Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESTINS DE STARS - Michael Jackson derrière le masque.

La célébrité est un ersatz magnifique créé pour le plaisir du public. La star incarne donc un mythe, une image attrayante, mais simplifiée et illusoire. Ne jamais sous-estimer combien la puissance de la célébrité peut déformer toute situation.

Observation des réactions des Jurés après le procès de MICHAEL JACKSON en 2005.

MJ Procès 2005

MJ Procès 2005

Certains membres du jury, qui ont acquitté, le Roi de la Pop, des 10 chefs d'accusations liés à des allégations de molestation d'un garçon. Ont déclaré qu'ils soupçonnaient que le chanteur avait agressé d'autres enfants, mais que les procureurs n'avaient pas prouvé qu'il avait fait quelque chose d'illégal à l'accusateur à son procès en 2005.

Au cours des délibérations, le jury Paul Rodriguez a dit, que lui et d'autres jurés avaient discuté fréquemment des témoignages qu'ils avaient entendus sur des allégations passées, disant que Jackson avait molesté ou s'était comporté de façon inappropriée avec cinq autres garçons, dont deux jeunes qui ont reçu plusieurs millions de dollars du chanteur dans les années 1990.

Mais, Rodriguez a ajouté, que les jurés savaient qu'ils ne pouvaient pas condamner sur la seule base des allégations passées. Elles ne pouvaient pas peser sur ce cas particulier, a-t-il dit. Nous avons tous senti qu'il était coupable de quelque chose. Mais nous avons pensé que s'il n'avait pas appris de cette expérience, c'était à un autre jury de le condamner.

Source ABC News du 16 juin 2005.

Observation des réactions des Jurés après le procès de MICHAEL JACKSON en 2005.

Je pense qu'il est intéressant de connaître quelques informations sur les jurés du procès de 2005, c'est une lecture fascinante qui contredit le raisonnement de beaucoup de fans, certainement.

Je sens que le facteur le plus puissant dans l'acquittement de Jackson était  la conviction du président du Jury, Paul Rodriguez, qui pensait qu'il devait y avoir des signes physiques de molestation. Il était inflexible sur cette question et c'était une bonne chose pour Jackson - les agresseurs d'enfants laissent rarement des preuves physiques. Alors, Rodriguez a ignoré toutes les preuves circonstancielles: 

Question : Que pensez-vous de "The Boy", la collection de pornographie juvénile, saisie chez Michael Jackson ?

PR : Je ne voulais pas regarder, je ne voulais pas influencer ma décision.

Q : Eh bien, vous dites que vous ne vouliez pas influencer votre décision, alors pourquoi ne pas regarder ce qui a été déposé comme preuve ?

PR : Aucun commentaire.

Q : Comment pensiez-vous condamner un cas de pédophilie ou de viol ?

PR : Je pense quand on condamne, on doit condamner au-delà de tout doute raisonnable, il doit y avoir quelque chose de spectaculaire, comme une vidéo, du sperme, vous savez....des substances, pas seulement le témoignage.

Une vidéo ou du sperme, c'était peu probable ! mais Rodriguez était assez catégorique quant à ce qu'il considérait et ne considérait pas comme preuve. Dans son esprit, il était parfaitement raisonnable pour lui de se prononcer sur tous les éléments de preuves circonstancielles. Mais en dépit de cela, il pensait tout de même que Jackson était un pédophile.

PR : Je pense que Michael Jackson a molesté des garçons dans le passé, et probablement molesté ce garçon, mais comme je l'ai dit, ce que nous croyons n'a pas d'importance...La preuve doit le prouver.

Si nous regardons le verdict du procès à travers la lentille du raisonnement de Rodriguez, cela rend limpide la décision du Jury. L'insistance de Rodriguez sur une preuve visuelle de l'acte n'a jamais été présentée par l'accusation et est très très rare dans les cas d'abus sexuels de ce type, mais cela garantissait pratiquement la liberté de Jackson.

Katharina Carls est un autre juré qui ne doute pas que Jackson était un pédophile.

Carls : Oui, c'était très difficile pour moi parce que je croyais le garçon et je crois ferment que Michael est un pédophile, et donc j'ai passé le week-end à réfléchir à ce sujet, et je ne peux toujours pas aller au-delà du doute raisonnable. Donc, je dois voter non coupable.

Cosby : Mais vous venez de me dire que vous croyez que Michael Jackson est un pédophile, est-ce exact ?

Carls : Exactement.

Cosby : Mais vous le laissez aller, sur la base de la loi, c'est ce que vous dites ?

Carls : Eh bien, je dois, je dois suivre la loi, oui, et l'instruction du jury.

Cosby : Et vous êtes juste en train de dire qu'il n'y avait pas assez de preuves, sur la base de ce que vous avez regardé dans la loi  ?

Carls : Eh bien là bas, il est juste l'arrière plan de la famille, je me demandais, s'il y a une faible possibilité que ce garçon puisse mentir à tous ? Et ma réponse est oui. Je dois donc voter non coupable, même s'il y a une faible possibilité.

Cosby : Mais encore dans votre coeur, du fond de votre coeur,  vous me dites que vous croyez que Michael Jackson est un pédophile.

Carls : Oui. Oui.

Donc, voilà deux jurés jusqu'à présent. Nous allons passer à deux autres - Ray Hultman et Eleanor Cook - qui a regretté que Jackson ait été acquitté.

Question : Que pourriez vous dire à Michael Jackson ?

RH : «Devenez un homme adulte, vous avez besoin d'arrêter de faire ces choses pour lesquelles ce jury vous a déclaré non coupable, mais cela ne signifie pas que vous êtes innocent et nous savons que quelque chose ne va pas à Neverland, il faut arrêter de traîner avec les petits garçons.» Cela ne veut pas dire qu'il est un homme innocent. Il n'est tout simplement pas coupable des crimes dont il a été accusé.!!

Il a dit que l'accusation avait présenté de nombreuses preuves démontrant que Jackson avait un comportement inapproprié avec les garçons, mais pas avec le garçon qui l'avait accusé !

Eleanor Cook : Nous avions nos soupçons, mais nous ne pouvions pas juger sur ce point, nous n'étions pas là pour le faire !

Cook a estimé qu'elle était victime d'intimidation pour voter non coupable. Elle a dit que le président du jury, l'avait menacée, mais Paul Rodriguez prétend en se référant à cook et Hultman, " Ils se sont bien gardés de faire des déclarations sur leurs intuitions, ce que leur disait leur coeur, et ce qu'ils pensaient vraiment" Et je leur ai dit que nous ne pouvions pas condamner sur la base de qu'ils croyaient en raison de tout doute raisonnable -

Cela correspond parfaitement avec le point de vue rigide de Rodriguez, qui voulait des preuves physiques.

Un autre juré a déclaré, «pas de doute dans mon esprit, ce garçon a été molesté, et je pense aussi qu'il aimait dans une certaine mesure être le jouet de Jackson.

La famille et les fans de Michael Jackson, et au moins un des jurés qui l'avait acquitté pour pédophilie, se sont réunis le vendredi soir pour une grande fête qui a été présentée comme une célébration de remerciement. Parmi les quelques 400 personnes qui sont arrivées au Casino Chumash Indian se trouvait la jurée Pauline Coccoz. qui avait décidé à contre coeur de suivre l'exemple de Paul Rodriguez:

«Quelle mère avec un esprit équilibré accepterait ...juste librement,  de permettre à son enfant de dormir avec quelqu'un, et non pas seulement Michael Jackson, tout le monde se pose cette question? »

Coccoz a estimé que ce n'était pas la faute de Jackson, mais la faute de la mère ! Pourtant, Ron Zonen, l'un des procureurs, a fait un discours très probatoire à propos de la mère:

Ron Zonen

Ron Zonen

Il y a eu un certain nombre de mères dont les enfants ont passé énormément de temps dans la chambre de Michael Jackson. Pour chacun d'eux, cette mère à montré qu'elle était celle qui voulait que son enfant sorte de Neverland le plus rapidement possible. Son fils était là depuis 36 heures quand elle apprit que Mr Jackson lui avait fait boire de l'alcool. Je pense que c'est à son crédit, elle a été mal éduquée, elle est une femme qui a vécu de nombreuses années d'abus par un mari très violent. Elle montre toutes les manifestations de ce genre de traitement en elle, et pourtant elle a intuitivement compris qu'elle devait faire partir ses enfants de Neverland. ce fut contre toutes les autres mères qui ont porté leurs enfants à Michael Jackson en échange des richesses que cela leur a apporté. je pense que cette mère a obtenu un certain crédit, celui de comprendre intuitivement qu'il y avait un problème.

Même Tammy Bolton, une autre jurée qui, auparavant, avait affirmé catégoriquement que Jackson n'avait jamais agressé personne, a vacillé lorsque Dab Abrams a demandé si le témoignage de Jason Francia était une preuve puissante :

Tammy Bolton : «C'était. Je ne sais pas si...Je ne sais vraiment pas. Je ne sais pas quoi dire à ce sujet. Je ne veux pas dire que je ne croyais pas l'enfant. Je ne veux pas dire que je l'ai cru. Je suis un peu déchirée par son témoignage»

Ainsi, nous voyons que beaucoup de jurés ont eu des réserves quant à Jackson. Quatre sur douze ont senti dans leur coeur qu'il était un pédophile. Quiconque a suivi ce procès peut voir qu'il a soulevé beaucoup plus de questions, qu'il n'a apporté de réponses, mais qu'il a prouvé que Jackson, à tout le moins, était un pédophile sans scrupules.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Clara

Derrière le masque de MICHAEL JACKSON et le culte de ses fans.
Voir le profil de Clara sur le portail Overblog

Commenter cet article