Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DESTINS DE STARS : Michael Jackson derrière le masque - Célébrités - Lieux célèbres - Personnages historiques. Actualité.

R.Kelly est invalidé, est-il temps d'invalider Michael Jackson ?

R.Kelly est invalidé, est-il temps d'invalider Michael Jackson ?

 Par Renée Graham | Chroniqueuse au Globe, le 22 février 2019.

Après que l'invité d'honneur fut trop aviné à sa fête d'anniversaire l'année dernière, le DJ a lancé sa liste de chansons pour la soirée.

L'une des premières chansons était «Step in the Name of Love» de R.Kelly. Tandis que la plupart des gens dans la pièce étaient un peu ivres et décontractés, je me tenais à l'écart avec circonspection. 

«Vous plaisantez j'espère ? R.Kelly ? Pour de vrai ?! Comment pouvez-vous toujours faire écouter R.Kelly ?! (Il avait déjà entendu tout cela auparavant). J'ai trouvé déraisonnable que tout ce qui était associé à une personne longtemps accusée d'agressions sexuelles puisse faire partie d'un rassemblement festif. 

Bien sûr, si la chanson avait été, par exemple, «Working Day and Night» de Michael Jackson, j'aurais été la première sur la piste de danse.

Dernièrement, ma propre hypocrisie m'est devenue insupportable. La seule différence entre les deux musiciens est que les victimes présumées de Kelly sont des jeunes femmes, alors que celles de Jackson sont des petits garçons. 

Près d'une décennie après la mort de Jackson, ces allégations sont à nouveau d'actualité. Les 3 et 4 mars, HBO diffusera «Leaving Neverland», un documentaire de quatre heures mettant en vedette deux hommes qui racontent que, enfants, ils ont d'abord été amis, puis agressés sexuellement par Jackson. Dans la bande annonce du film, l'un des accusateurs a déclaré que Jackson lui avait dit : «S'ils découvrent ce que nous faisons, toi et moi, irons en prison pour le restant de nos jours». «Je suis capable de dire la vérité aussi fort que j'ai menti pendant si longtemps». 

Jackson, qui a été acquitté en 2005 pour toutes les accusations liées à une autre accusation de pédophilie, a toujours maintenu son innocence. Après que «Leaving Neverland» ait fait ses débuts au Festival de Sundance cette année, la succession de Jackson a excorié les accusateurs. Dans une déclaration, sa famille a déclaré : «Les faits ne mentent pas, les gens le font. Michael Jackson était et sera toujours 100 % innocent de ces fausses allégations».  Maintenant, la succession de Jackson poursuit HBO pour 100 millions de dollars. 

Pas une fois, je n'ai douté des femmes courageuses qui ont accusé R.Kelly, comme l'a documenté de manière exhaustive le journaliste de Chicago, Jim DeRogatis, qui a tout d'abord raconté l'histoire et qui l'a suivie dans des endroits très sombres depuis près de 20 ans. Plus récemment, le documentaire «Surviving R.Kelly» a ravivé l'intérêt pour les allégations. Kelly a depuis été abandonné par son label de longue date. Vendredi, il a été inculpé de dix chefs d'agressions sexuelles criminelles aggravées. 

Je ne crois pas que la plupart des gens aient tendance à inventer des histoires poignantes sur le viol, et les agressions sexuelles. Et même si j'ai toujours trouvé très inapproprié que Jackson partage son lit avec des enfants qui n'étaient pas les siens, j'ai refusé d'y penser davantage. J'ai permis à Jackson, ma vie durant,  de me faire oublier la possibilité qu'en soignant les enfants et leurs parents fanatiques,  il ruinait de jeunes vies. 

Quelques mois après que le mouvement # MeToo soit devenu mondial à la fin de 2017, j'ai sorti  mes personnages favoris de mes étagères de CD, un musicien, un acteur, un réalisateur et producteur reconnu pour inconduite sexuelle. 

Il y avait des symphonies de Mozart et des opéras de Rossini dirigés par James Levine, ancien directeur musical du Metropolitant Opera et du Boston Symphony Orchestra ; des films acclamés avec Kevin Spacey ; films primés aux oscars produits et distribués par les sociétés de Harvey Weinstein ; et une pile de hip-hop classique de Def Jam Records, cofondée par Russel Simmons. 

Jackson était particulièrement absent de cette pile - pourtant j'en ai beaucoup, cela va du vinyle original aux coffrets. Il y a aussi des tickets de billets de deux concerts, une affiche qui était dans mon dortoir universitaire et même une photo en noir et blanc originale prise par un ami photographe lors d'un concert à Milwaukee en 1975,  toujours accrochée dans mon bureau. 

J'ai souvent dit qu'il fallait croire les survivants. Je crois les accusatrices de Bill Cosby, et aux nombreux hommes et femmes adultes qui affirment avoir été abusés sexuellement dans leur enfance par des prêtres. J'ai toujours cru Anita Hill. J'ai écouté chaque témoignage de Christine Blasey Ford devant le Comité judiciaire du Sénat l'année dernière et je n'ai entendu que des vérités. 

Je sais que les survivants sont méprisés et accusés de rechercher de l'argent ou de l'attention, et que leurs révélations peuvent les briser. Ce n'est pas que je pensais que les accusateurs de Jackson mentaient ; J'ai simplement et volontairement ignoré les accusations, car Jackson faisait trop partie de ma vie et de mon histoire pour que je puisse l'abandonner

Avant leurs débuts nationaux dans «The Ed Sullivan Show», j'avais vu pour la première fois les Jackson 5 lors d'un spectacle de Miss Black Teen. Oui, j'ai été hypnotisée par leurs chansons, leurs chorégraphies en harmonie et bien pointues. Pourtant, c'était aussi le spectacle télévisé et  improbable des ces enfants afro-américains qui auraient pu venir de mon propre quartier. Je ressentais une fierté auparavant inconnue, en particulier pour Michael qui était approximativement de mon âge. Je suis devenue accro. 

Les accusations contre Jackson sont peut-être trop convaincantes, même pour des condamnés à l'aimer à perpétuité comme moi. Prévue pour l'automne à Chicago,  une comédie musicale liée à Brodway sur Jackson, «Don't Stop 'Til You Get Enough »  a été annulée. Un porte-parole de l'émission affirme que ce changement n'est pas lié à «Leaving Neverland», mais à cause du timing. 

La famille de Jackson a qualifié le film de «Lynchage public». C'est un raisonnement sans tact - pour des raisons historiquement évidentes, mais aussi parce que les avocats de Cosby et Kelly ont utilisé la même phrase révoltante dans leurs tentatives effrontées de faire taire les accusateurs. Jackson continuera à avoir ses défenseurs, surtout parce qu'il n'est plus là pour se défendre. 

Je ne peux plus faire partie de ceux là. Garder mes chers souvenirs d'enfance est bien moindre en comparaison de ce  que d'autres enfants ont pu endurer aux mains d'un homme que j'ai adoré depuis aussi longtemps que je me souvienne. Maintenant, je quitte Michael Jackson, alors que des histoires intolérables sont à nouveau mises au jour et que les idoles s'effondrent passant de dieux à monstres. 

source : Bostonglobe 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :