson et d'Elizabeth Taylor

 Les impostures de Michael Jackson et Lisa-Marie Presley.

DS : A cette époque, Michael, on dit que c'était un tel supplice que vous étiez au bord du suicide, c'est vrai ?

MJ : Je n'ai jamais pensé au suicide. J'aime trop la vie pour ça, je ne baisse pas facilement les bras, j'ai la peau dure. Je n'ai jamais voulu me suicider.

DS : Est-ce que ça a ...

MJ : Ça m'a brisé le coeur, ça par contre oui...

( Prenez connaissance de cet article : Michael Jackson quelque part sous la surface quelque chose clochait)

DS : Est-ce que vous avez été transformé ? Où voudriez-vous habiter ? Cette affaire vous a donné envie d'aller vivre à l'étranger ?

MJ : Il me serait égal de quitter l'Amérique. Je garderais Neverland parce-que c'est un endroit que j'aime, mais je crains le brouillard et la pollution. Je ne les supporte pas. Donc, j'aimerais vivre à l'étranger, et je vais vivre à l'étranger.

DS : Ah bon ? Où ça ?

MJ : Je n'ai pas encore décidé, peut-être en Afrique du sud.

DS : Pour y vivre définitivement ?

MJ : Où peut-être en Suisse.

DS : Lisa, vous êtes d'accord ?

LMP : Est-ce qu'on pourrait dire une fois pour toutes qu'on habite ensemble. C'est vraiment ridicule. Où sont les caméras ? peu importe. Excuse-moi ?

MJ : Non continue !

LMP : Ce que je pense de l'Afrique ? J'aimerais y aller, et avoir une maison là-bas - Ainsi on pourra être harcelés sans cesse !

DS : Avant de passer à autre chose, nous avons tenu à montrer votre commentaire personnel sur ces deux années qui viennent de s'écouler...C'est un clip avec Janet, votre soeur, il est intitulé : Scream. Ce clip contient des mots que des personnes d'un certain âge pourraient ne pas comprendre. Il est question de confusion, de dénigrement, de persécution. «Arrêtez de vous en prendre à moi, ça me donne envie de hurler».

Diffusion du clip Scream ...

DS : Nous avons la vidéo de votre mariage, je vais vous laisser la commenter. Nous allons retourner à l'année passée.  Presque jour pour jour...

LMP : J'ai l'air d'une idiote, je vous préviens..

MJ : Mais non, tu as l'air d'une....Non rien (rires)

LMP : Je commente ?

DS : Oui .

Extrait vidéo...

MJ : Il s'imite sur la vidéo en disant je le veux..

LMP : Hein ?

MJ : Je le veux !

LMP : Rires... et ensuite le juge de paix va lui demander un autographe .

MJ : chuchotant à LMP - Comment tu me trouves ?

LMP : Très bien

MJ : Tu es sûre ?

LMP : Mais oui.

Fin de l'extrait.

DS : Maintenant, vous, Lisa Marie, vous vouliez dire quelque chose. Beaucoup de gens ont des doutes sur ce mariage. Certains disent que c'était une coup de l'église de Scientologie, dont vous faites partie et qui a beaucoup d'influence sur ses membres. Votre ex mari en fait partie, vous le voyez toujours. Tout cela aurait été une machination pour y attirer Michael et son argent.

LMP : Quelle connerie ! Excusez-moi, mais je n'ai jamais rien entendu d'aussi ridicule. D'abord personne ne m'influence, et en ce qui concerne notre mariage, j'ai épousé Michael parce que je l'aime. Un point c'est tout. Que ceux qui croient le contraire aillent se faire voir.

DS : Ça a le mérite d'être clair.

JLM : OUI.

DS : Qu'aimez-vous le plus chez lui ?

LMP : Oh , ce que j'aime le plus ? Tout ! Il est formidable, je l'admire, je le respecte, je l'aime. Et non, nous ne faisons pas chambre à part, désolée ! J'aime tout de lui !

DS : Pour en revenir à ça : êtes-vous scientologue ?

MJ : Non.

DS : Non. Vous comptez le devenir ?

MJ : je crois en la spiritualité, en un être supérieur - Dieu, mais je ne suis pas scientologue. Je lis tout, j'aime lire et me cultiver.

DS : Vous dites ne pas faire chambre à part, très bien... On est en direct, je m'en tiendrai à cela, car une journaliste sérieuse ne pose pas ce genre de question. Mais je n'en oublie pas pour autant que vos fans meurent d'envie de vous poser une question.

LMP : Est-ce qu'on couche ensemble ?

DS : Nous...(rires)

MJ : rit en s'adressant à Lisa, et lui dit, mais elle n'a encore rien demandé !

DS : Je n'ai rien dit ..

MJ : Tu ne sais pas ce qu'elle allait nous demander ! ( il place sa main devant la bouche de Lisa)

LMP : C'était bien cela ?

DS : Nous allons écouter un ou deux fans...

Une fan : On veut savoir si vous l'avez fait..

Une fan : Michael, je sais que c'est une question indiscrète, mais est-ce que tu as des relations sexuelles avec Lisa-Marie ?

Une fan : Est-ce que vous vous aimez réellement ou n'est-ce qu'un coup de pub ?

Une fan : Est-ce que vous couchez ensemble ?

MJ : C'est quand même invraisemblable ....

DS : Les gens sont sceptiques ...

LMP : Oui ! Oui ! Oui ...(rires)

DS : On a lu dans la presse que vous attendiez un enfant ...

LMP : cela va se faire, mais quand...ça je ne peux pas vous le dire.

MJ : on ne le dira pas..

LMP : C'est personnel

MJ : On laisse faire le ciel.

DS : Mais pas encore ?

LMP : Quant au mariage de convenance, je trouve cela tout de même très intéressant, très intéressant ...( en effet )

MJ : Ridicule !

DS : Pourquoi ?

LMP : Pourquoi ne pourrions-nous pas avoir des points communs ?

MJ : On ferait semblant ? Absurde !

LMP : On est tout le temps ensemble, d'abord...Ensuite, comment peut-on faire semblant 24h/24 quand on dort ensemble, qu'on se réveille ensemble, qu'on mange ensemble...Vous êtes venue chez nous, on a une maison normale, on a une nounou, une bonne. Il est dans son studio, moi dans la cuisine, on est comme tout le monde, même si c'est dur à croire...(Cette tirade fait rire à s'en décrocher la mâchoire) 

DS : Vous faites vos courses ensemble ?

LMP : Oui, et on sort dîner. Quelque fois on se dispute...

MJ : Rires, Et on peut savoir à quel sujet exactement ?

DS : On a également lu que vous vouliez peut-être adopter les enfants de Lisa..

MJ : J'adorerais adopter des enfants , c'est un vieux rêve. Des enfants de toutes les races : Arabes, juifs, noirs.. Toutes les races. (fiction)

DS : Et les enfants de Lisa ?

MJ : Je les adore !

DS : Mais vous les adopteriez ?

MJ : Pardon ?

DS : Vous les adopteriez ?

MJ : Oh, je les adore, ils sont franchement mignons...

DS : Mais les adopter ...

MJ : Oui, bien sûr !

LMP : Ils ont un père biologique, et lui c'est ..

MJ : Ils m'adorent et moi aussi

LMP : C'est sûr !

MJ : On s'amuse énormément ensemble.

LMP : Oui, mais je n'ai jamais entendu dire que l'on pouvait adopter les enfants de quelqu'un alors qu'ils ont encore de bons rapports avec leur parent biologique.

DS : Nous allons maintenant diffuser le clip de Michael qui provoque un scandale dans les salles de cinéma de ce pays. Certains prétendent qu'il s'inspire du «Triomphe de la volonté» de Leni Riefenstahl, un film nazi ( vidéo tournée à Budapest au mois d'août 1994)

MJ : C'est faux ! rien de tout cela n'est vrai.

DS : Vous avez vu ce film ?

MJ : Je vois tout. J'adore le cinéma, les documentaires, mais cela n'a rien à voir avec ce que vous citez.

DS : Il y a pourtant des gens qui pensent que c'est ...

MJ : Absolument pas ! ça n'a rien à voir avec la politique, le communiste ou le fascisme..

DS : Des critiques ont écrit : «C'est le pire exemple de glorification qu'un chanteur ait jamais osé s'offrir».

MJ : Parfait, c'est super ! c'est ce que je voulais faire.

DS : La polémique ?

MJ : Oui ! Et ils sont tombés dans le piège. En fait je voulais juste attirer l'attention.

DS : Et ceux qui disent que ce sont des symboles de souffrance ?

MJ : Non, non, cela n'a rien à voir, ça ne parle pas de politique, pas de fascisme, ni de dogme, ni d'idéologie, rien de tout ça. Seulement d'amour. Vous ne voyez ni tanks, ni canons ...Ce sont des gens qui ne rassemblent dans la joie. C'est de l'art ! Un réalisateur crée de l'art.

(diffusion du teaser de l'album History)

DS : On l'a dit, on peut être d'accord ou pas avec la façon dont certains perçoivent ce clip ; un autre problème a été soulevé. Dans une chanson vous dites : «Traitez-moi de Juif, traînez-moi en justice». Certains trouvent ces paroles antisémites.

MJ : Non , il n'y a rien d'antisémite. Je ne suis pas raciste et ne pourrais jamais l'être. J'aime toutes les races, des Arabes aux Juifs et au Noirs. Quand je dis : «Traitez-moi de Juif, traînez-moi en justice, donnez-moi des coups de pieds, traitez-moi de Youpin, ne me traitez pas de blanc ou de noir»....C'est moi la victime dont je parle ! Vous savez mes avocats et comptables sont juifs. Mes meilleures amis, David Geffen, Jeffrey Katzenberg, Steven Spielberg, Mike Milken, sont tous juifs. Alors c'est idiot ! J'ai grandi dans une communauté Juive.

 Les impostures de Michael Jackson et Lisa-Marie Presley.

DS : Une autre question est revenue souvent dans le micro-trottoir. C'est une sujet sensible, et vous en aviez parlé avec Oprah....En un sens, les gens ne sont pas très convaincus à propos de la blancheur de votre peau, que ce ne soit pas voulu de votre part, comme le maquillage. Est-ce pour être ni blanc, ni noir ? Pour ne pas avoir l'air trop masculin, rester androgyne ? Les gens veulent savoir si c'est un choix de votre part...ce look. D'où vient-il ?

MJ : Je crois qu'il s'est crée tout seul, naturellement

LMP : C'est un artiste il a tous les droits ...

MJ : je suis un artiste, je fais des performances.

LMP : Il est constamment en train de modifier, transformer, retravailler les choses, corriger les imperfections. Si ça ne lui plait pas, il change. Point final ! Il s'est remodelé...c'est un artiste.

MJ : Pourquoi ne pas me mettre un point rouge ici (en désignant le milieu de son front) ou deux yeux là ( il montre ses pommettes) ?

DS : Aimeriez-vous retrouver votre couleur d'avant ?

MJ : Si j'aimerais retrouver ma couleur ? C'est à la nature qu'il faut poser la question. J'adore le noir.

DS : Vous aimeriez le redevenir ?

MJ : En montrant LMP du doigt, il dit, je l'envie elle peut bronzer, moi pas.

DS : Autre question importante : Chanterez-vous ensemble ?

MJ : J'adorerais chanter avec toi Lisa ! Et toi, en as-tu envie ?

DS : Vous ne chantez pas ?

LMP : Non, j'ai chanté à une époque. Mais je n'ai pas épousé Michael pour ça, c'est ridicule. Je ne me suis pas mariée pour faire carrière dans la chanson - juste pour mettre cela au clair aussi. (Elle semble agacée, lorsque MJ lui fait des oreille de lapin derrière sa tête)

MJ : Ben quoi ? Arrête ....(rires)

DS : Notre émission se termine. J'aimerais que vous répondiez à cette question : Où vous projetez-vous dans cinq ans ?

MJ : En train de faire mon métier que j'adore, et d'aider les enfants. Et coucou à Bobby Sherrit !

LMP : Je voudrais que les gens comprennent que je ne suis pas...que nous ne sommes pas ...les plaisanteries, les réflexions humiliantes, ça m'exaspère...Du coup je n'ai pas trop pu aborder ce sujet ce soir, c'est bientôt fini en plus, mais ....face à Michael qui imite son énervement , elle lui dit Arrête !

MJ : Tu voudrais les étrangler ! Ne croyez pas les ragots de la presse à scandale. C'est bon pour la poubelle, ces idioties, C'est stupide ! J'en ai marre !

DS : C'est fini pour ce soir.

MJ : Crie un «Yessssss» victorieux.

LMP en 2016 avec ses deux  jumelles nées de son mariage avec Michael Lockwood.

LMP en 2016 avec ses deux jumelles nées de son mariage avec Michael Lockwood.

Mentir reste un passeport pour le succès social, professionnel et économique! Si la malhonnêteté a des effets bénéfiques à court terme, par exemple des récompenses financières ou le prestige, elle est coûteuse autant pour l'individu que pour la société qui a été trompée.

Dans tous les cas LMP a dépassé les bornes en favorisant le laxisme moral de Jackson. Mais finalement tous les deux ont ruiné leurs efforts. Jackson a de nouveau été accusé de pédophilie, et pour Presley ce fut  la drogue et l'alcool ..«Je ne sais pas être sobre» a-t-elle confié il y a quelques années, avouant consommer de la cocaïne, de la marijuana et des sédatifs.

Le 22 octobre 2010, elle parlera de Jackson en ces termes : «Je pense que c'était un train fou que personne ne pouvait stopper. Il fallait que je me fasse une raison pour arrêter de souffrir». «Quand il voulait la paix, si vous essayiez de lui faire entendre raison, il vous envoyait paître-y compris sa famille».

Lisa Marie Presley aussi manipulatrice  que Jackson, a du bien se marrer lorsqu'elle a demandé aux fans de déposer des Tournesols à Forest-Lawn  et qu'ils l'ont fait.

LMP a aujourd'hui encore bien des problèmes avec Michael Lockwood son dernier mari. Ce dernier raconte, nous avons vécu plus de 10 ans ensemble, et je sais qu'elle a beaucoup de peine à être honnête et rarement, sinon jamais, elle n'accepte la responsabilité personnelle de ses propres méfaits. (Comme Jackson justement !)

Les services de protection de l'enfance ont décidé, à la suite du dépôt de plainte de LMP, accusant Lockwood  d'avoir des centaines de photos inappropriées et des vidéos perturbantes avec des enfants sur son ordinateur, de retirer leurs filles aux deux parents et ont convenu qu'ils pourraient vivre avec leur grand-mère - Priscilla Presley - de 71 ans, qui soutient son beau-fils.

Le juge a ordonné à Lisa-Marie de faire un virement mensuel de 10 000 $ pendant cinq mois à Michael Lockwood afin de couvrir les frais juridiques de son conjoint étranger. Le tribunal a statué que ce serait la seule dépense que l'héritière de la vaste fortune d'Elvis devrait payer, LMP ayant affirmé qu'elle avait eu de graves difficultés financières ces dernières années.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article

Stand up 16/09/2017 03:00

Vous avez un serieux problème .
Vous diabolisez un etre incroyablement bon !
A croire qu'il vous a lui aussi violer hier soir !
Sale folle !

Clara. 16/09/2017 02:59

Vieille Folle !

Clara. 16/09/2017 02:58

Veuille folle !