Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Michael Jackson un cheminement particulier.

Michael Jackson en 2005.

Michael Jackson en 2005.

Si je parle de Michael Jackson, C'est qu'il a marqué une période de ma vie, j'étais fan de cette star planétaire, il m'épatait ! J'ai acheté deux albums, puis j’ai cessé. Pourquoi ? Eh bien, au début des années 2000,  le Michael Jackson que j'avais aimé n’existait plus. Le personnage triste, transformé par la chirurgie esthétique et drogué qu'il était devenu ne m'intéressait plus. Pourtant, comme beaucoup,  j'ai continué à me questionner sur sa fragilité psychologique évidente. Sur  ces essaims d'enfants autour de lui, surtout après avoir regardé le documentaire  «Living With Michael Jackson» dans lequel la fantaisie alarmante de Jackson, fait  froid dans le dos.  C'est à ce moment que pour moi MJ a franchi la frontière fatidique. Certaines personnes ont critiqué Martin Bashir disant qu'il essayait de nuire à Jackson, cependant de toute évidence, MJ s'est préjudicié lui-même. Si vous alliez rendre visite à une personne  d'une quarantaine d'années, qui a déjà été soupçonnée de pédophilie,  que sous vos yeux, cette personne  caline et tient la main d'un enfant qui n'est pas le sien, et vous déclare qu'il est normal de dormir avec des enfants, vous ne seriez pas déconcertés ? Son voyage au zoo était également méprisable ! ses deux enfants ont été piétinés, il étaient paniqués, mais MJ ne semblait pas s'en soucier.   J'ai compris alors,  que sa soi-disant adoration pour les enfants n'était qu'imposture. Je pensais qu'il allait être ouvert et honnête avec M.Bashir, mais il était tout sauf cela,  et souvent il s'est contredit.

La scène ou il donne le biberon à Blanket, est particulièrement horrible et angoissante, bref,  s'il   pensait que les médias étaient ignorants,  il  a également considéré la population complètement stupide. Malheureusement, la vie bizarre qu'il a menée, aura eu des répercussions sur ses enfants.

Accusé d'attouchements sur mineurs, puis blanchi - par la justice cette fois - en 2005, Michael Jackson avait cependant reconnu avoir dormi avec ses jeunes protégés dans son lit. Mais même cette proximité anormale semble désormais, dans un  retournement spectaculaire, avoir joué en sa faveur. Les failles du chanteur, mises en scène par ses excentricités en tout genre sont devenues les stigmates universels d'une humanité meurtrie, crevant de solitude dans cette modernité «hyper-individualiste». « On lui a fait tant de mal que sa souffrance inspire un énorme respect », lâche un fan. Jackson, c'est le « Christ noir ». Une victime magnifique, dont les fidèles ne retiennent que le Golgotha juridique et médiatique, les messages de paix, les tournées dans les hôpitaux, les bras chargés de cadeaux.

La mosaïque évidente des effets destructeurs qui a provoqué un tollé du public a été rapidement réduite à une anomalie isolée et la normalité de MJ a été restaurée au sommet de la culture populaire. Depuis son décès Michael Jackson est valorisé, héroïsé, sacralisé, au point de donner lieu à une ferveur populaire qui se transmet de générations en générations et peut parfois prendre les traits d'un véritable culte.

La fascination d'aujourd'hui tient surtout dans sa mythologie.

Les récits sur sa vie ont pris des formes multiples,  de nombreux témoignages élogieux ont été diffusés abondamment sur les sites des fans, par  des gens qui ont côtoyé ou rencontré MJ, des artistes qui ont travaillé avec lui, des collaborateurs, des musiciens,  des amis,  sa famille, et autres spécialistes du passé. Les biographes sont tout autant intarissables sur son talent naturel, ses dons et qualités innées, sa générosité naturelle etc...A cette conviction, cette certitude inébranlable sont associés les motifs de sa vocation,  de la révélation. Cette force intérieure, ce besoin irrépressible, sont avec le don et la précocité, l'autodidaxie et la prédestination, les signes de sa vocation. Cette vocation nécessitait qu'il lui sacrifie tout. S'ajoute aussi à la dimension vocationnelle, une dimension pathétique : La dimension sacrificielle. Elle se décline en multiples motifs qui, tous, témoignent de la souffrance et du martyre de Jackson, avant, pendant, et après son succès. Une autre dimension qui compose la figure de cette sainteté, apparaît très nettement dans les récits consacrés à MJ : La dimension Christique.  Elle est dominée par l'amour du prochain, MJ  est ainsi devenu sainteté héroïque et imitation du Christ, jusqu'à consacrer sa vie à rendre le monde meilleur. Michael Jackson voulait apporter le bonheur, lutter contre la misère des autres, dans un désir irrésistible de faire du bien et donner de l'amour. Le don de soi est présenté comme absolu. Tous ces récits fonctionnent  comme un martellage incessant d'idées-clés, qui restent gravée dans le subconsient. Cette méthode, dite de l'argument «par noyade», incite à graver encore plus profondément le dogme dans la tête des fans qui se sont gavés de ces récits élogieux, il n'est donc guère surprenant que Michael Jackson, ait fini par incarner,  le saint ou le Christ lui-même, l'idée même de l'amour et la générosité. L'oeuvre est relue par ses fans comme un message d'amour, et son existence comme la contribution essentielle à la construction d'un monde meilleur.

Tant que les fans accepteront l'idée que MJ était un saint,  ils n'auront aucun moyen d'être objectifs!   En effet, on leur répétera,   à longueur de démentis,  que Michael n'était qu'amour et donc incapable de faire du mal.   De plus, en se coupant de toute critique, les fans ne se remettront jamais en question. Si doute il y a,  il entraînera  une réaction immédiate de la famille Jackson,  de l'estate, des dirigeants de fans clubs etc...qui inciteront les fans  à leur faire confiance quoi qu'il arrive. Cette méthode, dite de l'argument «par noyade», incite à graver encore plus profondément l'évangile dans la tête. Cela fonctionne comme toute secte qui prétend que ses dogmes sont «la Vérité». Cette «Vérité» est incontestable, même lorsque le monde entier la contredit.

Quoi de mieux,  que des fans catéchisés par une légende à dormir debout,  pour asseoir une emprise de commerce mental sur eux, je vous le demande ?

Le vendredi 28 août 2009, l'institut médico-légal de Los Angeles (Californie) confirmait que Michael Jackson avait succombé à une « grave intoxication » au puissant anesthésiant propofol, combiné à un cocktail d'autres médicaments, et qualifiait sa mort d'«homicide». Les yeux se tournèrent alors vers le Dr Conrad Murray, dernière personne à avoir vu le chanteur vivant. Mais, selon des experts médicaux, la dose de propofol administrée par Murray à Jackson était loin d'être suffisante pour le tuer. Lors de la perquisition, la police a trouvé de nombreux flacons d'autres médicaments, vides, de la marijuana, des produits blanchissant la peau, etc....de plus  avant sa mort, il se rendait régulièrement chez le Dr Klein, qui lui administrait du demerol, un puissant narcotique analgésique.(Klein avait fait 51 injections de demorol à MJ les 3 derniers mois de sa vie) Mais les fans préfèrent imaginer une opacité totale des circonstances de sa mort, au procès soi-disant expéditif  de Murray, à une maltraitance envers leur star planétaire, qui git dans le fond d'un mausolée froid, sous une sépulture sans nom ou aucun fan ne peut  se recueillir alors que MJ était si proche de ses fans...(proche ?)   ces fans séduits, influencés, convaincus et asservis,  n’hésitent pas une seconde à sacrifier leur vie à leur passion, comme s'ils vivaient dans un processus d'embrigadement. 

Un bon équilibre permet de garder toute sa tête et la sagesse à laquelle nous aspirons tous ! 

Quincy Jones  s'était exprimé à propos du procès du docteur Murray, disant : « le procès de Murray était une blague,  Michael était responsable de lui-même et  Murray n'est pas Le Grand Satan».  Quincy Jones  a eu le mérite de dire ce qu'il pensait contrairement à ceux qui ont connu MJ et qui le glorifient en toute hypocrisie...Il était Michael Jackson.

Si l'on se penche cette fois sur les bénéfices retirés de la passion des fans, on peut identifier le professionnel, forcément minoritaire, qui a fait profession de sa passion, en retire des profits financiers sinon un salaire, et un statut ou une identité professionnelle. L'exemple type est le dirigeant de club (salarié de son association) ou encore le sosie qui vit des spectacles qu'il donne, ou les fans qui écrivent des livres.  L'amateur se définit par opposition au professionnel,  Il est celui qui enrichit tous les autres, et avant tout  les ayants-droit de MJ.

La logique de séduction-compensation est une logique marketing tout à fait normale. Après tout, tout produit est vendu selon ce principe. On séduit le client potientel en vantant les mérites du produit, et ensuite on lui demande une compensation (financière en principe) pour l'obtenir.

Le fanatisme n’est pas que religieux, il peut tout aussi bien être politique, ou le fait de groupes de fans, sectes, institutions.
Comprendre son fonctionnement, ses modalités, est un enjeu primordial, en tant que phénomène de groupe autant que sur le plan psychologique. En effet, le fanatisme est constitué de processus inconscients simples, compréhensibles par tous, mais qui se masquent derrière des évidences.

Je reviens sur le documentaire de Martin Bashir :

MB : Qu’est-ce que tu dis aux gens qui disent « Quand Michael Jackson était un garçon, c’était un enfant noir, mais maintenant alors qu’il est adulte, il ressemble à un homme blanc. » ?
MJ : Eh bien il faut demander ça à Dieu, ça n’a rien avoir avec moi, d’accord ? Et c’est ignorant.
MB : Qu’est-ce que tu veux dire, ça n’a rien avoir avec toi ?
MJ : Je ne contrôle pas la puberté, je ne contrôle pas le fait que j’aie le Vitiligo, je ne contrôle pas, tu sais… Mais combien de gens blancs  restent assis au soleil toute la journée pour avoir l’air noir. Et le commerce des crèmes auto-bronzantes vaut des billions de dollars ! Personne ne dit rien pour cela. C’est vrai. Ils essaient d’être autre chose que ce qu’ils sont ! Mais ça ça ne fait rien je suppose, c’est ça ?
MB : Est-ce que toi tu essaies d’être autre chose que ce que tu n’es ?
MJ : Non.
MB : Alors quand les gens disent que tu as eu des implants dans les joues…
MJ : Oh Seigneur !
MB : Que tu t’es fait faire une fossette au menton…
MJ : Oh je t’en prie…
MB : Que tu t’es fait élargir les lèvres…
MJ : Oh s’il te plaît, c’est stupide, c’est idiot!
MB: Que tu as eu les paupières remodelées…
MJ : Mais c’est stupide !
MB : Rien n’est vrai ?
MJ : Non, rien de tout ça n’est vrai. Rien n’est vrai. Ce sont des Conneries ! Ils inventent tout ça ! Ils mentent ! Ils font comme si tout ce que je faisais était artificiel ! Je me rappelle d’un journal qui disait que, quand je me laissais pousser un peu la barbe, « Il s’est fait implanter chaque petit poil au laser. » Tu trouves pas ça ignorant ? Je ne peux même pas me laisser pousser la barbe maintenant ? C’est imbécile ignorant qui a écrit une chose pareille! Alors ne croyez pas à cette stupidité ! Ne perdez pas votre argent là-dedans ! Parce que lorsque vous achetez ça vous n’achetez pas quelque chose qui est basé sur la vérité. Ca n’est pas la vérité. Ce sont des détritus!

Je sentais qu'il n'était pas tout a fait honnête, disait Bashir en voix off !

Les images parlent d'elles-même, MJ mentait éhontément, il a subi «au minimum» 40 opérations de chirurgie plastique.

Concernant cette barbe qu'il se laissait pousser de temps à autre, Les cheveux/poils  sont touchés lorsque l'on a un vitiligo avancé. Donc logiquement MJ ne pouvait pas se laisser pousser la barbe dans les années 2000. Conclusion : soit il se servait d'artifices, soit il n'avait pas le vitiligo.

- Le premier rapport d'autopsie ne mentionne d'ailleurs pas le vitiligo, ni le lupus de Jackson, tandis que le vitiligo est consigné sur le deuxième rapport d'autopsie demandé par la famille Jackson.  n'est-ce pas troublant ?

- La repigmentation,  est un traitement visant à rétablir la pigmentation dans les zones touchées,  elle est une autre option thérapeutique aux personnes atteintes de vitiligo. Mais «contrairement au blanchiment, il n'existe en fait pas de demande pour des brunissements permanents de la peau» selon Antoine Mahé dermatologue au centre hospitalier de Meaux.

Selon certains,  Michael Jackson avait choisi d'utiliser un blanchissant de la peau comme le Monobenzone, aussi connu sous le nom de bénoquine, parce qu'il avait honte de ses origines.

Dans une interview de MJ à propos du racisme, il a simplement répondu qu’il n’avait rien contre les juifs, les arabes et les noirs, comme s’il n’était plus concerné par sa négritude. Une personne qui ne s’aime pas peut arriver à détruire rééllement ce qu’elle déteste chez elle.

N’ayons pas peur des mots, j’étais fan de ce type. Il m’épatait. Il me donnait la chair de poule.

Je ne contrôle pas la puberté, je ne contrôle pas le fait que j’aie le Vitiligo, je ne contrôle pas, tu sais… Mais combien de gens blancs restent assis au soleil toute la journée pour avoir l’air noir. Et le commerce des crèmes auto-bronzantes vaut des billions de dollars ! Personne ne dit rien pour cela. C’est vrai. Ils essaient d’être autre chose que ce qu’ils sont ! Mais ça ça ne fait rien je suppose, c’est ça ?

Michael Jackson à Martin Bashir

Je me demande si les gens ont conscience des absurdités, que Jackson racontait ! En le lisant, on peut comprende que bronzage et dépigmentation sont égaux, or bronzer a du bon quand on sait le faire intelligemment, alors que la dépigmentation  annule toutes les défenses naturelles de la peau, et détruit sa mélanine...

La dépigmentation de la peau est née dans les années 60 aux Etats-Unis dans la communauté noire. Le pouvoir blanchissant de l'hydroquinone fut découvert sur des ouvriers travaillant dans le milieu du textile (fabrication de jean's) et du caoutchouc. On utilise ce produit pour délaver les jean's et il sert d'anti-oxydant pour le caoutchouc. Il est aussi utilisé dans les peintures à l'huile ! les ouvriers noirs travaillaient sans protection et ils ont pu se rendre compte de l'effet blanchissant que ce produit toxique avait sur leur peau. C'est alors, que depuis, il fut utilisé pour se blanchir la peau, et ce phénomène se propagea vers le continent Africain. En 2015, le marché de la dépigmention valait 10 milliards de dollars, un enjeu économique pour ceux qui ne veulent pas voir ce marché disparaître de sitôt.

L'hydroquinone ne provoque pas un éclaircissement permanent de la peau, seul le Monobenzone a un effet irréversible.

La crème Monobenzone est un agent dépigmentant très fort qui agit sur le derme de la peau pour détruire le pigment des cellules productrices de sorte que vous ne produisez plus de mélanine. Pour la plupart des gens qui utilisent  du monobenzone,  leur peau commence à perdre sa couleur dans les 2-3 premiers mois, au début elle  provoque  des petites taches blanches. Ces taches blanches sont normales et ne doivent pas être considérées comme un vitiligo.

Ce n'est pas réaliste pour la grande majorité des gens, mais quand vous avez beaucoup d'argent à dépenser pour atteindre ce «look»  tout est possible!

Renseignements pris sur le site ici 

Pour se débarrasser des dogmes, le meilleur moyen est certainement la culture de l'esprit critique, et du doute. C'est le doute qui permet d'entrevoir les failles d'un système de pensée unique, et ainsi de comprendre les limites des croyances qui le composent.

Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, et l'histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements.

Honoré de Balzac

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article

claire 10/10/2016 11:51

Et pourtant il a eu ses premières et ses plus importantes reconnaissances musicales et artistiques alors qu'il était un artiste noir !! : Of fthe Wall / Thriller. Donc il avait déjà réussi à abolir les barrières de la couleur grâce à sa musique ! il a prouvé qu'un artiste Noir pouvait atteindre les sommets !

Aurait-il lui seul commencé à utiliser ces produits par petites touches sur son corps à droite à gauche pour faire croire à un début de vitiligo ?? (Alors qu'il le cachait à tout le monde- faire croire et cacher en même temps ?) Mais d'après le témoignage de J Chandler, MJ avait les parties génitales tachetées, alors qu'il est impossible d'utiliser de telles crèmes sur ces parties trop sensibles. Il a pourtant essayé parait-il. Jermaine dans son livre écrit qu'il a eu lui aussi une -1 seule- tache de dépigmentation. mais que çà ne s'est pas développé... hum.. complot pour démontrer le coté génétique de la chose ? et soutien entre fratrie ?

Bref, j'avoue que je n'aime pas son look des dernières années, des années ultra blanc :( Quelqu'un aurait du lui dire STOP ! Mais les médecins sont attirés par l'argent et rien n'arrête le pouvoir de l'argent d'un côté et l'appât du gain de l'autre.

Clara 10/10/2016 15:44

Il est tout à fait évident que MJ n'a jamais eu a souffrir de racisme ! Il a été reçu à la maison Blanche en 1984 par Ronald Reagan. Nancy Reagan l'a remercié de lui avoir permis d'utiliser sa chanson "Beat It" pour une campagne anti-alcool, dont elle défendait la cause..Il côtoyait Bill Clinton et "Donald Trump" (Ce dernier n'est pas une référence) - Je pense que Michael n'aimait pas être noir, et qu'il n'a jamais eu le vitiligo. Effectivement Klein a témoigné au tribunal que Jackson avait utilisé des crèmes décolorantes sur ses parties génitales, et qu'il lui avait dit de ne plus le faire.. lol...Quant à ce que dit Jermaine, eh bien, il prêche pour sa poule aux oeufs d'or, mais tout est mensonge dans son livre. MJ est un business très rentable, La famille et l'estate vont dans le sens des fans, en se gardant bien de démentir les mensonges de Michael.