Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

CHARLIE CHAPLIN est-il bien le roi légitime du cinéma muet ?

CHARLIE CHAPLIN est-il bien le roi légitime du cinéma muet ?

On peut affirmer beaucoup de choses sur Charlie Chaplin : qu'il avait certaines faiblesses pour les adolescentes, qu'il a engendré onze enfants (peut-être même douze), que le FBI l'a chassé de son pays d'adoption. Mais c'est beaucoup dire que ce génie comique était le roi indiscuté du cinéma muet.

En popularité et en prestige, s'il fut souvent numéro un, Chaplin partagea pendant la majeure partie des années 1920 la vedette avec : son ami Bretteur Douglas Fairbanks ; la fiancée de celui-ci, Mary Pickford ; Clara Bow, dite «It Girl» ; les idoles du public féminin, Rudolph Valentino et John Gilbert ; les cow-boys William S.Hart et Tom Mix ; d'autres comiques comme Buster Keaton, Fatty Arbuckle et Harold Lloyd ; et même une star canine comme Rin Tin Tin. L'histoire a pourtant accordé à Chaplin des faveurs dont les autres n'ont pas bénéficié.

Après son arrivée en Californie à l'âge de vingt-quatre ans, l'acteur de vaudeville londonien a tourné plus de quatre-vingts films, la plupart en une bobine, pour Mack Sennett, producteur des comédies Keystone Kops.

Chaplin inventa le personnage du vagabond pour son deuxième film et créa son fameux look, avec le pantalon trop grand d'Arbuckle, le melon trop petit du beau-père du même Arbuckle, la veste rafistolée du comédien Chester Conklin, les chaussures pointure 48 de Ford Sterling (chaussures que Chaplin portait inversées) et une moustache sortie du département maquillage de Mack Sennett. Seule la canne en jonc lui appartenait en propre.

Si Charlot le vagabond n'avait pas beaucoup de chance, on ne peut en dire autant de Charles Chaplin, son créateur.

Le vagabond malicieux fit immédiatement sensation, particulièrement chez les nouveaux immigrants, qui l'applaudissaient chaque fois qu'il se montrait plus malin qu'un flic entêté ou un snob. Ce personnage décidément non américain contribua ainsi à populariser le cinéma outre-Atlantique.

Chaplin devint l'acteur le mieux payé de Hollywood et l'homme le plus célèbre dans le monde. Il créa son propre studio au carrefour de Sunset Boulevard et de la Brea Avenue (futur siège d'A&M Records où sera enregistrée «We Are The World») .

En 1919, Chaplin, Fairbanks, Pickford et le réalisateur D.W Griffith fondèrent la compagnie de distribution United Artists, se rendant ainsi indépendants des grands pontes qui ne prenaient même pas la peine de mettre le nom des acteurs au générique. (United Artists continue de fonctionner en tant que studio spécialisé ; elle appartint un temps à Tom Cruise et fut rachetée par la MGM).

C'est là que l'histoire favorise Charlie Chaplin. Alors qu'il avait le contrôle artistique de ses réalisations (également privilège de ses associés mais à moindre échelle), les autres stars du muet assistaient au massacre de leurs films : Les directeurs des studios les montaient selon leur goût propre et les recycleurs revendaient le Celluloïd. Avec l'arrivée du parlant vers 1927, les films muets furent délaissés et entreposés sur des rayonnages. Comme ils prenaient trop de place, quatre-vingts pour cent d'entre eux furent détruits, brûlés la plupart du temps ou abandonnés, promis à la détérioration. Seules quelques bobines furent stockées en chambre froide.

Chaplin sut préserver ses négatifs. Il jouissait d'une telle réputation internationale qu'une partie de sa production d'avant United Artists fut retrouvée dans des endroits aussi insolites que le Yukon et la Russie. Les spectateurs d'aujourd'hui qui ignorent tout de Fatty Arbuckle ou de William S.Hart peuvent par conséquent voir et prendre plaisir aux films de Chaplin. Et surestiment ainsi son importance artistique.

La notoriété de Chaplin tient aussi au fait que ses films les plus célèbres furent tournés après l'arrivée du parlant. D'un point de vue artistique et technique, le Cirque (1928), Les Lumières de la ville (1931), les Temps modernes (1936)  et le Dictateur (1940) sont supérieurs aux films muets de ses débuts. Ces derniers étaient tournés avec des caméras à manivelle, leur vitesse de défilement n'était pas celle des projecteurs modernes. À l'exception de quelques comédies mettant en scène les Keystone Kops, ils n'étaient en fait pas aussi sautillants qu'on le croit.

Si Chaplin, aida à vendre des titres d'emprunt pendant la Première Guerre mondiale, certaines huiles de Washington n'appréciaient pas qu'il ne demande pas la nationalité américaine. Quand la prospérité des années 1920 - particulièrement visible à Hollywood - entraîna une croisade contre l'immortalité, le directeur du FBI qu'était J.Edgar Hoover entreprit de purger l'industrie des loisirs. Le meilleur moyen d'y arriver était de s'en prendre à son symbole le plus visible.

Chaplin faisait un bouc émissaire idéal. Il avait été l'époux de deux adolescentes : L'actrice Mildred Harris (avec qui il avait eu un fils, mort très jeune) et une autre actrice, l'ex-serveuse Lita Murray ( Il l'avait connue quand elle avait douze ans puis épousée à seize ; après la naissance de leurs deux fils, son divorce lui avait coûté les yeux de la tête). On lui prêtait des liaisons avec Pola Negri, Louise Brooks et Marion Davies. (Chaplin se trouvait avec Marion Davies et son «bienfaiteur», William R.Hearst, la nuit où le réalisateur Thomas Ince mourut mystérieusement à bord du yacht de Hearst. (En 2001, le film de Peter Bogdanovich, Un Parfum de Meurtre, suppose que Heatst a pris Ince pour Chaplin et l'a tué par jalousie). Il aurait épousé sa compagne de longue date, Paulette Godard, en 1936, pendant un voyage en paquebot. L'actrice Joan Berry lui fit un procès en paternité et il dut la dédommager, même si les tests sanguins révélèrent qu'il ne pouvait être le père de la petite fille en question.

Après la crise boursière de 1929 et la Grande Dépression qui s'ensuivit, les films de Chaplin manifestent de plus en plus de sympathie à l'égard des opprimés. Le Dictateur dénonçait de façon courageuse un personnage ressemblant fort à Hitler, pourtant Hoover accusa l'acteur de communisme. Chaplin fut convoqué devant la commission de la Chambre sur les activités antiaméricaines, mais il ne vint pas témoigner, se contentant d'adresser une lettre dans laquelle il niait avoir appartenu à un quelconque parti. En 1952, alors qu'il revenait de Londres où il avait présenté Les Lumières de la Ville, les services de l'immigration lui interdirent l'accès au pays pour des raisons politico-morales.

Il ne retrouva brièvement les États-Unis qu'en 1972 quand Hollywood lui décerna un Oscar d'honneur : Ce fut alors la plus longue standing ovation de l'histoire du cinéma, douze minutes. Hoover venait de mourir et on savait par la rumeur que ce grand puritain avait des accointances avec la mafia, et était en fait un joueur invétéré doublé d'un homosexuel. (Il était d'ailleurs inséparable de son second, Clyde Tolson, comme le montrera en 2011 le film de Clint Eastwood, J.Edgar.)

Charlie Chaplin est mort chez lui, en Suisse, le jour de Noël 1977, deux ans après avoir été fait commandeur de l'Empire Britannique par la reine Elizabeth II.

Il a eu huit enfants, dont l'actrice Géraldine Chaplin, avec sa femme Oona - fille du dramaturge Eugène O'Neill, Chaplin l'épousa alors qu'elle avait dix-huit ans et lui cinquante-quatre.

Corsey-en-Vevey, (Suisse) -  tombe de Charlie Chaplin.

Corsey-en-Vevey, (Suisse) - tombe de Charlie Chaplin.

En 1978, son corps et son cercueil furent enlevés en échange d'une rançon. Trois mois plus tard, la police arrêta un mécanicien Polonais au chômage, dont le nom est Wardas.

Pour rendre le corps de Chaplin, le polonais demande 600 000 francs suisses de l’époque (environ 2 millions d’euros actuels) -certaines sources portant même la somme exigée à 1 million. Oona envoie paître l’ambitieux.  Il rappelle plusieurs fois, envoie des photos du cercueil, menace de tuer tous les membres de la famille. Même fermeté dans le camp d’en face. Puis Oona passe le relais à sa fille, l’actrice Géraldine Chaplin qui parvient à amadouer le ravisseur, soudain prêt à diviser le prix de la restitution par 4 ! Un deal à couteaux tirés, échelonné sur de nombreuses conversations qui laissent le temps à la police de localiser la ville d’où partent les appels de Wardas : Lausanne. Les enquêteurs demandent alors à Géraldine Chaplin de feindre l’accord de paiement. Wardas y croit dur comme fer, ignorant que le piège vient de se refermer sur lui. Car il fixe le jour et l’heure où il appellera pour les modalités du paiement. Ce 16 mai 1978, à 9h30, driiiing... Et manque de bol pour Wardas, la cabine d’où il téléphone se trouve être l’une des 240 que la police a mis sous surveillance. L’homme est arrêté après avoir raccroché.

Et Chaplin fut inhumé en un lieu plus sûr.

Découvrez l'histoire complète du vol du cercueil de Charlie Chaplin en cliquant ici.

En Suisse, la maison qui abrita la famille de l'artiste de 1952 à 2008 a été transformée en musée ludique ;  pour visiter cliquez    Sur les pas de Charlie Chaplin

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :